Les Congolais refusent la m

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Le Jeu malsain d’Obasanjo est mis à nu. Olusegun Obasanjo est un faux sage africain, ancien marionnette des anglo-saxons au Nigeria, que les anglo-saxons veulent utiliser pour donner un visage africain à leur plan machiavélique sur le Congo. Ces derniers temps, les anglo-saxons remuent ciel et terre pour couler le gouvernement élu de Kinshasa qui constitue malgré ses faiblesses le seul épouvantail que le Congo peut agiter au niveau international pour être restaurer dans ses droits. Le moment que Human Rights Watch (HRW) a choisi pour étaler la violation des droits humains par le gouvernement de Kinshasa dit tout de cette pression des anglo-saxons qui veulent coûte que coûte réussir leur coup fourré au Congo.
.
Mais les congolais ne sont plus dupes. Ils savent bien que les laquais que les anglo-saxons veulent imposer au Congo sont aussi responsables de six millions des morts. La seule médiation dont le peuple congolais a besoin aujourd’hui c’est celle qui mettra fin à l’agression et occupation du territoire national congolais par le Rwanda et l’Ouganda et qui remettra le contrôle de la jeune démocratie congolaise entre les mains du souverain primaire. Le seul cadre juridique pour résoudre le problème congolais c’est le gouvernement démocratiquement élu qui sera sanctionné par le peuple d’ici trois ans. C’est ainsi que les patriotes congolais de par le monde demande au Gouvernement congolais de mettre fin immédiatement à la facilitation d’Obasanjo et d’exiger de l’ONU la nomination d’un autre médiateur intègre et neutre.
.
Le plan des anglo-saxons est déjà connu de tous les congolais. Le dialogue direct avec Nkunda donnerait à ce laquais du Rwanda et des anglo-saxons une légitimité sur le territoire qu’il contrôle déjà et qu’il tend à arrondir jusqu’aux limites voulues par ses maîtres à penser avant la négociation directe avec Kinshasa. Cette négociation directe poserait des conditions impossibles à réaliser par Kinshasa. Les 3 000 casques bleus attendus au Congo seraient utilisés pour renforcer le cessez-le feu autour du territoire occupé par Nkunda pour empêcher Kinshasa de le reconquérir. Pour la première fois, ces 3 000 casques bleus qui pour la première fois selon certaines fuites comprendraient des soldats anglais et américains, utiliseraient le chapitre VII de l’ONU.
.
Pour ne pas légitimer par un accord ce plan déjà arrêté par les agresseurs du Congo, Kinshasa doit refuser tout dialogue direct avec le terroriste Nkunda. Le refus de Kinshasa poussera l’ONU et les anglo-saxons à s’engouffrer sans subterfuges dans leur trou congolais. Le refus de Kinshasa permettra aussi aux congolais d’utiliser leur position de victime pour organiser la libération du territoire national jusqu’à ce que justice soit rendue au Congo et à ses six millions des morts. La pétition ci-dessous demande à tous les congolais de dire NON à la médiation d’Obasanjo.
.
Beni-Lubero Online
.
Transmis par Dr. Safary Wa Mbaleka
.
Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*