0aaaaaaaaamamansmarche

Les enseignants de Butembo prêts pour la gratuité de l’enseignement primaire en RDC ?

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

La gratuité de l’enseignement primaire et maternel, telle que stipule l’article 43 de la Constitution Congolaise du 18 février 2006 et un des Objectifs du Millénaire pour le Développement a été au centre du débat au cours d’une Assemblée Générale du Syndicat des Enseignants du Congo (SYECO urbano-rural de Butembo) tenue à MACARENCO vendredi 17 décembre 2013. Les plus de 150 enseignants présents à l’Assemblée se sont dit prêts à accueillir cette gratuité.

0aaaaaaaaamamansmarche

Pour rappel, lors de son passage à Butembo la fin de novembre dernier n’a pas compris pourquoi en Province Educationnelle de l’EPSP Nord-Kivu II c’est-à-dire en Beni-Lubero, Mr Maker Mwangu Famba, Ministre National de l’EPSP a exprimé son inquiétude de constater que les frais scolaires n’ont pas été revus à la baisse en Beni-Lubero alors que le gouvernement est en train de payer les frais de fonctionnement aux écoles, à leurs coordinations ou gestion, construire des écoles par le canal des ONG et tant d’autres avantage.

Cette situation à poussé le Directeur Provincial de l’EPSP Nord-Kivu II à convoquer dans l’urgence des partenaires de l’éducation (Association National des Parents d’élèves, les Gestionnaires, le SYECO,…) à une réunion ad hoc. Tous ont analysé les mécanismes de réussite de cette gratuité de l’enseignement au niveau primaire. Tous ont convenu que les frais scolaires du 2ème trimestre devront subir une réduction de 20%.

Mais à la restitution au près des enseignants affiliés au SYECO, cette décision a été considérée comme un aveu de l’échec du gouvernement ou tout simplement une mauvaise volonté des autorités locales de l’EPSP. Pourquoi ne pas réduire jusqu’à 50 voire 100% ?

Voilà pourquoi, au cours de l’Assemblée Générale du vendredi 27 décembre 2013, les enseignants soutiennent la gratuité de l’enseignement à l’école primaire conformément à l’article 43 de la Constitution du 18 février 2006 et un des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) ; mais pour que cette gratuité soit effective, les enseignants rappellent au Gouvernement que le Salaire le salaire n’est pas encore décent conformément aux accords de Mbudi (208$ pour un huissier) et qu’il existe encore en Beni-Lubero des enseignants mécanisés mais non payés, des enseignants non mécanisés et des omis sur listing de paye que le gouvernement devrait prendre en charge avant la fin du 2ème trimestre qui va de Janvier à mars 2014.

Aux Gestionnaires et Directeurs d’écoles qui ne voudront pas s’inscrire dans cette logique de la gratuité et qui continueront à faire payer l’école maternelle et primaire aux parents, qu’ils soient conséquents. Ils doivent cesser de payer les agents dits « Provinciaux » dans leurs écoles ; allouer 80% de tous les frais fixés à la prime de leurs enseignants et surtout revoir à la baisse d’au moins 40% des frais payés au 1er trimestre de cette année.

Gift Baraka

Butembo

©Benilubero Online

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*