Goma: Les chefs d'état-majors généraux du Rwanda, Burundi, Ouganda, FARDC... en réunion de planification d'opération conjointe pour l'est de la RDC

Les congolais n’ont pas besoin des forces étrangères pour se libérer: Minembwe en fait la preuve!

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

L’obstination du gouvernement congolais et ses alliés à ramener les forces étrangères dans l’est de la République Démocratique du Congo donne vraiment de la matière à réflexion. Comme BLO l”annonçait il y a une semaine, la réunion de suivi de planification de l’opération conjointe de Rwanda, Burundi, Ouganda, Tanzanie, MONUSCO, AFRICOM a bel et bien eu lieu en dates du 24 au 25 Octobre 2019, à Goma. Les partenaires eux-mêmes s’en trouvent sur des pôles divergents, les uns désapprouvant le plan en cours face à la tergiversation des autres, aveuglé par le sentiment de cupidité incontrôlable.


De toutes les façons, il est astreignant de rappeler avec force que le pays n’a pas besoin de l’intervention d’une telle coalition qui, en tout, par le passé, n’a fait que porter au pire le malheur dans lequel se débat le congolais pour re-définir son avenir, situation infligée par les mêmes partenaires.


Le peuple congolais a toutes ses capacités pour se confirmer dans sa souveraineté. La trahison de ses voisins, dans le cadre d’un complot de la communauté internationale, de surcroît avec la complicité des régimes au pouvoir dans le pays, voilà tout le rouage qui jette des tempêtes au cycle infernal sur la RD Congo. D’ailleurs, toutes les interventions desdites forces multinationales qui se sont succedées dans la région en général, et en RDC en particulier, n’ont jamais donné la moindre solution dans le sens du bien-être du congolais, si ce n’est pas plutôt le pillage, les massacres, l’extermination d’un peuple sur sap propre terre, patrimoine de ses ancêtres.


Mais avec la victoire plus qu’éclatante des patriotes résistants de l’UNLC (Union de la libéreration du Congo), que les opnions internationales ne signalet que timidement, sur la coalition des FARDC – MONUSCO – RDF (armée rwandaise rangée discrètement derrière les Banyamulenge) à Minembwe, toutes les prétentions des envahisseurs et leurs complices nationaux et internationaux sont totalement démystifiées.
Depuis le 15 Octobre 2019, Minembwe est enfin libéré des jougs de ceux qui voulaient y utiliser les soi-disant “Banyamulenge” comme cheval de Troie non seulement pour l’occupation de la région de l’est de la RD Congo, mais encore pour toute sa balkanisation.


Les congolais vent désormais s’inspirer de cette preuve de capacité populaire et nationale pour barrer le chemin au plan d’invasion en cours par les pays voisins, et surtout pour déboulonner les complices d’un tel complot actant comme le pouoir en place.

Joséphine BIBISHE
Goma
pour BLO

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*