MASSACRES À BENI: Face à ce qu’elle qualifie du “génocide” cris d’alarme de Congolais

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

MASSACRES À BENI: Face à ce qu’elle qualifie du “génocide”,la communauté Nande de Belgique plaide pour des opérations millitaires du type “Artémis” appuyées par la France

 

Chose promise chose faite, la communauté Nande de Belgique a répondu activement présente à la manifestation de ce mercredi 15 janvier 2020. “STOP AUX MASSACRE DE BENI” criaient des dizaines des personnes devant les bureaux de la communauté française située en diagonale de l’Union Européenne.

Il était 14heures que les adultes tout comme les enfants, tous en t-shirt rouge avec mention “STOP AUX GÉNOCIDE EN COURS A BENI” ont manifesté au rond point Robert CHUMAN en ville de Bruxelles, capitale de la Belgique revendiquant ainsi la paix à l’Est de la République Démocratique du Congo.

Au cours de cette indignation sur les massacres perpétuels à Beni, Un mémorandum a été déposé à la communauté internationale. Dans celui-ci, cette grande communauté demande de reconnaitre les massacres de Beni étant comme un “crime de Génocide” car tout les éléments sont déjà réunis.

Elle demande pendant ce temps à l’Union Europeenne, aux puissances économiques ainsi qu’à la communauté internationnale de reconnaitre leur responsabilité du génocide du peuple Nande et de la crise humanitaire dans les deux provinces du Kivu.
Le peuple Nande vivant en Belgique propose à cet effet à la communauté Europeenne la mise en place des “forces militaires tactique cybles du type Artémis appuyer par la France et les USA étant donner qu’une telle intervention a permis à stopper efficacement les massacres de l’Ituri en 2003, tout en identifiant les complices dont certains sont actuellement en sanction au CPI.

www.kis24.info@Kis24Info

: communauté Nande dit non aux massacres de et Non au plan de . Ils ont étés nombreux au tour d’un seul Congo ce mercredi 15 janvier 2020.@rodrah1 ,@RFI ,@Presidence_RDC ,@Ensemble_MK ,@julienpalukucom ,@luchaRDC ,@sethkikuni ,@ONUinfo ,@FARDC_

Vidéo intégrée

Voir les autres Tweets de www.kis24.info

Interrogé par kis24.info, le président de cette communauté, monsieur KANZ MANGOLOPA dénonce cependant le silence coupable de la communauté internationale face aux massacres de Beni.
En saluant le travail fait ces dernier jours par les forces armées sur le terrain en Beni, le president s’indigne de l’infiltration qui oeuvre pour les massacres et rends le sacrifice de vrais combattants patriotes en vin sur le terrain.

Pour ce fait, la communauté Nande de Belgique appelle la communauté internationale de faire le nécessaire pour nettoyer cette armée à fin d’obtenir la paix.
Elle demande aussi à la MONUSCO de reprendre conscience de ces fonctions auxquelles elle est mandatée en République Démocratique du Congo.

Il sied de noter qu’au cours de la fin d’année 2019, les tueries ont accentué dans la région de Beni malgré les opérations militaires dites “définitives” contre les ADF, auteurs de ces actes de cruauté.
Plus de 220 civils ont péri en l’espace d’un mois, notait la société civile locale.
Cependant, plusieurs langues ne tardent à vociférer avec toute certitude sur une probable “Balkanisation” de l’Est.

Grâce MIHIMBI, depuis Belgique

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*