Les congolais somm

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
L’Occupation rwandaise du Kivu que pendant 12 ans les congolais n’ont cessé de dénoncer est malheureusement en marche et dans une brutalité qui fait couler le sang au Nord-Kivu et ailleurs au Congo. La longue transition politique avec ses accords, dialogue intercongolais, et élections n’étaient malheureusement qu’une distraction du peuple congolais par l’ennemi du Congo qui cherchait comme préparer son coup fatal à la nation congolaise. Avant d’accepter la voie de la communauté internationale, rappelez-vous que le Congo sous Mzee LDK était en guerre et voulait ramener la guerre là où elle avait été conçue,  c’est-à-dire, au Rwanda et en Ouganda. Aujourd’hui, les congolais doivent reprendre malgré eux  la guerre à l’endroit où elle était en Juillet 1999, juste avant l’Accord de Lusaka.
 
Le massacre d’un millier des civils à Kiwanja dans le territoire de Rutshuru est une preuve supplémentaire que l’ennemi est déterminé à exterminer la population congolaise du Nord-Kivu pour se tailler un territoire à l’Est du Congo. Le fait que, contre toute attente, l’ONU se refuse de condamner ce massacre de Kiwanja et qu’au contraire elle continue de soutenir l’aventure criminelle de Nkunda au Nord-Kivu est une autre preuve que l’ONU n’est pas l’allié du Congo dans cette guerre d’agression et d’occupation.
 
C’est ainsi que les congolais doivent prendre acte de cette trahison avérée  de l’ONU et chercher à résoudre autrement, sans l’ONU, le conflit congolais. Le Congo ne sera pas le premier à agir en dehors du schéma onusien. Toutes les grandes  nations du monde résolvent leurs conflits sans faire appel à l’ONU.  
 
Concrètement, les congolais doivent se rendre à l’évidence que dans l’état actuel des choses, écrire à l’ONU pour résoudre un conflit où l’ONU est complice depuis 10 ans, n’a pas de sens. Les congolais ont déjà tout dit .  En effet, qu’est-ce que les militants congolais de part le monde n’ont pas écrit? Combien de pétitions n’ont-ils pas signé  et envoyé malheureusement aux agresseurs ?  Combien de manif les congolais n’ont-ils pas organisé dans les grandes capitales du monde ? Malgré tous ces efforts qui ne sont pas vains, reconnaissons-le, l’ennemi exécute son plan macabre d’agression et d’occupation de l’Est de la R.D. Congo sous nos yeux !  Nos mamans et nos filles sont violées  et mutilées  sous nos yeux. Les jeunes garçons sont égorgés sous nos yeux. Nos maisons brulées sous nos yeux ! Trop c’est trop ! La violence a dépassé le seuil de tolérance et le congolais serait a plaindre s’il croisait le bras aujourd’hui.
 
Chers compatriotes,
 
Tous vos efforts sont louables et il faut les poursuivre. Tout fait nombre. Continuer à dénoncer le message de l’agression de la R.D.Congo par le Rwanda et l’Ouganda chaque fois que vous en avez l’occasion. Prenez votre stylo pour écrire à vos amis de par le monde que s’ils ne contraignent pas aujourd’hui leurs dirigeants politiques et économiques à arrêter toute aide à Nkunda, demain vous serez massacrés par les rwandais et les ougandais comme les paisibles congolais de Kiwanja. 
 
Parallèlement aux écrits, aux pétitions, aux manifs, aux prières et messes organisées de par le monde, il est temps de poser d’autres actions plus concrètes et plus efficaces pour sauver le Congo de l’occupation par le Rwanda et l’Ouganda.
 
  1. Première action : Venir en aide aux 2 millions des déplacés congolais. Saviez-vous que le gouvernement Muzito n’a pas un seul programme national de secours aux déplacés congolais ?  Saviez-vous que les Militaires congolais au Front de l’Est sont laissés à leur triste sort , vivant des cadeaux des ministres de passage à Goma? Devant cet abandon de la population congolaise par le gouvernement défaillant de Kinshasa, les congolais doivent s’organiser pour fournir des vivres et des médicaments aux déplacés.  
 
  1. Deuxième Action : Initier sans tarder un mouvement politico-militaire pour défendre les intérêts du peuple congolais menacés par les agresseurs rwandais et ougandais et par le régime défaillant de Kinshasa. Le Congo a aujourd’hui besoin des dirigeants patriotes. Sans cette deuxième action, nous avons beau faire des manif à l’étranger, demander ceci ou cela aux amis du Congo, mais tant que les mêmes traîtres seront au pouvoir au Congo, nous travaillerons en vain. L’aide que nous chercherons pour le Congo ne doit pas tomber entre les mains des dirigeants congolais actuels qui se distinguent par leur manque de patriotisme.  S’il y avait un seul homme ou une seule femme juste dans le gouvernement de Kinshasa, il ou elle aurait déjà démissionné devant l’inaction du gouvernement au front du Nord-Kivu.  Ceci dit que, les militants et patriotes congolais doivent se jeter à l’eau pour sauver le bateau congolais qui coule déjà sous nos yeux.  Le peuple congolais attend aujourd’hui qu’un militant (une militante) congolais annonce son plan de sauvetage du Congo…
 .
Chers compatriotes,
Nous devons changer de tactique de combat. Nous devons donc inventer d’autres tactiques pour changer le rapport de force sur terrain. L’ennemi a armé Nkunda pour lui donner un avantage militaire sur terrain. Les Congolais doivent renforcer la résistance populaire pour venir à bout de Nkunda comme ils l’avaient fait avec succès contre l’occupation du RCD-Goma entre 1998 et 2003.  
 
La force des congolais dépendra de leur capacité de s’organiser et de poser des actions concrètes sur terrain et partout où c’est nécessaire. Ceci demande de  l’abnégation,  du sacrifice, du travail, de l’unité, de la discipline, etc. L’occupation actuelle de l’Est de la R.D. Congo est donc un test pour les forums et associations des congolais de par le monde. Y annoncer les morts, les mariages, les naissances, les concerts, c’est bon pour maintenir la culture congolaise. L’occupation du pays nous appelle à ajouter à nos activités culturelles,  la défense de l’intégrité territoriale de notre pays, la R.D. Congo. Si nous ne faisons rien aujourd’hui, la postérité nous jugera sévèrement et avec raison. A Bon entendeur Salut !
 
Amis de Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*