La ville de kanyabayonga

Les Wanande, leur Origine et leur Implantation

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

1. Les Wanande, un des multiples groupes ethniques de la République Démocratique du Congo:

a. Pygmoïdes (Bapere, Babira, Bapakombe, Bambuba, Watalinga, etc.) et Pygmées (Bambuti)

b. Soudanais: Ngabka, Banda, Gbandi, Azande, Mangwetu

c. Nilotiques: Alur, Bahema, Kakwa-Fatshulu

d. Bantous: Mayombe, Bakongo, Banyari, Babira, Bakumu, Wanande, Wanyaga, Bahunde, Lokele, Warega, Bashi, Baluba, Batembo, Bayaka, etc.

Les Banande sont composés des groupes suivants: Bamate, Banisanza, Bashu, Basongora, Batangi, Baswaga, Bahera, Bakira, Bahambo, Bamoro, Bahambera, Bahumbe.

2. Les Wanande

La peuplade des Wanande, dont les Baswagha font partie, occupe deux pays différents. En effet, lorsqu’à la fin du XIX° siècle les puissances européennes divisèrent le centre de l’Afrique, les Wanande se trouvèrent séparés par une frontière: la majorité de la population Nande appartint à l’Etat Indépendant du Congo, et une minorité fit partie de l’Ouganda; ces derniers portent le nom de Bakondjo ou Balyoko. Les Wanande habitant les régions de basse altitude appellent souvent les Wanande montagnards: Bakondjo ou Balyoko. Certains expliquent le nom "Mukondjo" de la façon suivante: Les montagnards qui descendent dans la plaine tombent souvent malades; Mukondjo serait simplement la déformation du mot swahili: " Mgonjwa" (= malade).(Lieven Bergmans doute cependant de la valeur de cette explication). Tandis que Mulyoko signifie littéralement "sauvage". Ce sobriquet trouve son origine dans le fait que les habitants de la plaine de la Semliki collaborèrent avec les Arabes et ensuite avec les occupants européens bien avant la fin du XIX° siècle, tandis que les montagnards n’eurent guère de contacts avec eux avant 1925.

Les Wanande, population essentiellement agricole, occupent une région à cheval sur l’Equateur, entre le 28° et 30° degré de longitude Est. Ils forment la presque totalité des habitants des territoires de Lubero et de Beni. La plus grande partie de cette population occupe les hauteurs des Monts Mitumba: les plus hauts perchés se rencontrent à l’Est de Masereka, à 2 780 m d’altitude, Kipese 3000 m d’altitude, tandis que les riverains du lac Edouard se trouvent à 916 m au-dessus du niveau de la mer.

Les limites des chefferies Wanande sont les suivantes: Au Nord, la forêt de l’Ituri; à l’Est, le Ruwenzori, la Rivière Lubiriha et le Lac Edouard( frontrières de la République Démocratique du Congo); au Sud, la plaine inhabitée de la Ruindi (Parc National de Virunga) et le territoire de Masisi; à l’Ouest, approximativement la rivière Biena.

Les populations voisines des Wanande sont: au Sud, les Bahunde et les Wanyanga; à l’Ouest, les Bapere; au Nord les Babira, les Bapakombe, les Bambuba et les Watalinga.

Les Wanande de la R.D.Congo constituent diverses tribus: Les Bamate, les Banisanza, les Bashu, les Basongora, les Baswagha, et les Batangi: toutes possèdent leurs terres en propre. Les Bahera, les Bakira, les bahambo, les Bamoro, les Bahumbe et les Bahambera forment également des groupements wanande; mais ils ne disposent pas de chefferies: ils sont les clients des tribus précédentes. Lieven note que Depuis 1960, les Basongora ont émigré en masse vers l’Ouganda. Actuellement, il ne reste plus en R.D. Congo que quelques rares unités. D’après Lieven, les Warega par leur origine est un clan qui appartient au clan des Bambuba. Lorsqu’arrivèrent les Wanisanza, les Warega firent alliance avec eux et fusionèrent de plus en plus avec eux. On aurait tort, poursuit Lieven, de considérer les Warega comme une tribu Nande.

(A suivre)

N.B. Les données qui précédent sont de 1970. Beni-Lubero Online démande à ses aimables lecteurs et lectrices qui y trouveraient des inexactitudes de bien vouloir les signaler pour correction en vue d’une re-édition future de l’oeuvre du Père Lieven qui a le mérite d’être le pionnier de l’histoire des Wanande. (P. Vincent Machozi, a.a. , éditeur de Beni-Lubero Online)

 La ville de kanyabayonga

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Un commentaire

  1. J’aimerai prendre contact aussi juste au cas ou. je bosse aussi dans l’art et la culture Africaine et je crois que si on se serait les coudes on ferait quelque chose de plus genial. je vis a Goma
    email : imonavigprivee@gmail.com
    whatsapp : +243 976 484 384
    pour le site web c encore en cous de conception mais il sera accessible dans moins de 10 jours en compter de maintenant

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*