Levons-nous et mettons fin au g

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
MESSAGE DE SOUTIEN DES MEMBRES DE CERTAINS BYANGANDA DU MONDE AUX POPULATIONS DE BENI-LUBERO, EN PARTICULIER ET DU KIVU, EN GENERAL
Chers Frères et sœurs
                     LEVONS-NOUS ET METTONS FIN AU GÉNOCIDE DE NOTRE PEUPLE
            La communauté Nande à travers le monde est bouleversée et consternée par les massacres, les viols et les humiliations de toute sorte que nous font subir les ennemis de notre pays sur nos propres terres. Le génocide des peuples du Kivu, en général et des Nande, en particulier s’accélère chaque jour qui passe. Le mois d’Avril 2010 vient de s’inscrire dans notre histoire comme particulièrement sanglant parmi tant d’autres. De nombreux jeunes gens et jeunes filles, qui constituent l’avenir de notre contrée et de notre pays, se sont vus arracher à la vie dans des conditions de plus en plus atroces. Nous pensons à cette jeune fille qui a été violée avec des couteaux à Nyaleke. Nous pensons à ces femmes qui ont été violentées en pleine deuil à Kirumba. Nous pensons à tous les membres de notre communauté qui sont assassinés tous les jours d’Eringeti à Goma, en passant par Oicha, Beni, Mangina, Maboya, Butembo, Manguredjipa, Kyondo, Lubero, Ndoluma, Kayna, Kirumba, Kanyabayonga, Kiwanja et partout ailleurs. Chers frères et sœurs, observons une minute de silence pour toutes ces personnes violemment assassinées.
La situation est d’autant plus préoccupante et révoltante que plusieurs de ces massacres sont perpétrés par des hommes portant l’uniforme de l’armée nationale.
Les Byaghanda des Etats-Unis, du Canada, de France, de Belgique et d’Angleterre condamnent avec force ces crimes odieux perpétrés sur des populations civiles dans leurs champs, dans leurs maisons et sur les routes de leurs territoires en présence des troupes de l’ONU, de la police nationale, de l’armée nationale et de l’autorité administrative. Cela est absolument inadmissible.
            Nous avons la conviction que les ennemis de notre peuple et du Congo ont pris le contrôle de nos territoires et appliquent un plan systématique pour nous anéantir. Il s’agit d’un véritable génocide du peuple Nande, en particulier et des peuples du Kivu, en général.
            Chers frères et sœurs, alors que nous sommes un peuple unanimement reconnu comme pacifique et travailleur, nous voici innocemment soumis au joug injuste des éléments qualifiés tantôt d’indisciplinés, tantôt d’incontrôlés par ceux-là même qui les envoient. Que ces éléments soient incontrôlés ou indisciplinés, cela nous importe peu. Ce que nous voulons, nous, c’est la sécurité, rien que la sécurité dans les territoires de Beni et Lubero en particulier, dans tout le Kivu, et sur toute l’étendue de la RD Congo, en général.
            Notre devoir prioritaire est de nous défendre et de mettre fin aux assassinats de notre peuple et aux viols massifs de nos sœurs, femmes, mamans et grand-mères. Nous devons nous lever comme un seul homme et exiger des autorités la cessation immédiate de ces massacres. 
            Chaque mort de plus, chaque viol de plus, nous mènent inexorablement vers l’anéantissement. Nous devons développer une tolérance Zéro contre les assassinats et massacres de notre peuple. Nous devons être exigeants envers ceux qui sont responsables de la sécurité des biens et des personnes dans nos villes, cités et villages, et qui semblent avoir démissionné depuis longtemps de leurs responsabilités.
            Des initiatives d’autodéfense doivent être mises en place sur toute l’étendue de nos territoires et ces initiatives doivent être soutenues par tous à l’intérieur du pays comme à l’étranger.
            Ce message doit être relayé partout au Kivu car c’est collectivement que les peuples meurtris du Kivu vont recouvrer leur dignité et leur liberté.
            Ne désarmons pas en ce moment d’épreuve sanglante. A côté de nos prières, sachons que Dieu ne peut aider que ceux qui décident de s’organiser eux-mêmes pour leur auto-défense.
            Ne collaborons pas avec l’ennemi, mais plutôt dénonçons cet ennemi qui est déterminé à faire disparaître notre communauté en nous tuant l’un après l’autre dans nos propres maisons et nos propres champs.
            Les méchants doivent être chassés de la terre de nos ancêtres pour nous laisser vivre en paix et leurs collaborateurs doivent être dénoncés et sévèrement punis.
            Restons unis, éveillés et vigilants. Ne perdons pas l’espoir. Luttons ensemble pour un futur plein de Paix et de Concorde dans nos territoires de Beni et Lubero, dans notre province, dans tout le Kivu et toute la partie Orientale de notre pays, mais aussi, en général, sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo.
            Que Dieu protège le peuple Nande.
            Que Dieu protège les peuples du Kivu.
            Que Dieu protège l’Est de la république démocratique du Congo.
            Que Dieu protège tout le peuple congolais.
.
Au nom des Byaghanda des USA, du Canada, de la France, de la Belgique et de l’Angleterre
.
Noms et Signatures des Présidents des Vyaghanda ci-dessus  :
…………………………………………………………..
………………………………………………………….
Transmis à Beni-Lubero par Salvator  Musande
©Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*