Message du Kyaghanda-USA aux élus de Beni-Lubero

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Objet : Twamahwa–Batatumaliza 

Monsieurs/Mesdames, Excellences, Honorables,

 Prenez courage pour mettre fin de toute urgence et définitivement aux massacres des populations. 

La diaspora Nande en Amérique du Nord et particulièrement aux USA suit de près la situation déplorable dans notre contrée. Nous constatons avec amertume que les massacres génocidaires des populations se sont accentués ces derniers temps spécifiquement dans les zones de Béni et Lubero. Il est particulièrement inquiétant de constater que ces massacres sont perpétrés par des hommes habillés en tenue des FARDC. Tout laisse croire que les différentes opérations de brassage a permis aux ennemis du peuple de s’installer au cœur même de notre contrée pour mettre en œuvre un plan de destruction massive de la population. 

Ce plan qui est en marche va nous anéantir complètement si nous ne prenons garde. Le modèle Burundo-Rwandais de domination de l’armée par un groupe ethnique est en place au Kivu. Nous savons que ce modèle a produit d’épouvantables génocides dans ces deux pays : le Rwanda et le Burundi. 

Nous avons déjà payé un lourd tribut de ces machinations diaboliques. Le Kivu est devenu la capitale mondiale du viol et des massacres. 6 millions de Congolais ont été tués depuis 1996. Quel que soit votre parti politique, il est grand temps que vous puissiez créer de toute urgence une union sacrée des élus contre le génocide de votre électorat. Si parmi vous il y a des gens qui sont complices de ces massacres, ils doivent être dénoncés. 

Nous vous invitons à vous concerter d’urgence pour identifier des actions communes afin de mettre définitivement fin à cette tendance d’insécurité généralisée et chronique dans notre contrée. Vous avez été élus par le peuple pour le servir. Le résultat est totalement nul sur cette question fondamentale de la sécurité. 

Voici quelques idées autour desquelles nous vous suggérons de travailler ensemble : 

–           Organiser immédiatement une conférence des élus sur la sécurité;

–           Exiger que les militaires issus du CNDP quittent le Kivu pour d’autres provinces du Congo;

–           Exiger la construction rapide des camps militaires;

–           Exiger la mise en place et le renforcement d’une police de proximité;

–           Exiger la nomination d’un officier de haut rang originaire de la contrée comme ombudsman pour la sécurité des populations;

–           Exiger des officiels d’informer régulièrement la population sur l’évolution des enquêtes sur les nombreux crimes commis dans la région;

–           Organiser des actions de sécurisation populaire avec la participation des populations en appuyant notamment les structures des nyumba Kumi;

–           Exiger l’accélération de l’électrification des villes, cités et autres agglomérations afin de réduire l’insécurité;

–           Installer des bureaux d’information des élus pour la sécurité dans différentes localités;

–           Organiser des campagnes d’information et de sensibilisation de la population

–           Installer des systèmes de communication pour alerter des forces d’intervention fiables;

–           Identifier des projets à impacts stratégiques et en faire la promotion au niveau local, national et international;

–           Faire régulièrement rapport au peuple sur l’évolution de vos actions et de leurs impacts;

–           Mettre fin à la tolérance au crime : exiger que tous les criminels connus soient arrêtés et déférer devant les tribunaux

–           À travers la diplomatie parlementaire, engager les parlements des pays amis pour qu’ils poussent leurs gouvernements à supporter la pacification définitive du Kivu.  

 

La diaspora Nande est disposée à vous supporter dans ces initiatives.

 

Prenez courage. Le peuple vous en sera reconnaissant.

 

Au nom du Kyaghanda USA,

 

John Syauswa Kavyavu,

Président du Kyaghanda -USA

Washington, DC

©Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*