Les D

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Depuis quelques semaines, tous les medias dénoncent l’entrée massive de rwandais au Nord-Kivu au niveau de Monigi, Kibumba, Bunagana, et Ishasha. Destination première, c’est le Masisi, le sud du territoire de Lubero et Rutshuru où depuis quelques mois on assiste à l’incendie systématique des villages pour pousser les populations à vider les lieux et permettre l’installation de nouveaux venus.
.
Chose étonnante, ces nouvelles populations ne savent pas situer sur la carte de la République les localités occupées, ne parlent pas la langue locale, le swahili et ne maitrisent que le kinyarwanda. Pire, elles entrent avec armes et minutions de guerre sur le territoire Congolais.
.
Cette situation a préoccupé les députés nationaux élus du Nord-Kivu qui se sont réunis au siège de l’Assemblée Nationale le 25 et 26 novembre 2009. Voici leur déclaration.
Malheureusement l’interprétation n’est pas toujours la même. Pour certains, l’entrée massive des rwandais permet de revoir la question de la majorité Nande dans la gestion du pouvoir au Nord-Kivu. [NDLR : Pourquoi revoir une majorité représentative de la population Nande à l’assemblée provinciale? La majorité Nande a-t-elle failli à sa mission pour qu’elle soit revue ? Pourquoi les députés soutenant les clandestins rwandais ne s’empressent-ils pas de revoir la majorité (ou la totalité) de la minorité Tutsi aux commandes de l’armée déployée actuellement au Kivu ? ]
.
Pour d’autres, les partis politiques risquent de condamner la participation à ces rencontres, surtout parce que le gouvernement lui-même ne prend pas des positions claires dans cette affaire. Ainsi beaucoup des députés se sont successivement retirés sans se justifier. A la fin de la réunion, sur les 26 Nande qui constituent une majorité dans l’équipe de 48 députés du Nord-Kivu, seuls dix ont signé la déclaration politique des députés nationaux du Nord-Kivu, suite à l’immigration clandestine massive dont cette province est victime à partir du Rwanda, quatre députés Hunde et quatre autres Hutu ont courageusement apposé leurs signatures sur ladite déclaration. Il sied de noter qu’hormis le cas des députés Nyanga absents de la capitale, tous les députés et surtout tous les autres 16 Nande ont reçu avec insistance et en vain l’invitation à signer le document pour répondre ainsi à la menace qui guète la plupart des populations du Nord-Kivu et même de la République toute entière.
.
Comme dans le cas de la motion de censure contre le Gouverneur du Nord-Kivu, Son Excellence Julien Paluku Kahongya, on constate que les députés Nationaux du Nord-Kivu sont aussi divisés non pas selon les lignes tribales mais des petits intérêts égoïstes. Si au Nord-Kivu la pression de toutes les communautés locales avait été très forte pour dissuader les députés provinciaux de soutenir l’insoutenable, on voit que plusieurs députés nationaux du Nord-Kivu ont oublié leurs racines à cause des délices de Kinshasa. La base en prendra bonne note ! La bonne nouvelle est que certains députés Hunde, Hutu, et Nande refusent de céder aux sirènes de la guerre ethnique que certains rwandophones menacent de déclencher au Nord-Kivu. Ces 18 députés du Nord-Kivu représentent la voix du peuple congolais, et donc la voix de Dieu ! Ils ont besoin du soutien de tous les congolais dans leur lutte contre l’intégrité territoriale de la R.D.Congo. Chaque communauté doit entreprendre des démarches appropriées pour ramener les députés nationaux « pro-clando » (pour utiliser le langage kinois) à la raison. Le député national ou provincial qui se tait quand on tue ses électeurs et brûle son village sait ce qui l’attend au tournant s’il n’a pas encore perdu la boule !
.
Correspondance Particulière de Kinshasa
.
Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Les d

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Deux ans et demi après que la population ait été aux Urnes pour élire leurs Représentants au Niveau Provincial et National, les électeurs sont déçus par la prestation de leurs élus. La population du territoire de Beni trouve que ses députés sont invisibles, aphones, en rupture de lien avec leurs circonscriptions électorales. Pour ne donner qu’un exemple : Alors qu’on attend les députés profiter de leurs vacances parlementaires pour restituer à leur base ce qu’ils ont réalisé pour son intérêt, ceux de Beni ne reviennent chez eux que pour surveiller l’évolution de leurs chantiers de construction et pour les cérémonies de bénédiction ancestrale de leurs grosses voitures dernier cru.    
 
Pour exprimer leur ras-le-bol, plus de 6000 électeurs viennent de signer une pétition initiée par la Coordination de la Société Civile Territoire de BENI et  adressée aux Bureau des Organes Délibérants (Nord KIVU/GOMA et RDC/KINSHASA).
 
Le Document avec Signatures a été déposé par la Société Civile de BENI le vendredi 23/05 au Bureau de l’Assemblée Provinciale et le 25/05 au Bureau d’Evariste BOSHAB, Président de l’Assemblée Nationale.
 
Le Président de l’Assemblée Provinciale a promis de se pencher sur la pétition en plénière pendant la session de juillet 2009.  
 
Parmi les Députés Elus de BENI [ville et Territoire], certains n’ont pas tardé d’avouer leur échec, acceptant ainsi les considérations de la société Civile. Parmi ces derniers on peut citer les députés MOLO et Ernest Kyaviro qui, se confiant à benilubero.com,   ont sollicité l’indulgence de leurs électeurs.   
 
S.E. Mgr Paluku SIKULI MELECHISEDECH,  Evêque du Diocèse de Butembo-Beni, a lors d’un tête à tête avec la Société Civile Territoire de BENI à TAMENDE/BENI, formulé le vœu de voir cette initiative de contrôle des élus pour le bien commun se poursuivre sur l’ensemble du Diocèse et porte du bon fruit. 
.
 
.
O.BAHATI
Beni
Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Les D

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

1. Beni Territoire : Kakule Molo Pherésie DCF-COFEDEC

2. Beni Territoire : Katsuva Syahembulwa Kakusi DCF-COFEDEC

3. Beni Territoire : Kasereka Vukutu Edmondus MSR

4. Beni Territoire : Paluku Wa Muthethi Gilbert Indépendant

5. Beni Territoire : Mapati Kahindo Jean Bosco Forces du Renouveau

6. Beni Territoire : Kamate Lukundu Jerome Forces du Renouveau

7. Beni Territoire : Kimeme Bin Ruhoke Jacques MLC

8. Beni Territoire : Banamuhere Baliene Salomon PPRD

9. Beni Territoire : Sibkasibka Vincent PPRD

10.Beni Territoire: Baitsura Musowa Shadrac RCD

11. Beni ville : Sindani Mulonde Esdras Forces du Renouveau

12. Beni ville : Kyaviro Malemo J.L. Ernest PPRD

13. Butembo ville : Bayoli Kambale Godefroy Indépendant

14. Butembo ville : Pay Pay Wa S. Pierre DCF-COFEDEC

15. Butembo ville : Kakule Sumbusu Muhiwa Forces du Renouveau

16. Butembo ville : Kambere Kalumbi Ferdinand PPRD

17. Lubero Territoire : Katembo Makata Jacques MSR

18. Lubero Territoire : Katsuva Sikuli Christien MSR

19. Lubero Territoire : Kavira Mapera Jeannette DCF-COFEDEC

20. Lubero Territoire : Kambale Lusenge B.Jerome DCF-COFEDEC

21. Lubero Territoire : Bahati Vitsange Emmanuel Forces du Renouveau

22. Lubero Territoire : Paluku Mikundi V. PPRD

23. Lubero Territoire : Matabishi Musakani W. PPRD

24. Lubero Territoire : Kakule Byatekwa Enoch CDC

25. Lubero Territoire : Mbambu Mughole Juliette UPRDI.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*