00aaaaaaaaaaaaaaafurupretre_copy

Les espoirs mis dans un combattant de Furu ordonné prêtre s’estompent !

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

L’ordination presbytérale le dimanche 24 juillet 2011 du Diacre Mumbere Lusasa Mbaga Tuzinde (29 ans), un parlementaire debout de Furu, avait suscité beaucoup d’espoir chez les combattants de Furu en ville de Butembo. A la suite de leur grande déception vis-à-vis de la prestation de certains prêtres et pasteurs de Butembo qu’ils qualifient des collabos invétérés et suppôts du régime de Kinshasa, les combattants de Furu espéraient qu’un prêtre façonné politiquement dans l’Hémicycle du Parlement Debout de Furu ferait la différence en prenant parti pour les bubolais laissés pour compte.

                        00aaaaaaaaaaaaaaafurupretre_copy

Le Jeune Prêtre Mumbere Lusasa, combattant de FURU, pose avec S.E. Mgr SIKULI

Pour le combattant Kasereka, avec l’ordination du Père Mumbere Lusasa, a.a., les combattants pouvaient faire parvenir facilement leurs messages à Mgr Sikuli, évêque de Butembo-Beni et à Benoit XVI de Rome afin que ces leaders religieux en fassent large diffusion.

                       00aaaaaaaaaaaaaaaafurupretr_copy

Pour le combattant Jackson, le Parlement Debout de Furu croyait avoir finalement trouvé un aumônier à l’instar d’autres mouvements d’action catholique du diocèse pour convaincre les opposants que les parlementaires debout ne sont pas des voyous mais des défenseurs des droits humains, des révolutionnaires chrétiens, etc.    

                  00aaaaaaaaaaaaaaafurpretpos_copy

Tous ces espoirs se sont envolés quand à la fin de la messe d’ordination dans l’Eglise Catholique de Kitatumba en ville de Butembo, l’annonce avait été faite que le jeune prêtre Mumbere Lusasa était nommé à TANZANIE par sa famille religieuse, à savoir, les Pères Assomptionnistes (NDLR : Augustins de l’Assomption, en sigle A.A). Les combattants présents en l’Eglise de Kitatumba avaient aussitôt manifesté leur mécontentement par des murmures qui ne sont pas passées inaperçues. Devant cette décision qu’ils ne peuvent arrêter, plusieurs sont les parlementaires qui ont pensé que l’éloignement du « prêtre parlementaire debout » de la RDC est un complot contre le parlement debout de Furu. 

Pour apaiser ses camarades parlementaires, le jeune prêtre est descendu pour une dernière fois dans l’hémicycle de FURU hier mercredi 27 juillet, pour bénir de ses mains sacerdotales cet hémicycle plusieurs fois incendié et démoli par le pouvoir en place, mais toujours reconstruit par les combattants, et pour lever tous les soupçons derrière sa nomination à Tanzanie.

 00aaaaaaaaaaaaaaafurehemicy_copy

Le Jeune Prêtre combattant de FURU (en chemise pagne) dit au revoir aux parlementaires debout de FURU en ville de Butembo 

Selon le Père Mumbere Lusasa, a.a., les Assomptionnistes sont une congrégation religieuse internationale qui n’est pas liée à un diocèse. Il a aussi relevé que parmi ses collègues de promotion, il n’est pas le seul à partir à l’étranger. Il a démontré que la différence entre un père assomptionniste et un abbé du diocèse de Butembo-Beni est que le Père n’est pas lié à un diocèse ou à un évêque comme c’est le cas pour l’abbé. [NDLR : il faut noter qu’aujourd’hui certains abbés deviennent missionnaires Fidei Donum (Don de la foi) dans des diocèses autres que le leur. Mais malgré cela, et à la différence des pères, ils dépendent toujours de l’évêque de leur diocèse d’origine. C’est le cas de plusieurs abbés du diocèse de Butembo-Beni qui sont à Bukavu, Kasongo, Ouganda, Côte d’Ivoire, Italie, etc.]

Avant de quitter l’hémicycle, le Père Mumbere Lusasa a promis de prier partout où les assomptionnistes l’enverront en mission pour la paix en RDC et pour le succès des efforts d’auto-prise en charge sécuritaire des combattants de Butembo. 

De leur coté, les combattants de FURU ont demandé à leur camarade devenu prêtre de ne jamais trahir la cause du peuple congolais en emboitant le pas aux prêtres et pasteurs collabos qui font aujourd’hui la honte de Beni-Lubero. Le secret pour cela, ont-ils ajouté, est de se garder du goût de l’argent trompeur, et de suivre l’exemple de Jésus qui n’avait même pas un nid pour reposer sa tête. 

Tembos Yotama 

Furu/Butembo 

©Beni-Lubero Online 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*