Mbusa Nyamwisi dénonce la complicité de Kinshasa dans la guerre de l’EST

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Le Ministre Mbusa Nyamwisi de la Coopération Régionale et Président National du RDC-K-ML, a demandé par la voie de la presse nationale que  l’état-major général des Forces armées de RDC (FARDC) procède d’urgence à la permutation des unités postées au Nord-Kivu, au Nord-Katanga et en Ituri", en réaction aux affrontements en cours dans l’est du pays entre l’armée régulière et un groupe d’hommes armés non identifiés. "L’octroi malicieux, en dépit de plusieurs avertissements, au Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD, soutenu par le Rwanda), du pouvoir de désigner, à la fois, le commandement de l’armée et la direction territoriale du Nord-Kivu, est une complicité des autorités du pays au plus haut niveau", selon le RCD/ML mué en parti depuis 2003. Son Excellence Mbusa Nyamwisi a dénoncé également le manque de sanction contre les officiers supérieurs issus de l’ex-rébellion pro-rwandaise qui ont refusé de rejoindre la capitale pour leur intégration.  D’après lui, certaines composantes et personnalités, "parties prenantes aux institutions de la transition entretiennent une tension permanente" au Kivu dans le but de "prendre le processus électoral en otage".(Condensé de la presse Kinoise, 23 janvier 2006)

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*