MEMORANDUM DES FEMMES DU NORD-KIVU AU HCR

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
MEMORANDUM DES FEMMES DU NORD-KIVU À L’INTENTION DU HAUT COMMISSERIAT POUR LES REFUGIES (HCR)
.
A Monsieur le Responsable du HCR en RDC, avec l’expression de notre considération distinguée;
-A Son Excellence Monsieur le Président de R.D.Congo.
-Honorable Président du Sénat en RDC
-Honorable Président de l’Assemblée Nationale en RDC
-Excellence Monsieur le Premier Ministre
-Excellence Madame la Ministre du Genre Famille et Enfant
-Madame la Secrétaire Exécutive de la CIRGL
-Au Chargée de la section genre de la MONUC à New York
-Monsieur le représentant de le MONUC en RDC
-Au Chargée de la section Genre de la MONUC en RDC
 
Vu le tableau sombre de la situation sécuritaire qui prévaut dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC) en général et au Nord-kivu en particulier, nous, femmes du Nord-Kivu, ayant la ferme détermination de plaider la cause des paisibles populations auprès des autorités tant nationales qu’internationales, venons auprès de votre haute responsabilité, pour éveiller votre conscience sur le contexte du moment qui devient très compliquée si pas confuse.
 
En effet, vous êtes sans ignorer que la présence des réfugiés rwandais en RDC est devenue prétexte pour tous ceux qui en veulent au pays. On pointe du doigt les FDLR comme responsables de la persistance de l’insécurité et des guerres qui entraînent la présence continuelle des populations dans les camps des déplacés, des viols des femmes, des pillages, des exactions sur la paisible population malgré les multiples solutions envisagées, chose qui rend difficile la continuation des autres opérations de sécurisation et protection des civils dans ces lieux. Sous cette cacophonie, on ne sait plus identifier les véritables auteurs des massacres des exactions commises sur la population paisible.
 
Sur ce, laissez-nous vous présenter à titre d’exemples quelques résultats de cette confusion.
           Dans le territoire de Beni,
Au mois de février sur la route de Kasindi, il y avait des pillages systématiques des véhicules dont 4 morts dans l’un des véhicules.
 
           Dans le territoire de Lubero,
     à Luofu : 300 maisons incendiées et 3 enfants ont trouvé la mort
     dans cette tragédie au mois de mai 2009 ;
            Ce mois de juin, dans la nuit du 9 au 10 il y a eu 79 maisons
     incendiées à Kayabayonga/ Kanyatsi,
    40 Maisons incendiées à Kaseghe,137 maisons incendiées à
    Mulhola, 35 maisons incendiées à Kimaka.
     La nuit du 06 au 07 juin, il y a eu 5 personnes assassinées dans la
     ville de Butembo.
    
           Dans le territoire de Rutshuru :
– Groupement Kanyabayonga, dans la localité Butalongola : 160
   maisons incendiées et 3 policiers tués au mois de mai 2009,
– Groupement Bwisha, dans la localité de Kinyantonyi : 1
   Véhicule des policiers brûlé et 3 militaires tués en mai ;
   2 civils morts et 1 mai mai mort dans l’attaque de la Police
 Nationale congolaise de Nyamilima du 20 mai 2009,
 Le 21 mai, il y a eu l’assassinat du chef de localité de Buramba 
 vers 17h00, attaque de Nyakakoma avec 4 civils blessés, pillage
 village kihito / Kisharo où il y a eu un civil blessé.
 Le 30 mai 2009, il y a eu pillage de trois véhicules sur la route
 Kiwanja-Ishasha dont l’un brûlé après l’avoir pillé.
 
           Dans le territoire de Masisi :
– Groupement de Ufamando 1er, dans le village Nyakabasa /
   Kipopo : 50 maisons incendiées, 9 personnes tuées et 10
   personnes blessées gravement, le 13 février 2009 ; tout le village
   Buongo incendié ;
– Groupement Ufamando II : tous les villages du secteur Katoyi
   incendiés ;
– Groupement Walowa, il y a eu l’attaque du village Kayilenge ;
 le massacre de plus de 8 personnes à Mera dont le notable
 décédé à l’hôpital Heal africa de Goma; assassinat de 2 jeunes
 gens à Nyabiondo, village Kishinja ; 14 civils tués et 4 blessés, le
 21 mai 2009 sur l’axe routier de kitshanga-Pinga.
 
           En territoire de Walikale :
   – village Busulungi : 62 personnes tuéesen mai 2009 ;
   – village Malembe : 30 personnes tuées en mai 2009.
                           – Entre février et mai 2009, il y a plus de 704 maisons incendiées
                             dans le groupement Ikobo.
                    Assassinat de 2 femmes et un enfant à Mashuta, la nuit du 06
                         juin 2009.
 
Etant donné que la situation des réfugiés est sous la responsabilité du HCR ;
Sachant qu’en 1994 seul le HCR avait pris soins de l’installation des réfugiés rwandais sans distinction sur le territoire congolais au vu et au su de tous;
Considérant tous les dégâts commis par ces citoyens rwandais sur la population congolaise depuis leur entrée dans notre pays jusqu’à ce jour ;
 
 Nous, femmes de la province du Nord Kivu, toutes tendances confondues,
 vous exigeons de reprendre vos responsabilités et de procéder au rapatriement pacifique des réfugies rwandais sans distinction dans leur pays d’origine.
Notre conviction réside dans le fait que vous avez les atouts et opportunités d’agir pour le rétablissement de la paix en RDC et dans toute la région de grand lac, faute de quoi les générations futures vous condamneront.
La bonne volonté de la communauté internationale à travers le HCR suffit pour mettre fin aux situations catastrophiques vécues dans notre pays.
 
Fait à Goma, le 12 juin 2009
 Les Femmes du Nord Kivu
Transmis à Beni-Lubero Online par KAVIRA GOGO, Membre de la CAFED/Nord-Kivu
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*