Les Infirmiers Arrachent leur Prime de Risque du Métier

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
« Le droit s’arrache », tel était le slogan lors de la première marche de revendication de la prime de risque du métier par les infirmiers et autres professionnels de santé de Beni-Lubero en Octobre 2007. Devant la sourde oreille des autorités compétentes, une grève généralisée s’était alors déclenchée.
 

Pendant que la grève faisait son bonhomme de chemin, le syndicat des infirmiers s’attelait à la recherche de la solution.  Deux délégués dont l’un du district sanitaire de Butembo, Mr Kambale Kipura,  et l’autre du district sanitaire de Beni, Mr Kambale Muyinga,  avaient été envoyés à Kinshasa au début du mois de novembre  2007 pour présenter les doléances des grévistes de Beni-Lubero au gouvernement central. Pendant plus d’un mois, ces deux délégués ont arpenté sans se décourager les méandres des couloirs politiques et administratifs de Kinshasa pour décrocher un accord de principe sur l’octroi de la prime de risque du métier aux infirmiers et professionnels de sante de Beni-Lubero.
 
Les préalables pour le paiement de cette prime étaient, entre autres, la présentation des preuves des listes et des effectifs actuels des bénéficiaires.
 
A leur retour à Beni-Lubero, les deux délégués ont fait une restitution en bonne et due forme de leur mission dans la capitale congolaise.
 
Le  7 janvier 2008, le climat de confiance était rétablit entre les grévistes et le gouvernement. Du coup, la grève était suspendue sous condition de paiement de la prime dans le délai promis, c’est-à-dire, en deans de 32 jours, soit jusqu’au 9 février 2008.
 
Pour une fois, le gouvernement a honoré sa promesse. Hier 22 janvier 2008, jour historique, les infirmiers et autres paramédicaux de Beni-Lubero étaient conviés à se présenter au Bureau du District Sanitaire de Butembo pour la paie de leur PRIME de RISQUE du métier. Depuis l’annonce de cette paie arrachée par la grève et la détermination des grévistes de ne pas baisser la garde, il s’observe un va-et-vient devant l’immeuble abritant le Bureau du District Sanitaire de Butembo, soit l’immeuble de l’homme d’affaires Viteghe Mahembe, sur Rue Kinshasa, n* 12.
 
Le district sanitaire de Butembo, comprenant huit zones de santé du Territoire de Lubero et de la ville de Butembo, a présenté une liste de 1496 agents bénéficiaires de la prime de risque.
 
La cagnotte de la prime pour le District Sanitaire de Butembo pour le seul mois de Décembre 2007 s’élève à 4 087 205 Francs Congolais.  Les agents bénéficiaires de la prime sont classés en deux catégories, à savoir :
          Les professionnels de santé dont leur prime varie entre 5100 FC à 27 500 FC.
          Les administratifs dont la prime varie entre 1400 FC et 10 000 FC.
La Zone de Santé  de  Butembo a reçu 1 231 280 FC pour ses 203 agents.
La Zone de Santé de  Katwa a reçu  1 194 455 FC pour ses 358 agents.  Les agents de ces deux Zones de Santé ont été payé au District Sanitaire de Butembo.
Les autres six Zones de Santé du milieu rural ( Musienene, Lubero, Manguredjipa, Biena, Kayna et Masereka) ont reçu la différence  de la cagnotte, soit moins d’un tiers.
 
D’après le secrétaire de la SOLCICO (Solidarité pour la Corporation des Infirmiers au Congo), l’octroi de cette prime est une première victoire pour les infirmiers. Le principe de la prime du risque du métier pour tous est acquis après une longue lutte. Mais, a-t-il ajouté, la lutte va maintenant continuer pour obtenir le paiement des arriérés de la période allant de juillet à novembre 2007 prévu au cours du mois de février 2008, d’après un protocole d’accord de 19 pages dûment estampillé et signé par le gouvernement et le syndicat des professionnels de santé. Aussi, faut-il souligner que les noms des plusieurs professionnels de santé ont omis ou oublie des listes de mécanisation et de paie. La lutte pour l’intégration de ces derniers continuera afin que personne ne soit laissé pour compte. Un coup d’œil sur les effectifs montre qu’une fois de plus, les citadins ont été mieux servis que les infirmiers de brousse.
 
Juvénal Paluku
Butembo
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*