L’étau rwandophone se resserre autour de Butembo

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Les analystes de la situation sécuritaire du Grand Nord depuis la découverte du plan d’occupation du Nord-Kivu par les rwandophones avec l’aide de la Monuc et de certains membres du Gouvernement de Transition, ont eu la chair de poule en apprenant le transfert inattendu du Quartier Général du Chef des opérations militaires de la 8ième région militaire de Beni à Butembo. D’après eux, ce transfert qui survient comme un cheveu sur la soupe, n’est pas de bonne augure!  En effet, la région est encore sous le choc de l’occupation de Bunagana et de Rutshuru, de la désertion des militaires de la huitième région militaire et leur localisation aux côtés de Laurent NKundabatware, des révélations sur les 4 axes de conquête du Grand Nord par les rwandophones, des déplacés de Isale-Vuhovi qui continuent de fuir le ratissage des Fardc qui s’ingénuent à trouver des Nalu-Adf parmi les paisibles congolais, de la décision du Conseil de Sécurité de l’ONU de résoudre la question sécuritaire de l’Est du Congo par une conférence des pays de la région des Grands Lacs Africains au lieu de poursuivre la chasse aux rebelles et milices privées actifs à l’Est du Congo et de faire appliquer le mandat d’arrêt international contre Laurent Nkundabatware, etc… Chose grave, c’est que le chef des opérations militaires qui devra alors habiter Butembo à l’issu de ce transfert, n’est rien d’autre que le Major Eugène MBUYI, un officier reputé proche de Serufuli qui a échoué plusieurs fois à faire piller Butembo par les rwandophones. Quand il était commandant de Lubero en 2004, les rebelles rwandophones s’étaient infiltrés jusqu’à Bukano d’où ils se préparaient à faire leur marche sur Butembo. N’eût été la dénonciation de son coup fourré par les Forces Vives du Grand Nord ainsi que la coalition Fardc-Mai-Mai de Vurondo qui s’était formée pour défendre la capitale économique du Munande, le forfait comme celui qui était commis à Kanyaboyonga par les rwandophones aurait été commis à Butembo sous la complicité du Major Eugène Mbuyi. Le transfert inopiné de son Q.G. à Butembo en ce moment précis laisse planer des nuages épais sur sa mission. La population du Grand Nord qui a toujours fait échec aux plans de destabilisation de son terroir par des ennemis de toutes sortes, est de nouveau invité à la vigilance tous azimuts pour contenir toute action de nature à faire s’éloigner la paix à laquelle elle espérait aboutir à l’issue de la transition politique en R.D. Congo!

(Kakule Mathe, Butembo)

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*