AIBTPmanif00

Les Etudiants de l’IBTP demandent le départ de WITONZE NAGASANZWE et BAMONI

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

 Les étudiants de l’Institut des Bâtiments Publiques IBTP Butembo sont descendus dans les rues le Vendredi 25 février 2011. Depuis la matinée, des centaines d’étudiants ont envahi les rues de Butembo pour réclamer le départ de leur Secrétaire Administratif, Monsieur Witonze Nagasanzwe et l’Administrateur de Budget, Madame Bamoni. Les étudiants leur reprochent megestion et escroquerie dans la fixation des frais. 

AIBTPmanif00

 Devant la Mairie de Butembo, calicots qu’accompagnaient des champs hostiles au duo dans le collimateur des étudiants, demandaient ouvertement le départ pur et simple de Bamoni et Witonze ainsi que le réitérait le mémo. L’autorité urbaine représentée par le Maire ad intérim, Godefroid Kambere Matimbya a pris la parole devant les étudiants en furie. Il les a appelé au calme et signifié qu’une commission d’enquête a déjà été mise sur pied pour élucider la question et étudier le fondement des revendications des manifestants.

AIBTPmanifmaireai00

En effet, avant hier, Jeudi 24 février, informé de la marche pacifique en cours d’organisation par les étudiants, le Comité Urbain de Sécurité qui siégeait dans sa séance ordinaire a mis sur pied une commission d’enquête. Le Maire Ad Intérim, Godefroid Kambere Matimbya a indiqué que la Mairie ne tolérera pas qu’il se vive du désordre dans les institutions de sa Ville. En cette même occasion, l’autorité urbaine a révélé à ses interlocuteurs la composition de la commission d’enquête. Cette commission, a-t-il lancéé, est présidée par le Bourgmestre adjoint de la Commune où se trouve l’IBTP, celle de Bulengera, Monsieur Romain Katundira NDENGOGNE. Il sera aidé de Monsieur Paluku Muhiwa Henry, Chef du Bureau de l’Etat Civil à la Mairie de Butembo, Maliro Cléophas, Chef de Bureau II/ ANR Butembo, Kasereka Mambo Gustave, Vérificateur de l’Ordonnancement/ Mairie de Butembo ainsi que Kasereka SIKAVYA, Agent de l’ANR/Butembo où travail aussi le Secrétaire Général Académique, monsieur Witonze Nagasanzwe. Mais dores et déjà les étudiants protestent contre la composition de la commission. Ils qualifient les membres de pro Bamoni et Witonze. D’où ils menacent de ne pas accepter les conclusions de cette commission. Quoi qu’il en soit, le souhait est que cette commission puisse dénouer cette crise qui ne date pas d’aujourd’hui. Même si les étudiants se sont mis d’accord pour poursuivre en même temps la lutte que les cours, entre temps ils ont scellés le bureau académique depuis lundi dernier pour interdire tout accès à Witonze Nagasanzwe et Mme Bamoni qu’ils ne veulent même plus voir dans la cours de l’IBTP.

AIBTPmanifpancarte00 

Rappelons qu’en mi janvier de cette année ce sont les enseignants de cette même institution qui sont entrée en grève réclamant le paiement des arriérées des leurs salaires. L’année dernière, les étudiants se sont encore une fois soulevés eux aussi contre la fixation des frais académiques de façon qu’ils qualifient d’arbitraire surtout les frais dits de mobilité des enseignants. En tout cas celui que l’on connaît à l’IBTP/ Butembo comme frère du ministre de l’ESU Mashako Mamba a un morceau dur à croquer. Witonze Nagasanzwe est à la fois exposé au risque de se voir renié par son frère le ministre pour qui, sans doute si les revendications des étudiants et celles du corps professoral la fois passée sont avérées et dans l’allure où vont les choses, ne se faire pas soudoyer en cochonnant la megestion reprochée à son collaborateur. Au nom de la tolérance zéro, le bâton ne tardera pas à frapper.

AIBTPmemo00

Deogratias SIKU

Butembo

© Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*