Mbusa Nyamwisi condamne les attentats contre le Kyaghanda

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Lors de son passage à Beni pour la sensibilisation en vue de la révision du fichier électoral, Son Excellence Antipas Mbusa Nyamwisi, Ministre de la Décentralisation, a reçu en audience les élus du Kyaghanda-Kikulu sortis de la Conférence Internationale culturelle des Nande ! Il a d’abord salué l’initiative de la conférence internationale annuelle des Nande comme un signe de vie et de dynamisme de la communauté Nande car, a-t-il renchéri, « Nguzo Moja Haijengi Nyumba » (Un seul pilier ne construit pas une maison). C’est ainsi qu’il a appelé les putschistes de Kinshasa et de Beni à revenir à la raison et dans le Kyaghanda-Kikulu, la maison de tous qui doit être construite par tous. Le Ministre a ainsi condamné les trois attentats successifs dont les élus du Kyaghanda-Kikulu ont été victimes dans la ville de Beni.
Pendant son meeting public, Mzee Mbusa Nyamwisi est revenu sur les attentats contre des compatriotes qui se mettent ensemble pour raffermir les liens de solidarité et d’unité au sein de la communauté, les qualifiant de rétrogrades. Pour Mzee Mbusa Nyamwisi, les vrais politiciens de demain sont ceux qui se mettent ensemble pour construire la communauté à l’instar de délégués de la Conférence Internationale Annuelle des Nande. Le Kyaghanda-Kikulu a d’après lui, montré qu’il a un projet de société pour la communauté. Mais les putschistes n’en ont pas. S’ils en avaient un, il aurait fallu qu’ils le soumettent eux aussi à la critique constructive des délégués venus du monde entier.
.
Ces propos du Ministre de la Décentralisation ont caressé les « bénitiens » dans le sens de leurs poils car depuis la Conférence Internationale, tous ne jurent que par le Kyaghanda-Kikulu. Les politiciens sont avertis. Pour se faire applaudir aujourd’hui à Beni, il y a un seul secret : Féliciter la population de Beni d’avoir accueilli les travaux de la Conférence Internationale de Nande, condamner les attentats contre les élus du Kyaghanda-Kikulu. On peut dire que le Ministre Mbusa Nyamisi est bien informé de la situation de son fief. En effet, la population de Beni et de ses environs a déjà promis la Loi du Talion aux putschistes : œil pour œil, dent pour dent ! S’il y a mort ou quelque accident d’un élu du Kyaghanda-Kikulu, il y aura mort parmi les putschistes.

Les elections pour le Kyaghanda de la Ville de Beni sont attendues ce week-end.

Le Kyaghanda de la Ville de Kisangani a déjà renouvelé son comité dans la foulée de la Conférence Internationale de Beni.
Toutes les villes, cités, et grandes agglomérations de Beni-Lubero sont entrain d’asseoir les structures de base du Kyaghanda.
Avec le regroupement des Nande au sein du Kyaghanda-Kikulu présidé collégialement par 7 Sages représentant chacun un des 7 clans Nande et 21 représentants des forces vives de Beni-Lubero, on assiste, comme l’a reconnu le Ministre Mbusa Nyamwisi, à l’éclosion d’une nouvelle ère socioculturelle et politique chez les Nande dont le développement ne peut être empêché par les putschistes et les assassins payés.
Avant de retourner à Kinshasa, le Ministre Mbusa Nyamwisi est allé déposer une gerbe des fleurs à la tombe de l’étudiant de l’ISC, Kasereka Kasomo Charité, abattu en pleine ville de Butembo il y a deux semaines. Les premières conclusions des enquêtes sur son assassinat montreraient qu’il s’agissait bien d’un assassinat aux mobiles politiques. Selon une source de Beni-Lubero Online, Feu Kasomo Charité s’empressait de Défendre son Mémoire de Licence parce qu’il venait d’être consulté en vue d’une grande nomination dans l’administration publique. Notez aussi que l’attentat qui a coûté la vie à Kasomo Charité avait eu lieu le même jour et aux mêmes heures de la soirée que celui contre les élus du Kyaghanda-Kikulu, à savoir, le 6 septembre 2009 !
Les divers attentats deplorés ces derniers temps à Beni-Lubero mettent en lumière l’insécurité des congolais qui essaient de faire la différence dans leur milieu de vie !  C’est la culture de la mort et du statu quo qui s’installe au lieu et place de la culture de la vie et du progrès. 
.
Makelele Muhindo
Beni
Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*