Lettre

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
De mon lointain exil j’apprends que le pays s’apprête à organiser une conférence sur la paix dans les Kivu. On me dit que cette conférence, prévue pour durer neuf jours, débutera le 27 décembre et réunira à Goma, capitale du Nord-Kivu, députés, membres de la société civile, opérateurs économiques et représentants des différentes communautés ethniques des deux provinces. Bref, ce qu’on appelle la « notabilité ».
.
J’apprends aussi, que comme la plupart des notables du Kivu tu t’apprêtes à aller participer à cette conférence. En ce temps de Noël, symbole de paix sur Terre, j’eus tant aimé t’encourager dans cette démarche. Oui, t’encourager à rechercher, avec d’autres acteurs loyaux et sincères les voies et moyens permettant d’épargner la souffrance à notre peuple.
.
J’aurais tant aimé que les puissances qui imposent cette conférence soient loyales et sincères. J’aurais tant aimé que le Président Kabila, que ces puissances utilisent, soit loyal et sincère. J’aurai tant aimé que le Rwanda, pion avancé des lobbies qui affament notre peuple soit loyal et sincère. J’aurai tant aimé que le sieur Nkunda, utilisé par les uns et les autres, soit loyal et sincère.
.
L’attitude et le rôle de chacun des acteurs ci-haut cités dans le pourrissement de la situation au Kivu me font craindre une duperie semblable aux nombreuses autres duperies dont le peuple est victime depuis de très nombreuses. J’y reviendrai dans une prochaine lettre. En ne me limitant qu’au rôle du Rwanda (non officiellement concerné par cette conférence), je me contenterai, ici, de lui rappeler l’accord que son pays a signé avec le nôtre le 24 octobre 1994 sur le rapatriement de ses compatriotes. Le gouvernement rwandais s’engageait alors à « tout mettre en œuvre afin d’assurer le retour des réfugiés dans la sécurité et la dignité ». Les Nations Unies, cosignataire de cet accord, s’engageaient à fournir les moyens nécessaires. Paradoxalement, c’est au Kivu, qui n’a rien demandé, auquel on est entrain de fournir ces moyens.
.
Cher frère, je crains fort qu’il ne s’agisse d’une conférence de dupes à laquelle tu es convié. La véritable conférence, c’est au Rwanda qu’elle doit se tenir. La véritable conférence ne devrait pas avoir comme participants les représentants de différentes communautés ethniques du Kivu, mais les représentants des Hutu, des Tutsi et des Batwa au Rwanda. La véritable conférence aurait dû avoir pour thème « le retour des rwandais chez eux dans la sécurité et la dignité ». Sans ce retour, point de sécurité au Kivu, et donc point de développement.
Le reste n’est que duperie. Pour ces raisons, tu n’iras point à cette conférence.
.
François KANYABWISHA
Kivutien de l’Etranger
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*