LES TERRORISTES EN MISE EN PLACE A BUTEMBO-BENI POUR APPUYER LE POUVOIR

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailLe gouvernement congolais a longuement plaidé la cause des terroristes dans la region de Beni, sans persuader ni les opinions internationales ni locales. Mais l’officiel congolais a juré de persister jusqu’au bout en épuisant toutes les strategies possibles.
Depuis ce dimanche 20 octobre 2019, il s’est dévoilé le secret de la campagne de mise en place d’un reseau de criminels devant jouer aux terroristes veritables sur Butembo et Beni, tel qu’un taximan a aidé à le découvrir.

En effet, un inconnu apprêté en voyageur en portance de Beni pour la ville de Butembo, réquisitionna un taxi pouvant lui rendre service. Or le bagage assez bien volumineux de ce client n’était rien dautre que des bombes artisanales masquées sous des paquets de cigarettes. Le taximan, moins attentif aux manifestations de cet hommes étrange e s’éveillera à la suspicion qu’à l’approche de l’entrée de la ville de Butembo. Dans cette panique, il perdit le contrôle et s’écrasa en accident quasi mortel. Ce taximan du nom de Kakule Kizito Nzole fut dépêché à l’hôpital tandis que son client disparut dans la nature et demeure non introuvable jusqu’alors. Il a pris le large car il savait ce dont il était coupable.

Le secret sera vite dévoilé par ceux qui sont venus au secours. Le bagage du voyageur non autrement identifié etait garni de bombes tel que exposé dans l’image à l’avant-plan.

Il est évident que les ennemis de la paix vont bientôt passer à une vitesse supérieure des actions terroristes. Le gouvernement cherche à tout prix à convaincre les opinions de sa thèse de terroristes islamistes a Beni-Butembo. A cet effet, des grands attentats du genre des islamistes sont réellement prévisibles, spécialement dans les milieux publiques dont les marchés, les églises, les écoles etc.

Il y aurait lieu d’en appeler au sens du patriotisme a la tête de l’Etat pour renoncer à cette œuvre diabolique. Car personne n’ignore que ce soient toujours les autorites au pouvoir qui, dans leur fourberie, continuent de travailler elles-mêmes à l’extermination des populations qui sont pourtant la raison d’etre de leur pouvoir et qu’elles sont sensées protéger. Le schéma qu’a suivi ce plan dextermination s’est pourtant élucidé mieux avec le cours des événements : d’abord on déclenche des massacres à Beni; ensuite, intimidé par les denonciations de la population licale et des enquetesde circonstance, on calme momentanément les massacres de Beni en déplaçant le foyer de massacre du même genre au Kasai; puis il y a reprise de massacre de Beni dédoublé de la maladie Ebola. Mais les bourreaux estiment que tout cela ne suffit pas et qu’il sied d’installer enfin une veritable entreprise terroriste.

Tout le peuple congolais ainsi que le monde entier est temoin…

Jean-Louis Katsumbano
Butembo

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*