Mbusa Nyamwisi et Azarias Ruberwa Perdent des Alliés

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Le président Joseph Kabila a reçu en audience Olivier Kamitatu pour le sommer de quitter l’Assemblée Nationale. C’est une nième tête qui tombe sur demande de Jean-Pierre Bemba et conformément aux accords qui régissent la transition."Qui quitte son parti politique perd sa place".

Le désormais ex-président de l’Assemblée Nationale était pourtant courtisé par des candidats président de la république. Lors du choix des militants du RCD-K ML á Butembo de lancer Mbusa Nyamwisi dans la source à la présidence; le secrétaire général du parti avait dit tout haut à Beni-Lubero On-line le 08 mars 2006 que entre le RCDK-ML est Olivier Kamitatu il y avait des accords consultatifs. Et monsieur Vital Budu Tandema d’ajouter:"Un Homme qui n’a pas la confiance des députés, ni de la communauté internationale; comment serait-il réinstallé? "Le Secrétaire Général du RCDK-ML faisait allusion à la réinstallation de Olivier Kamitatu à l’Assemblée Nationale après la brouille avec son parti.

Joseph Kabila a eu le temps d’édulcorer la haine de Jean-Pierre Bemba contre Olivier Kamitatu en lui flanquant à la conscience la sentence de la Cour Suprême de Justice. Monsieur Kamitatu n’a pas assisté à la séance de l’Assemblée Nationale de ce début de semaine qui ouvrait la session ordinaire d’Avril. Il avait et il a des amis parmi les 620 députés ou sénateurs de Kinshasa mais sa propre valeur et son apport attendu au sein du RCD-K-ML s’est amenuisé. Olivier Kamitatu aurait dit en quittant le palais présidentiel qu’il ne sait pas ce qu’il ferra dans l’immédiat! Il est à craindre que ceux qui espéraient en sa position de Président de l’Assemblée Nationale vont déchanter.

Les alliances vont se refaire encore une fois dans cet environnement de la triche et de la générosité tactique. Un membre du parti cher à Mbusa Nyamwisi a laissé entendre que Olivier Kamitatu ne croit plus apporter une aide significative au RCD-K-ML .On peut tout de même continuer à le draguer car les indiscrétions révèlent que Jean-Pierre Bemba n’a jamais pardonné à Mbusa Nyamwisi son expulsion militaire de Beni. Pour déjouer les visées du chef du MLC sur la ENRA/BENI il faut à tout prix récupérer Olivier Kamitatu. C’est ce qui se ferait aujourd’hui à Kinshasa, apprenons-nous des sources concordantes.

Un autre allié qui n’est plus, lui, récupérable c’est Etienne Tshisekedi et l’UDPS. Si Mbusa Nyamwisi peut croire à la magnanimité de Kamitatu; Azarias Ruberwa peut aller voir ailleurs. En effet son allié (courtisé) Etienne Tshisekedi wa Mulumba s’est estimé léser la semaine dernier. Ni le président en exercice de l’Unité africaine Sassou Nguesso, ni les responsables de la communauté internationale comme le Comité International d’Accompagnement de la Transition (CIAT) ont réservé une suite favorable aux desiderata de l’homme de Limete.

Il a demandé que l’UDPS entre à la commission Electorale Indépendante; on le lui refusé. Il a demandé de se faire représenter à la Haute Autorité des Médias; on le lui a refusé. Il a voulu qu’on reouvre pour lui et ses combattants les bureaux de vote; on le lui a refusé. Il a demandé et presque tout lui a été refusé. Conséquence; il ne participera pas à ce processus électoral et à tous les niveaux.

Azarias Ruberwa qui a défendu l’UDPS jusque à se faire rompre le cou doit invoquer les dieux de l’Est pour se taper un autre "Allié non négligeable". Mais en attendant; le constat est là ; il n’y aura pas de l’UDPS et du RCD-Goma main dans la main vers la présidence de la RDC.

Que Mbusa Nyamwisi perde Olivier Kamitatu ou que Azarias Ruberwa, Etienne Tshisekedi; les candidats à magot, eux, se gaussent de l’éthique. D’autres alliances se feront ou se font entre pauvres et riches, entre le faire-valoir et la soif du pouvoir et c’est du donnant donnant; des rendez-vous de donner des voix et de recevoir des postes.

Magloire Paluku

Journaliste

Pays-Bas

Beni-Lubero On-Line

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*