Les quadruplés du 13 mars ne sont plus!

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Les quadruplés nés le 13 Mars dernier du couple Paluku Kisoni-Kavugho Kamate, au Centre de Santé WANAMAHIKA de Butembo, ne sont plus !
 
Les quadruplés et leur papa!
Le premier s’était envole (car chez les Nande on ne dit qu’un des jumeaux, triplés ou quadruplés est mort) quelques heures seulement après sa naissance. Le lendemain, les trois restants, avaient été transférés à l’Hôpital Général de Kyondo pour une prise en charge appropriée. Mais Kyondo n’avait pas non plus tout l’équipement qu’il fallait pour prendre en charge les trois bébés prématurés. C’est ainsi que progressivement, d’après les sources hospitalières,  les bébés ont commencé à disparaître l’un après l’autre à  la suite de l’inadaptation homéo-thermique et environnemental liée à leur immaturité. Le 24 mars, soit 11 jours après la naissance, le dernier est mort mettant ainsi fin aux quadruplés que tous  ceux qui avaient jubilé  leur naissance voulaient voir grandir. Le dernier est mort avec un pois de 1400 grammes soit un gain pondéral de 2009 en 11 jours. Ceci est une preuve que la prise en charge de Kyondo évoluait normalement malgré la visite désagréable de la mort.
 
Cette mort comme bien d’autres similaires, prouve combien les hôpitaux de Beni-Lubero sont encore moins équipés en matériels médicaux de grande nécessité pour résoudre certains problèmes cliniques et sauver des nombreuses vies humaines. C’est pourquoi les beniluberois espèrent que Joseph Kabila finira ses cinq chantiers inities à Beni-Lubero, notamment celui de la construction d’un hôpital moderne et équipé dans chaque territoire.
.
Si ce souhait se réalise, les beniluberois se sentiront soulages des voyages qu’ils font au Kenya et en Ouganda pour des soins appropries.
Entrée de l’Hôpital de Bwera ( Uganda)
Ces voyages de sante constituent en effet un manque à gagner pour le trésor public. Pour l’instant les hôpitaux ougandais de Bwera (7 Km de la frontière congolaise) profitent de la carence des structures sanitaires adéquates à Beni-Lubero.
Hôpital de Bwera ( Uganda)
Et pourtant les opérateurs économiques  ainsi que les mutuelles locales ont déjà construits des Centres de Santé, des cliniques (au mois les bâtiments)  à Beni-Lubero bien avant le lancement de 5 chantiers de Joseph Kabila. Cependant  l’équipement,  le personnel qualifié et compétent fait encore défaut.
 
Mais avec l’existence des bâtiments, le chantier santé peut aller très vite à Beni-Lubero. Il suffirait d’une volonté politique des gestionnaires des chantiers mais aussi d’une demande explicite et motivée des gestionnaires de la santé à Beni-Lubero.
 
Correspondance Particulière de Kyondo
Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*