Les Mai-Mai s

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
 Un nouveau campement des combattants Mai-Mai est maintenant installé à KOMBA, Quartier Matembe, Commune Vulamba,  Ville de Butembo, à 4 km seulement du centre-ville.
 
Selon un des hauts cadres responsables de ce camp, le major LWANGA, les Mai-Mai ont décidé de cette implantation urbaine pour prévenir des cas des pillages dans la capitale économique de Beni-Lubero et protéger les civils contre toutes sortes des tracasseries comme celles commises par les FARDC à KANYABAYONGA, KIBIRIZI, KAINA, KIRUMBA, etc.  
 
Ainsi, d’après le Major Lwanga, le site de Matembe sera désormais la base militaire qui regroupera tous les combattants Mai-Mai qui voudraient  défendre la terre de leurs ancêtres  aux côtés des militants du PARECO au front du Sud-Lubero.
 
Le Major Lwanga rappelle que les Mai-Mai ne sont pas des forces négatives car ils agissent en vertu de l’ article 62 de la Constitution congolaise qui classe la défense de l’ intégrité territoriale parmi les grandes causes de la nation. D’après Major Lwanga, les forces négatives c’est plutôt  les rwandais du CNDP de Nkunda qui massacrent les populations congolaises, empêchent aux humanitaires de secourir les déplacés, incendient des maisons, s’insurgent contre le gouvernement élu de la R.D. Congo, etc.  S’il y a une cause pour laquelle on peut mourir, la défense du Grand Nord contre l’occupation rwandaise en est une.
 
 Rappelons que le Ministre Provincial de l’ intérieur avait réuni autour de lui les représentants de la société civile,  des patriotes Mai-Mai, et des Fardc,  le Jeudi 20 novembre 2008 à l’Hôtel Auberge de Butembo. Le but de la rencontre était d’unir ses trois forces congolaises pour sécuriser les déplacés traumatisés  qui ont échappé aux divers massacres commis par le CNDP de Nkunda  dans le Rutshuru et le Masisi.
 
Les populations locales ont salué cette initiative du Ministre Provincial de l’Intérieur et espèrent que le gouvernement congolais pourra doter tous les patriotes congolais de moyens nécessaires pour défendre le Grand Nord contre les forces négatives de Nkunda! Notez que l’apathie du gouvernement de Kinshasa vis-à-vis de la menace de balkanisation du pays est percue partout au pays comme une complicité avec Nkunda. Une occasion de se racheter est offerte au gouvernement de Kinshasa: soutenir les efforts de ceux qui veulent défendre l’integrité territoriale de la R.D.Congo.
 
Correspondance particulière de Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*