Memo Mensonger des Tutsi et Hutu contre les Nande

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Ce memo mensonger est du déjà entendu ! Si tous les congolais savent qu’il est faux, cela n’empêche que certains utilisent ce mensonge pour leur intérêt égoïste. C’est pourquoi, ce mensonge cousu du fil blanc du tribalisme des Nande contre les Hutu et Tutsi ou « Hutsi » est ce que, malheureusement, certains Tutsi et Hutu débitent chez leurs bailleurs internationaux pour avancer leur cause ténébreuse de l’occupation du Nord-Kivu en vue de l’exploitation de ses ressources minières au profit de ceux qui les soutiennent.
L’histoire nous prévient qu’un mensonge même cousu du fil blanc a toujours couvert les grandes catastrophes humanitaires et écologiques au Congo avec comme témoins les puissants et les savants de ce monde.
Pour en donner un exemple, on peut citer le mensonge philanthropique de Léopold II, Roi des Belges qui coûta la vie à plus de 10 millions des congolais, réduisant de moitié la population du Congo.
Depuis l’agression de la R.D. Congo par le Rwanda et l’Ouganda en 1996, une série des mensonges continuent de couvrir un autre génocide des congolais sous la barde de l’ONU et des pays qui se disent champions des droits humains.
Entre 1996-1997, c’était le mensonge des Banyamulenge qui réclamaient la prestigieuse nationalité congolaise en bloc. Ce mensonge a couté la vie à plusieurs milliers des congolais.
Entre 1998-2003, c’était le mensonge de la démocratisation du Congo par le RCD-Goma, le MLC, le RCD-K-ML, le RCD-N qui a couté la vie à des millions des congolais.
Entre 2006-2008, c’était le mensonge de la défense de la minorité Tutsi du Kivu qui serait menacée de disparition par les génocidaires Hutu FDLR, etc. Ce mensonge a couté la vie à des millions des congolais.
Depuis 2008- à nos jours, tous les mensonges précédents sont débités à la carte et à longueur des journées. Les congolais continuent de tomber sous les balles et couteaux de la minorité Tutsi aujourd’hui alliée à la minorité Hutu, de perdre leurs maisons dans les incendies criminelles perpétrées par leurs accusateurs, etc.
Petit à petit, comme on l’a vu venir, tous ces mensonges ci-dessus semblent subitement avoir été résolus ou en voie d’être résolus. Loin des medias indépendants, les alliés du grand mensonge congolais ont annoncé des victoires militaires là où les congolais continuaient de mourir ou de perdre maisons, etc. Après la fausse victoire sur les FDLR, il fallait bien trouver une autre cible, à savoir les congolais en général, les Nande en particulier. L’heure est donc à un nouveau mensonge, qui n’est pas vraiment pas nouveau, à savoir, le tribalisme des Nande, un des peuples les plus pacifiques du Congo.
Mentez, Mentez, il en restera toujours quelque chose ! Nul n’est fort pour penser qu’il sera toujours le plus fort pour massacrer les autres!
La voie idéale de la paix reste la démocratie participative et non le génocide, les incendies des maisons, etc.
(Beni-Lubero Online)
.
 
 

Réaction au « Memo Mensonger de Hutu et de Tutsi contre les Nande »
.
D’abord, ce mémo est écrit en mauvais français. On dirait qu’il est écrit par des illettrés. Quand il s’agit de combattre les Nande, les Hutus et les Tutsi s’entendent, et pourtant nous savons très bien que ces deux groupes ethniques ne peuvent jamais vivre ensemble. J’ai un ami hutu de Rutshuru qui était dans le gouvernement de Mobutu vers les années 1996. Toute sa famille a été entièrement massacrée à l’arme blanche par les tutsis qui avaient pourtant pendant longtemps bénéficié de largesses de son père. Massacrer à l’arme blanche et faire disparaitre les corps de ta chère maman, de tes frères et sœurs dans les toilettes indigènes, voilà ce dont sont capables les tutsis et les hutus. Piler la tête d’un bébé dans un mortier en lieu et place du manioc, voilà ce dont sont capables les hutus et les tutsis. Après le génocide rwandais commis par les hutus en 1994, les Tutsis à leur tour, dans l’aventure de Mzee Kabila pour la conquête du pouvoir à Kinshasa ont procédé au contre-génocide en tuant des centaines des milliers des hutus. Aujourd’hui, les deux groupes génocidaires cherchent à donner des leçons. Chers hutus, chers Tutsis, les Nande ne sont pas vos ennemis. Vous êtes tout simplement habités par la jalousie et la haine gratuites contre des paisibles citoyens. L’histoire nous apprend que la terre de Rutshuru et de Goma appartenait au royaume Hunde. Les Hutus sont arrivés à Rutshuru pour fuir la famine au Rwanda. Demandez aux colonisateurs belges, ils vous diront la vérité. Dites-moi chers frères hutus et tutsis, à quel endroit exactement se trouvait votre roi dans le territoire de Rutshuru et Goma, à quel endroit ? De par mon expérience, j’ai constaté qu’à Rutshuru on ne trouvait que des jeunes familles HUTU vers les années 1960, où étaient alors partis les grands-parents. Les terres de Rubare, Buturande, Kiwanja, Kibututu, Kisharo, etc… n’avaient jamais été occupés avant l’arrivée des Nande. Où alors étaient les hutus et les Tutsis. Pour dire vrai, les Tutsis habitaient Jomba, les hutus Rugari, Rutshuru centre et Birambizo. Alors qu’on ne nous raconte pas d’histoires. Allons doucement doucement. Les Nande ne se laisseront pas massacrer, légitime défense oblige. Les Nande que vous avez toujours méprisés sont devenus aujourd’hui objet de convoitise, de haine et de jalousie. Les Nande sont un peuple de paix, un peuple assidu au travail, un peuple tranquille. Adoptons tous la même attitude, et tout ira pour le mieux. Sachez pour terminer que le maire de Beni est Hutsi. Il y a de la place pour tout le monde dans notre grand-Congo. Hutus et Tutsis, vous n’avez encore rien compris.
Salutations fraternelles.
Kambale Mukulukulu
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*