Les Infirmiers de Beni-Lubero Toujours en Grève

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Déclenché depuis le Samedi 3 Novembre 2007, la grève des Infirmiers et paramédicaux  de Beni-Lubero continue. Dans une réunion d’évaluation de la grève  tenue le mercredi 14 Novembre 2007, au Bureau Central de la Zone de Santé de Butembo sise au Quartier Makasi, il a été décidé à l’unanimité que la grève se poursuive jusqu’à nouvel ordre.
 

Des Infirmiers en Grève devant le Centre de Santé Makasi-Ville de Butembo

Une réunion d’évaluation  entre le Maire A.I. de la Ville de Butembo, le Dr Mundama Jean-Paul, autorité numéro un de la santé en territoire de lubero Dr Mundama Jean Paul, et les deux médecins chefs de Zone de Santé de Butembo et de Katwa, le  Dr Katembo Kirikughundi Laurent (Butembo) et Dr Lusenge Syayipuma Joseph (Katwa), avait eu lieu  à la Mairie de Butembo.
 
De cette réunion des autorités politiques et médicales locales sont sorties plusieurs mesures de gestion de la crise, notamment,
1. La tenue hebdomadaire d’une réunion d’évaluation de la grève, chaque mercredi à partir de 10h00, heure locale, au Centre de Santé Makasi, pour coordonner un service minimum aux malades dans les structures sanitaires de la place à l’aide de 20 % du personnel de chaque structure sanitaire.  
 2. L’appel aux Infirmiers et Paramédicaux en grève de rester sur les lieux de leur travail en attendant la solution à leurs revendications.
3.  L’appel aux administrateurs gestionnaires des bureaux centraux d’assurer malgré la grève un service minimum chaque jour entre 8h00 et 12h00.
4. L’appel aux infirmiers superviseurs des activités vaccinales de se surmonter pour assurer les différents vaccins prévus de longue date enfin de sauver les vies des innocents  (surtout les enfants) eux aussi victimes de la mégestion du domaine sanitaire au Congo,.
5. L’interdiction aux écoles ITM et IEM d’envoyer leurs élèves dans les hôpitaux et Centres de Santé pour suppléer à la carence du personnel qualifié.  Ainsi, pour éviter les dérapages, les stages des élèves de l’ITM et de l’IEM dans les structures sanitaires de Beni-Lubero ont été suspendus jusqu’à nouvel ordre.
6. Deux délégués syndicaux des infirmiers en grève, en l’occurrence Mr. Kambale Kipura (District Sanitaire de Lubero) et Mr. Kambale Muyinga (District Sanitaire de Beni), ont été envoyé à Kinshasa pour présenter les doléances des infirmiers et paramédicaux de Beni-Lubero au Ministre de la Santé du Gouvernement. Partis de Butembo et de Beni pour Goma le 15 novembre 2007, c’est seulement aujourd’hui jeudi 22 novembre 2007 qu’ils ont pris l’avion  à Goma pour Kinshasa. Il reste encore à savoir quel jour le Ministre de la Santé sera disponible pour les recevoir et surtout pour faire suite à leurs doléances.
 
La grève des infirmiers fait bien apparaitre que la décentralisation est encore un vain mot en R.D. Congo. Les ministres provinciaux ne portent que des titres sans un réel pouvoir d’action. Tout se traite encore à Kinshasa. Chose grave est que les Blouses Blanches de Kinshasa, ceux-là même qui travaillent à l’ombre du Ministère National de la Santé, sont aussi en grève. La conclusion est simple : le mal sanitaire est national. Il en est de même de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Universitaire, de la Fonction Publique, et j’en passe. La bonne nouvelle est que les syndicats congolais sont devenus capables de mobiliser les unités de leur ressort de la capitale Kinshasa jusqu’au fin fond des villages de l’intérieur. Cette organisation et mobilisation constituent un capital immense capable de provoquer le changement voulu en R.D. Congo.
 
Juvénal Paluku
Butembo
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*