Les miliciens de Nduma arrivent en masse à Beni pour saboter les opérations de la MONUSCO

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Selon nos sources sur terrain, la MONUSCO a décidé de « laver son image » après une série de massacres et les mouvements de protestation populaires à Beni, Butembo et Goma. La force onusienne prépare une série d’opérations pour mettre définitivement fin à l’insécurité dans l’est du Congo, en territoire de Beni en particulier.

Mis au courant de ces préparatifs, des officiers FARDC accélèrent l’arrivée en masse des miliciens en provenance des territoires de Walikale, de Masisi et de Rutshuru. « Ils arrivent dans des camions FUSO, dans des voitures et dans d’autres moyens de transport ». Ils sont acheminés dans différents maquis des ADF pour les renforcer avant que la MONUSCO commence à lancer ses opérations.

C’est dans le cadre de ce renforcement des ADF que Guidon Shimiray, chef d’une faction du NDC-R, et protégé par des officiers des FARDC, a séjourné à Kasindi le week-end du 17 avril 2021. Sa mission était double : acheminer des renforts des NDC-R dans les maquis des ADF du secteur Ruwenzori et mettre en place un réseau d’acheminement des biens pillés au Congo vers la frontière de l’Ouganda.

Ont également effectué le déplacement, Selemani Charité, porte-parole de Guidon Shimiray, et Nkuba Jérémie, petit frère de Guidon. Ils ont été dépêchés en secteur Ruwenzori, à Beni, sur invitation des ADF pour nouer une alliance militaire avant les opérations de la MONUSCO. Nos sources nous renseignent que Guidon et son petit-frère sont des musulmans, mais leur présence à Beni n’est pas pour mener une guerre au nom de l’islam. Depuis la création de leur groupe armé, ils travaillent plutôt pour le compte du Rwanda où ils écoulent les minerais de coltan et autres des carrières qu’ils contrôlent dans le territoire de Walikale.

Charite Selemani

Parmi les officiers qui supervisent l’acheminement de ces miliciens à Beni, nos sources ont cité le général Gabriel Amisi.

David Mwira

 

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*