Mémorandum des Etudiants de l’UCG-Butembo au Parlement Congolais

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
CLUB DES ETUDIANTS EN MEDECINE POUR LA PROMOTION DE LA SANTE
« C.E.M.P.S. »
UNIVERSITE CATHOLIQUE DU GRABEN
FACULTE DE MEDECINE
REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO
N° Tel : 00243 994 05 43 48
E mail : cempsucg@yahoo.fr
 
MEMORANDUM ADRESSE AU PARLEMENT DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO A L’OCCASION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LUTTE CONTRE LE TABAC DU 31 MAI 2006
 
Honorables Députés,
L’Organisation Mondiale de la Santé a consacré la Journée du 31 mai à la lutte contre le Tabac, ce poison silencieux qui trucide par millions les habitants de la planète Terre, ainsi par conséquent met à mal les efforts consentis dans le sens du développement global de la Santé Humaine.
Notre pays n’est pas épargné évidemment. Loin s’en faut. Il est au contraire plus que d’autres bien vulnérable. Non seulement les soins curatifs ne sont pas assurés avec ponctualité mais aussi et chose plus grave les mesures préventives sont rejetées aux oubliettes et foulées au pied à cœur joie.
Nul n’ignore que dans ce pays, faute de lois contraignantes (ou même si celles-ci existent, elles ne semblent jamais vouloir être pratiquées par personne), la guerre contre le Tabac semble perdue d’avance. Qu’à cela ne tienne !
C’est pourquoi nous, membres du Club des Etudiants en Médecine pour la Promotion de la Santé (CEMPS) de l’Université Catholique du Graben de Butembo,
conscients que :
1° Le tabac n’a rien de nutritif, encore moins de divertissant, est au contraire un terrible poison jeté complaisamment dans les populations ignorantes ;
2° Le tabac diminue très sensiblement l’espérance de vie de ses victimes de beaucoup d’années empiétant ainsi sur le développement des populations ;
3° Le tabac est directement responsable de plusieurs maladies multi systémiques (HTA, cancers et autres troubles divers…) qui elles-mêmes exterminent sans pitié ou invalident de manière irréversible ;
3° Le fumeur ne se nuit pas à lui seul mais aussi non seulement contraint les autres à son geste et pollue l’environnement qui est déjà assez martyrisé ;
4° Le fumeur n’est pas un coupable mais une victime des abus de la Civilisation ;
5° Les méfaits du tabac peuvent être réduits sensiblement voire éliminés avec un brin de volonté de la part des décideurs et de la majeure partie de la population ;
6° Le tabac peut être cultivé et employé plus utilement pour le bien-être de l’homme ;
7° Rien de significatif ne sera jamais accompli si enfin nous ne nous mettons pas à l’œuvre ;
Nous vous proposons :
1° La création des lois pour réglementer de manière draconienne la production, la fabrication, l’importation, la commercialisation, la distribution et la consommation du tabac ;
2° La prise des mesures contraignantes, exécutoires et efficaces pour :
–           Interdire la consommation du tabac par les mineurs et par les parents dont les enfants ne sont pas encore majeurs ;
–           Interdire la consommation du tabac dans les lieux publics et les lieux privés où se trouve au moins un non-fumeur ;
–           Contrôler au rabais le dosage de nicotine et de goudron dans une unité de tabac consommable ;
–           Elever les prélèvements fiscaux sur l’importation et la commercialisation du tabac,
–           Restreindre au strict minimum l’accès des maisons de vente du tabac aux médias tant publics que privés en passant au peigne fin les messages publicitaires qui doivent être standardisés ;
              3° Alourdir les peines aux contrevenants ;
4° Mettre en place une unité spécialisée de la police des bonnes mœurs pour traquer l’infraction et la soumettre aux juridictions compétentes ;
5° Mobiliser tous les citoyens dans un combat radical qui est de longue haleine.
Nous croyons et réitérons qu’avec un peu de bonne volonté, la victoire de notre pays contre le tabac est possible et que celle-ci consacrera un progrès notable et vital sur la voie des meilleures conditions sanitaires pour nos populations ; et nous espérons donc, Honorables, que votre Auguste Institution nous servira d’interprète auprès des autres autorités tant nationales qu’internationales pour matérialiser nos vœux et désirs.
Nous vous prions, donc, de bien vouloir agréer, Honorables Députés, l’expression de nos sentiments les plus patriotiques.
Fait à Butembo, le 31 mai 2006
Pour le Club,
LE PRESIDENT
Martial MUMBERE VAGHENI
ONT APPROUVE ET SOUTIENNENT :
  
CC :
–           PRESIDENCE DELA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO
–           MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO
–           HAUTE AUTORITE DES MEDIAS
–           GOUVERNORAT DE LA PROVINCE DU NORD-KIVU
–           MAIRIE DE LA VILLE DE BUTEMBO
–           DISTRICT SANITAIRE DE LA VILLE DE BUTEMBO
–           ZONES DE SANTE DE LA VILLE DE BUTEMBO (KATWA ET BUTEMBO)
–           UNICEF
–           ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*