Message de la diaspora congolaise aux d

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Députés Congolais : Êtes-vous pour ou contre le peuple congolais ?
.
Chers compatriotes,
.
1. Où allons-nous ? : Bombe au napalm, mines anti-personnel, viols, massacres, enlèvements etc.… Au vu de tous les messages de détresse que nous recevons de plus en plus de la part de nos frères et sœurs restés au pays et notamment au Kivu , en Province orientale et dans la province de l’Équateur nous vous demandons pour une fois par solidarité avec nos populations de boycotter les travaux de l’assemblée nationale jusqu’à ce que la situation sécuritaire de nos populations concernées se soit réellement améliorée.
2. Nous vous demandons d’exiger du gouvernement congolais qu’il fasse cesser le martyr de notre peuple.
3. Nous vous demandons d’agir en conséquence en vous rendant dès à présent, dans toutes nos zones sinistrées à la rencontre de toutes ces personnes en détresse pour certifier que tous ces congolais vivent réellement en paix avant de retourner siéger au parlement. Car tant que des congolais vivront dans l’insécurité aucun de vos travaux n’aura de sens pour nous congolais.
4. La balle est donc dans votre camp : montrez au peuple congolais que vous êtes avec eux et non contre eux.
5. Le peuple congolais qui croupit sous la souffrance et l’humiliation vous observe attentivement. Nous appelons dès à présent tous nos compatriotes à scruter attentivement dès aujourd’hui les actes que vous poserez.
Fait à Paris le 25 janvier 2010
intellectuels.congolais@yahoo.fr
Christian AMURI & Joël Mulamba
Réaction de Damson Paluku

Bonjour lecteurs de Beni-Lubero!
 
J’ai lu avec intérêt le message de la diaspora congolaise aux députés congolais et me joint à eux dans ce combat pour la restauration de la paix dans notre pays.
Chaque jour qui passe des morts se comptent dans plusieurs localités, et quiconque veut parler de cette situation, devient la cible des attaques.
Je crois qu’une autre piste de solution s’avère être nous la population: Comprenons la menace qui pèse contre nous et constituons un cartel contre l’envahisseur. Comment y arriver?
 
1° La confiance en nous mêmes et à la capacité que nous revêtons; 
2° L’attachement à tout prix à notre patrie et à ses intérêts;
3° Travaillons d’une main et défendons nous d’une autre;
4° Investissons nos biens et nos potentialités, le plus fort dans le faible pour créer un esprit de corps;
5° Ne jamais baisser la tête, toujours regarder nos difficultés en face.
 
Il ya espoir pour un peuple uni: ensemble nous vaincrons.
 
DAMSON PALUKU, penseur indépendant

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*