Message de la Communauté Nande aux Députés Provinciaux du Nord-Kivu

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Nous, membres de la communauté Nande réunis au sein du Kyaghanda Kikulu, avons l’honneur de vous exprimer par la présente, notre satisfaction de vous voir désormais impliqués dans le dossier des retournés au Sud du Territoire de Lubero. 

Pour rappel, à l’issu de la Conférence Culturelle tenue à Lubero en Août 2010, la communauté Nande avait pris, entre autre résolution : « Aucun membre ne peut prétendre parler au nom de la Communauté, si ce n’est la Conférence Culturelle réunie en session ordinaire et, en absence de Session de celle-ci, le Conseil Culturel. Le moyen d’expression reste alors une Résolution ou une Déclaration soutenues par un procès verbal dûment signé ou une lettre du Bureau du Conseil Culturel, ou alors du Comité Culturel en cas d’une décision d’exécution. Toute autre déclaration individuelle ou collective d’un ou de membres de la Communauté relèvent du droit à la parole et de la liberté d’expression de la personne ou du groupe en tant que citoyen, comme le lui garantit la Constitution et les lois internationales, et constitue une opinion personnelle qui ne peut ni être interprétée d’aucune manière comme étant celle de la Communauté, ni engager celle-ci.» 

En effet, dans notre déclaration du 15 janvier dernier avions dénoncé l’installation des « retournés » qui n’a pas tenu compte de la mise en application des Résolutions de la Conférence Amani Leo tenue à Goma du 06 au 23 Janvier 2008 dont celle portant sur le retour des réfugiés avait prévu l’implication de la Commission Nationale des Réfugiés (CNR) ainsi que des notables et chefs coutumiers locaux dans le processus d’identification des réfugiés avant leur retour et installation dans leurs milieux d’origine en RDC. 

Consécutivement à ce message, le Gouverneur de la Province du Nord-Kivu vous a adressé une lettre exigeant la constitution d’une commission ad hoc pour qu’une solution soit trouvée dans un délai raisonnable. 

A cet effet, vous rappelez qu’il convient d’user de toute votre sagesse et honnêteté afin de mener vos enquêtes dans toute objectivité. Le regard de toute la nation est maintenant fixé sur le travail que vous effectuerez sur terrain car son avenir en dépend. Vous devriez être prudents pour ne pas compromettre le processus électoral qui pointe à l’horizon. 

Aussi vous prions-nous de bien pouvoir mettre à l’avant-plan l’intérêt du peuple et formaliser d’avance l’identification des retournés dans les camps des refugiés avant leur éventuel retour au Congo. Ceci, rappelons-le, écartera toute suspicion sur la vraie identité de ces retournés et favorisera la transparence dans toute démarche les concernant. 

Pour le Kyaghanda Kikulu

 

MUHINDO KITSONGO WA MBEHO, Président                                                                       

 

KAYENGA SAIBA, Premier Vice-président

 

© Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*