Les Assassins de Kidubai

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Le tsunami attendu ce lundi 30 juillet 2007 à l’audience publique des Assassins de Kidubai n’a pas eu lieu. La où le public s’attendait à un interrogatoire serré du chef de bande Salomon qui avait exigé un huis-clos le samedi dernier, le juge a décidé de s’appesantir sur la maison du commerçant Mbanga où étaient logés les assassins avant l’assassinat de Kidubai.   
 
Faisant allusion au PV du huis-clos de samedi passé avec le prévenu Salomon, le juge a laissé entendre que Salomon a reconnu avoir donné l’ordre d’éliminer physiquement Kidubai car ce dernier l’avait reconnu pendant la séquestration.
 
D’après la veuve de Kidubai intervenue Vendredi dernier  lors de l’audience publique, Mr Salomon et son épouse Jorime avaient rendu visite à Kidubai dans son bureau la veille de l’Assassinat. D’après la sentinelle, Jorime prétendait connaitre Kidubai et qu’elle venait lui présenter son mari Salomon, après leur retour à deux d’un voyage d’affaires de Dubaï. Mais, après leur visite à son bureau, Kidubai avait dit à son épouse qu’il ne se rappelait pas avoir rencontré ses hôtes. C’est après coup qu’on voit que cette visite du couple Salomon-Jorime avait certainement pour but de prendre contact avec le lieu du crime afin de bien préparer le forfait du lendemain. A la suite de cette révélation, il n’est donc pas surprenant que Kidubai ait reconnu Salomon parmi les assassins. Pour y avoir été la veille, on peut aussi comprendre la naïveté de la sentinelle qui revoyait l’hôte de son boss de la veille.
 
A propos de la maison où étaient logés les assassins avant l’assassinat, les enquêtes ont prouvé, avec preuves à l’appui,  que Mr Salomon avait signé un contrat de location de six mois pour une maison appartenant au Commerçant Mbanga, au Quartier Mutiri, Commune de Bulengera. Ce contrat de location de six mois  est venu contredire les propos de Salomon qui disait que leur mission était de deux semaines.
 
La première maman congolaise qui avait été arrêté le jour de l’assassinat avant d’être relâché 72 heures plus tard, est locataire d’une des maisons de Mbanga, voisine de celle donnée à location aux assassins.
 
Le public a appris au cours de l’audience publique d’aujourd’hui que, ayant appris qu’une de ses maisons était celle qui avait abrité les assassins de Kidubai, le commerçant Mbanga a licencié immédiatement sa caissière qui avait  représenté son entreprise dans la conclusion du marché de location maison avec Salomon…….. et qui avait perçu l’argent de la location de mains du prévenu Salomon.  
 
Le public est resté sur sa soif après l’audience de ce lundi 30 juillet qui n’a duré que deux heures, soit de 11h à 13 h00,  et qui a suscité bien des questions telles le pourquoi du contrat de location de six mois, le pourquoi Mbanga avait révoqué sa caissière, qui dans l’exercice ordinaire de son métier, avait conclu en bonne et due forme, un marché avec les assassins qu’elle ne connaissait pas ?
 
En attendant la suite, la population a des difficultés d’entrevoir  l’issue du procès !
 
Kakule Mathe
Butembo
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*