Mbusa Nyamwisi Investi Unanimement Candidat Président de la République

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Vital Dubu Tandema est Secrétaire Général du RCD-Kisangani-Mouvement de Libération. Il livre sur Beni-Lubero Online le climat du déroulement du Premier Congrès Extraordinaire du RCD-K-ML tenu à Butembo du vendredi 04 au Lundi 06 Mars 2006. Monsieur Tandema, qui est aussi vice-ministre de la justice dans le gouvernement 1+4, révèle que la candidature de Antipas Mbusa Nyamwisi à la magistrature suprême a été retenue après délibération et élimination des candidatures proposées par d’autres membres du mouvement. [Mercredi 8 mars 2006, www.benilubero.com]

Benilubero.com: Monsieur Tandema, bonjour. Comment s’est passé le premier congrès extraordinaire du RCD-K-ML à Butembo?

Vital Budu Tandema: Le congrès extraordinaire a eu comme ordre du jour: Les Elections. Notre congrès a été éclaté en trois différentes commissions dont la première se chargeait justement des questions électorales, la deuxième s’est penchée sur la vision et la perspective de notre parti et enfin la troisième commission a traité des questions idéologiques de la mobilisation et de la propagande. A la fin il a plu aux congressistes, après examen et délibération des autres candidatures à la magistrature suprême, de retenir celle de Monsieur Mbusa Nyamwisi.

Benilubero.com: Qui étaient opposés à Mbusa Nyamwisi dans votre mouvement?

Vital Budu Tandema: Dans le RCD-K-ML, étant donné que la démocratie constitue notre base, il y a eu le président fédéral du Kasaï Oriental, le camarade Alidor NUMBI, qui était candidat, ainsi que le président fédéral du Katanga monsieur SHA BANZA.

Benilubero.com: N’est-ce pas une parodie de démocratie car Mbusa Nyamwisi avait tous les droits régaliens d’être "Le" candidat du RCD-K-ML?

Vital Budu Tandema: Vous savez, Magloire Paluku, que l’exercice de la démocratie n’est pas facile. Celle-ci a été vraiment une innovation du RCD-Kisangani-Mouvement-de-Libération par rapport aux autres partis politiques qui donnaient un plébiscite à leurs chefs de file sans aucune autre contradiction. Loin de nous toute espèce de parodie, le vote a été vraiment sincère et d’une façon serrée jusque à donner même des contradictions parmi les membres de la commission électorale. A l’issue d’un débat, un examen sérieux, la candidature de Mbusa Nyamwisi a été retenue.

Benilubero.com: Qu’est ce que Mbusa Nyamwisi avait plus que les autres à part sa primauté comme fondateur du mouvement?

Vital Budu Tandema: Je rectifie en disant d’abord que Mbusa n’est pas le seul fondateur. Il y a un collège des fondateurs. Ce qu’il y a de plus en ce candidat, c’est son esprit de la réunification de notre pays, son esprit de développement de notre pays, sa connaissance de la région ainsi que son soucis, sans cesse, ardu de transformer les désirs de la population en texte des lois et de pouvoir les réaliser et les exécuter par notre gouvernement. Si je vais un peu plus loin dans notre historique pendant que nous étions en période de guerre, cet éminent cadre de notre pays Mbusa Nyamwisi a du mettre un système de fiscalité tout à fait flexible qui a permis un essor économique important dans la région de Grand-Nord jusque dans la région de Haut-Uélé et de Bas-Uélé. Vous comprendrez par là qu’un homme pareil, qui a le souci de la population à la base ne pouvait que faire retenir sa candidature par les congressistes.

Benilubero.com: Mais si vous avez tenu ce congrès extraordinaire à Butembo, est-ce parce que le RCD-K-ML s’identifie avec la région ? Pourquoi ne pas avoir tenu votre congrès au Kasaï, au Bandundu ou ailleurs dans la capitale Kinshasa comme les autres?

Vital Budu Tandema: Les autres partis politiques, je ne les accuse pas et loin de moi de porter les appréciations concernant leurs prestations, eux préfèrent bien rester à Kinshasa ignorant les réalités de l’intérieur du pays. Kinshasa n’est pas le Congo. Si nous avons tenu notre congrès à l’intérieur c’est pour montrer d’où nous étions venus et contrairement aux autres partis ex-belligérants, nous nous sommes acceptés dans la région. Nous pensons aussi que ce milieu de Beni et Butembo peut constituer un exemple important pour que le Congo puisse imiter son développement pour sa construction.

Benilubero.com: Je sais que vous aviez aussi des problèmes d’argent pour faire déplacer, nourrir et loger vos cadres à Kinshasa!

Vital Budu Tandema: Qui vous dit que nous n’avions pas des moyens? Toutes le fédérations à travers toute la république ont été représenté à Butembo et toutes les provinces je vous assure ceux du Bas-Congo à 3000 km, du Katanga, des Kasaï, de la Province Orientale. Nous avons aussi des cadres qui sont venus de l’Europe, de l’Afrique du Sud et de l’Asie.

Benilubero.com: D’où vous vient cet argent?

Vital Budu Tandema: Vous vous souviendrez que les partis politiques sont régis par une loi qui dit que c’est le gouvernement qui doit les financer. Jusqu’aujourd’hui, le gouvernement n’a financé aucun parti politique. Si nous nous sommes comporté en bon gestionnaire et nous avons amené nos cadres à Butembo il y a de quoi nous jeter des fleurs. Il y a des partis qui n’arrivent même pas à organiser un congrès à la manière de ce que nous venons de faire.

Benilubero.com: Que va défendre Mbusa Nyamwisi comme projet de société s’il passait Président de la République?

Vital Budu Tandema: Il se base sur l’Homme Congolais. Réhabiliter l’Homme Congolais avec ses valeurs humaines. Abandonner tout ce qui est impunité, relever les vertus de l’homme comme tel, changer sa mentalité pour faire de lui un homme capable de relever le défi de développement. De deux, l’organisation de l’espace territorial de notre pays attendu par là l’économie et tous les secteurs de la vie nationale en cours et moyen terme. En troisième lieu c’est la diplomatie. Le Congo doit se retrouver dans le concert des nations à travers une diplomatie agissante, secrète et du développement. Il faut réhabiliter nos missions et représentations diplomatiques, payer nos cotisations dans les organisations extérieures, pourvoir en moyen conséquent les ambassadeurs afin qu’ils soient en mesure par un personnel capable et compétent de défendre le pays.

Benilubero.com: A qui Mbusa Nyamwisi donnerait-il ses voix au deuxième tour entre Joseph Kabila et Pierre Pay-Pay?

Vital Budu Tandema: Qui vous dit que Kabila et Pay-Pay sont arrivés au second tour? Personne ne peut parler des épreuves des urnes. Attendons le moment venu pour se prononcer sur x ou y.

Benilubero.com: A-t-il, Mbusa Nyamwisi, vraiment un profil d’un Président de la République Démocratique du Congo?

Vital Budu Tandema: Est-ce que vous, vous avez le critérium pour que quelqu’un soit Président de la République?

Benilubero.com: Quels sont les diplômes de Mbusa Nyamwisi et son niveau intellectuel?

Vital Budu Tandema: Il est licencié en sociologie. Il est entrain de préparer son doctorat et en même temps comme homme d’Etat, ses plusieurs voyages à travers le monde ont constitué son bagage intellectuel, moral et même professionnel qui font qu’il puisse faire face ici et là dans différentes situations de n’importe quel secteur de la vie nationale et internationale.

Benilubero.com: C’est curieux qu’un vice-ministre fasse la propagande de son collègue vice-ministre!

Vital Budu Tandema: Ce que je suis aujourd’hui dans le gouvernement je le tire de mon parti politique. Je ne fais la propagande de quiconque mais s’il faut dire les vérités, autant les dire que de les taire.

Benilubero.com: Qui sont vos alliés à Kinshasa à part Olivier Kamitatu et le PPRD de Joseph Kabila?

Vital Budu Tandema: En son temps nous avons été ensemble avec la composante ex-gouvernement pour la réunification parce que nous avions un objectif et nous croyions que le Congo devrait se réunir car nous refusions la balkanisation de notre pays. Il est vrai qu’avec Kamitatu nous avons signé un protocole politique afin que nous puissions nous consulter à tout moment et nous sommes à ce niveau là. Avec la composante PPRD nous sommes entrain de discuter parce que nous devons harmoniser certaines choses.

Benilubero.com: Mais Olivier Kamitatu ne représente que l’ombre de lui-même!

Vital Budu Tandema: C’est ce que vous pensez. Vous êtes en dehors du pays. Dans notre adage on dit bien qu’un morceau de bâton ne tue pas le serpent. Olivier Kamitatu a été réinstallé au parlement malgré la petite dispute. Un homme qui n’a pas la confiance ni des députés ni de la communauté internationale, comment serrait-il réinstallé?

Benilubero.com: Quel autre poste lorgne le RCD-K-ML à part la magistrature suprême?

Vital Budu Tandema: D’autres opérations viendront. La liste des candidats Président de la république est longue. Il y aura le temps des alliances au dernier moment.

Benilubero.com: L’opération actuelle est que Mbusa Nyamwisi pose sa candidature dans le Grand-Nord pour barrer la route à Pierre Pay-Pay et enfin donner ses voix à Joseph Kabila?

Vital Budu Tandema: Je n’ai pas cette présomption. Si on arrive au second tour nous verrons qui de Joseph Kabila ou qui d’autre peut bien représenter les intérêts du peuple congolais. Il n’y a pas de problème à cela.

Benilubero.com: Croyez-vous qu’on peut déjà dire Nyamwisi Président de la République?

Vital Budu Tandema: C’est Dieu seul qui le sait mais nous avons cette ambition.

Benilubero.com: Je vous remercie monsieur le secrétaire général.

Vital Budu Tandema: C’est à moi de vous remercier Magloire.

Interview exclusive accordée le mardi 07 Mars 2006 à Magloire Paluku pour le compte de Beni-Lubero Online.

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*