Lubero : Trois D

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Pendant que l’ennemi du Nord-Kivu cherche par tous les moyens à étendre l’effet NKundabatware sur les territoires de Beni et de Lubero en passant ces derniers jours par l’opposition instrumentalisée de deux Mai-Mai Jackson et Lafontaine, deux anciens amis qui aujourd’hui s’affrontent à mort, les députés provinciaux à qui Nkundabatware a volé la vedette ne s’avouent pas vaincus pour autant. Au contraire, ils continuent à travailler pour la paix et la justice dans la Province du Nord-Kivu profitant de la petite marge de manœuvre qui leur reste.
.
C’est ainsi que, profitant de leurs vacances parlementaires en territoire de Lubero, trois députés provinciaux, à savoir, SIMON KAZUNGU, NZANGI BUTONDO et KABUYAYA DOMY, ont opéré un véritable coup de balais aux barrières de KANGOTE sur le tronçon Butembo – Beni et de KIVUNANO sur le tronçon Butembo – KASINDI, le mercredi 27 juin 2007. Les services qui étaient placés à ces deux barrières ne faisaient que tracasser la paisible population locale et les usagers de ces deux routes par des taxes de toutes sortes. Onze services étaient opérationels à la Barrière de KANGOTE et Neuf à KIVUNANO dont quatre services militaires à chaque barrière. Les députés provinciaux ont brandi les textes d’une décision parlementaire arrêtée à GOMA depuis le mois de mars dernier. Ces dispositions reconnaissent deux services seulement à chaque barrière. Il s’agit du péage route et la Police Nationale Congolaise.
Les trois vaillants députés ont ainsi rappelé à l’ordre en demandant aux services non autorisés d’évacuer les barrières comme cela a été le cas à GOMA avec les barrières de l’OPRP.
.
Signalons que ce n’est pas pour la première fois que les autorités Provinciales et Urbaines prennent ces décisions. Mais, hélas!, les autorités militaires de Lubero se sont toujours comportées comme en territoire occupé où la loi et son application revient aux hommes en armes. Pour exemple, le Chef de l’agence Nationale de renseignements ANR Ville de Butembo, en l’occurrence, Mr JONAS KABUYAYA, avait déjà ordonné aux services militaires d’évacuer toutes les barrières, dans une lettre administrative avec copie au membre du comité de sécurité depuis Avril 2007. Mais sa lettre administrative a été sans effet ou tout simplement ignorer par les militaires.
.
Il a fallu que les trois députés provinciaux viennent en vacances dans la région le jeudi 28 juin 2007 pour faire respecter des lois prises par l’autorité provinciale et qui doivent etre applicables sur toute l’étendue de la province.
A part les barrières, le trio honorable a fait aussi le tour des prisons de Butembo où ils ont libérés plus des dix prisonniers détenus sans motif valable et donc d’une façon irrégulière et arbitraire. Ainsi, en titre d’exemple, ils ont libéré de la prison de la commune KIMEMI un mineur qui y traînait depuis plusieurs mois. Les trois honorables ont été surpris par les conditions dans lesquelles vivent les prisonniers du cachot du groupe Mobile d’Intervention. Dans un Kiosque de 2 mètres carrés, ils ont trouvé plusieurs prisonniers entassés et dans une promiscuité qui laisse à désirer. 
Les honorables députés se sont ensuite rendus dans la Cité de Lubero pour les mêmes problèmes, à savoir, mettre de l’ordre au niveau des barrières et dans les prisons.
.
La question que tous se posent est de savoir ce qui se passera après le retour des députés provinciaux à Goma. Les autorités locales vont-ils tirer une bonne leçon de leurs représentants provinciaux pour assumer toutes leurs prérogatives? C’est cela le souhait de la population locale.
.
UMBO SALAMA
Butembo
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*