00aaaaaaaaaaaaaaaaaacroixky

Manif des Jeunes du Kyaghanda Butembo contre les boissons fortement alcoolisées

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

La ville de Butembo n’est pas en reste des mouvements sociaux qui secouent le monde actuellement. Les équilibres d’antan s’estompent à grande allure quand les civils découvrent enfin le mensonge sur lequel était bâti un système politico-économico-maffieux que l’on croyait éternel. Si ailleurs au monde les jeunes utilisent l’internet, sms, facebook, Twitter, à Butembo on utilise la radio, les communiqués dans les églises, les affiches dans les carrefours de la ville, la rumeur de bouche à oreille « Olwima »en Kinande, etc. Depuis plus d’un an, les jeunes du Kyaghanda Butembo s’insurgent contre la vente des liqueurs fortement alcoolisées, l’implantation des usines fabricant ces liqueurs qu’on appelle « usines de la mort », l’octroi des licences commerciales aux distributeurs et détaillants de ces vecteurs de la mort. Les autorités politiques, administratives, et militaires sont pointées du doigt car c’est elles qui favorise ce fléau contre des espèces sonnantes et trébuchantes des opérateurs économiques  pratiquant un capitalisme sans visage humain. Ce qui intéresse les autorités commes les commerçants  c’est l’argent. Le bien-être de la population est le cadet de leurs soucis. Les Jeunes du Kyaghanda Butembo sont décidés d’éradiquer cette antivaleur par des manifestations publiques.

00aaaaaaaaaaaaaaaaaacroixky

Initialement prévue pour le Mardi 04/10/2011, la manif avait été reportée pour le Mercredi 05/10/2011 par S.E. Mgr Paluku Sikuli Melchisédech, évêque de Butembo-Beni, suite à la journée commémorative de la naissance au ciel de Mgr Emmanuel Kataliko décédé à Rome le 4 octobre 2000. C’est ainsi que le Mercredi 06/10/2011 les jeunes se sont croisés au Rond point Nziapanda , point de départ de la manif. Tout a commencé par un culte pour consoler les bathunga éprouvés, notamment les victimes de la boisson alcoolisée.

 00aaaaaaaaaaaaaaaaaakyaghan

 Un Pasteur prêche contre l’alcool au Rond Point Nziapanda /Butembo

Après le culte la marche a commencé aux environs de 11h. Les jeunes mécontents de la situation ont recouru à un symbole fort : Le cercueil rempli de différentes sortes des boissons fortement alcoolisées qui pour la plupart sont importées de l’Ouganda et du Rwanda. Cette origine fait circuler une rumeur selon laquelle, ces boissons seraient des armes de destruction massive de la jeunesse. N’ayant pas réussi à tuer tous les congolais, les rwandais et les ougandais auraient inventé ces boissons fortement alcoolisées pour tuer les congolais à petits feux. Chose grave est que, enquête faite en Ouganda et au Rwanda, les liqueurs commercialisees a Beni-Lubero et fabriquées dans ces deux pays n’y sont pas consommées voire interdites.

00aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaabout

Le cercueil étaient ornés de flacons desdites boissons

Les journalistes des toutes les radios de Butembo ont couvert la manif de Nziapanda jusqu’à la Mairie. La population bubolaise a salué la manif et espère que son message parviendra aux oreilles des décideurs.

 00aaaaaaaaaaaaaaaaaacercuei

Le cercueil et la croix exposés à la population au Rond point VGH quand ils condamnaient la boisson par une peine capitale

Pour clore la manif, le cercueil et les boissons fortement alcoolisées ont été enterré à la Mairie de Butembo. Avant l’enterrement des boissons fortement alcoolisées, le mémorandum des manifestants a été lu : « Après avoir tout osé pour éliminer notre population (assassinats, viols, incendies des maisons, vols, braquages, coupures des routes, enlèvements, mariages rusés, etc. ), les ennemis de la communauté Nande en sont maintenant à la stratégie des boissons fortement alcoolisées pour éliminer lentement mais surement la jeunesse Nande étant donné que les boissons fortement alcoolisées sont des facteurs favorisant les accidents mortels, la tuberculose pulmonaire chez les adultes, la criminalité, la délinquance sénile et juvénile, la stérilité, l’oisiveté, l’immoralité, la mort précoce, l’amaigrissement, etc. » Un appel pathétique a été fait à l’endroit des autorités locales de s’impliquer dans l’arrestation de tout commerçant et fabricant des ces boissons de la mort, sans oublier les douaniers qui permettent l’importation de ces boissons de la mort. Les Jeunes du Kyaghanda Butembo ont déclaré qu’à défaut de quoi ils prendront des mesures d’autoprotection et se chargeront eux-mêmes de l’éradication de ce fléau sur toute l’étendue de la ville de Butembo. Quand une autorité a failli à son devoir, elle cesse automatiquement d’être une autorité et le souverain primaire est appelé à reprendre le pouvoir dont il est le détenteur.

  00aaaaaaaaaaaaaaaaaamairevi       

Le Maire de ville pendant son discours à l’occasion de l’enterrement des boissons à la mairie

Dans son discours, le Maire a remercié les Jeunes du Kyaghanda de la ville de Butembo. D’après le Maire, comme il n’y a que Jésus qui ait réussi à ressusciter, la boisson enterrée ne ressuscitera jamais. Le n°1 de la ville a promis soutenir la jeunesse Nande dans ses démarches d’éradication des boissons de la mort sur toute l’étendue de la ville et ses environs. Le Maire a conclu en ces termes : « bon voyage boissons alcoolisées. Allez croiser votre père Satan en enfer ».

Ezéchiel Kahangiro

CIP-Butembo

©Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*