Mgr SIKULI préside la journée mondiale de la Jeunesse

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Les solennités de la journée mondiale de la jeunesse de 2008, célébrées dans la paroisse Universitaire « U.C.G » Saint Cyrille d’Alexandrie ont été présidées par Son Excellence Mgr l’Evêque du Diocèse de Butembo-Beni, Paluku Sikuli Melchisédech.
S.E. Mgr SIKULI PALUKU, Diocèse de Butembo-Beni
Dans son homélie, Mgr l’Evêque a insisté sur les faits suivants:
1. La jeunesse est l’espoir de l’église d’aujourd’hui et celle de demain
2. La jeunesse est l’espoir de la société
Cette espérance ne saura être effective que si toute la jeunesse effectue
une toilette intérieur (du cœur , de l’esprit) et non seulement une toilette extérieure.
En fin, Mgr l’Evêque a invité la jeunesse à imiter le Christ qui accomplit la volonté
de Dieu dans sa gloire et dans sa passion, par amour pour l’humanité.
Il a terminé son intervention en exprimant son vœu de célébrer l’année prochaine
la journée mondiale avec toute la jeunesse du Diocèse de Butembo-Beni.
Cette année 2008 , il choisi la paroisse Universitaire car c’est la paroisse de la jeunesse
et de l’excellence « Ascende Superius » disait Mgr Kataliko d’heureuse mémoire.
Paroisse Universitaire Saint Cyrille d’Alexandrie- UCG-Butembo
Mgr SIKULI a clôturé la cérémonie Eucharistique en bénissant toute la jeunesse
du Diocèse de Butembo-Beni et tous les chrétiens qui célébraient le dimanche de rameaux.
Il a demandé aux jeunes et à fidèles du Diocèse de Butembo-Beni de travailler et de prier pour la paix et la justice, signes du règne de Dieu.
 
Mapendo Liko
Butembo
Beni-Lubero Online
 
Journee Mondiale des Jeunes Parallele a Beni
Belle trouvaille pour l’évêque de Butembo-Beni, S.E. Mgr SIKULI PALUKU Melchisedek ! Pendant que près de 250 000 jeunes venus de divers pays du monde étaient réunis autour du Souverain Pontife Benoit XVI à Sydney, Australie, l’évêque de Butembo-Beni a réunit les siens par milliers dans la ville de Beni le dimanche 20 juillet 2008.
Les Jeunes beniluberois qui auraient voulu être à Sydney mais qui n’ont pas pu faute de visa pour certains, et d’argent pour d’autres, n’ont pas trouvé mieux que de qualifier la rencontre de Beni de « Journée Mondiale des Jeunes Parallèle ! » (JMJP en sigle). Un parallélisme bien trouvé et qui devrait inspiré d’autres évêques. En effet, quoi que l’on fasse, aucun lieu choisi ne pourra abriter tous les jeunes du monde qui le souhaiteraient. Malgré cela, plusieurs personnes se demandent selon quel critère le lieu des JMJ est choisi. 24 ans après la Première Journée Mondiale des Jeunes à Rome (1984), aucun pays africain où le christianisme est en plein essor n’a encore été choisi pour abriter les prestigieuses journées mondiales des Jeunes.
Sachant que la R.D. Congo est numériquement le pays le plus catholique et le plus chrétien d’Afrique avec ses 40 millions des fidèles catholiques, on peut espérer que le Souverain Pontife pensera prochainement à organiser une Journée Mondiale des Jeunes à Butembo sur les traces du Serviteur de Dieu Mgr Emmanuel Kataliko ou à Isiro sur les traces de la Bienheureuse Anuarite Nengapeta, ou Mbandaka-Bikoro sur les traces d’Isidore Bakanja, etc. Certains pays ont déjà accueilli les JMJ deux fois ( Italie, Espagne) avant qu’un seul pays d’Afrique ne soit sélectionné. Pour mémoire les JMJ ont eu lieu dans les pays suivants : Rome (Italie) 1984, Rome ( Italie) 1985, Buenos Aires (Argentine) 1987, Saint Jacques de Compostelle ( Espagne) 1989, Czestochowa ( Pologne) 1991, Denver (USA) 1993, Manille ( Philippines) 1995, Paris ( France) 1997, Rome ( Italie) 2000, Toronto ( Canada) 2002, Cologne(Allemagne) 2005, Sydney ( Australie) 2008, Madrid ( Espagne) 2011. A quand les JMJ de Butembo (R.D. Congo) ??? avec le Pape cette fois-là?
Les JMJ Parallèles de Beni n’ont rien à envier aux JMJ de Sydney, sauf la non présence du Souverain Pontife. La prière était intense. Les prêtres-confesseurs ont passé des longues heures dans les espaces de réconciliation pour écouter et absoudre les péchés de la jeunesse beniluberoise. Plusieurs jeunes ont promis à Dieu de changer leur vie et de suivre la voie du Christ, l’unique chemin vers le Père. C’est cela en fait l’essentiel de toute rencontre chrétienne, à savoir, une retrouvaille avec le message de vie du Christ.
Les Jeunes de 44 paroisses du Diocèse de Butembo-Beni étaient présents au rendez-vous de Beni.
 
Tout avait commencé à la paroisse de Beni-PAIDA à 9h30′, heure locale avec une caravane motorisée organisée par les jeunes de Beni pour accueillir les visiteurs. Notez que cette pratique de caravane motorisée avait été utilisé pendant les dernières élections législatives par le Député National Godefroid Bayoli pour lancer sa campagne réussie en ville de Butembo. Coup de chapeau aux jeunes de Beni qui ont réussi l’organisation d’une caravane motorisée en ce temps de rareté ou cherté de l’or noir pour le commun des mortels.
11h30 : Célébration Eucharistique par S.E. Mgr SIKULI Paluku Melechisedek. Dans son homélie de la circonstance, l’Ordinaire du Lieu a invité les jeunes à la crainte de Dieu qui est le commencement de toute sagesse, à la discipline et au travail pour ne pas tomber dans les pièges des sectes qui prêchent le miraculisme, la prospérité sans effort, et qui risquent de détourner la jeunesse de la loi du travail et de l’effort, secret de tout progrès humain.
Vers la fin de la célébration, chaque délégation paroissiale s’est présentée sous les ovations du public.
 
Après plusieurs discours des représentants de divers organisations dont l’UJC (Union des Jeunes Catholiques), plusieurs speakers ont émis le vœu de voir les JMJ diocésaines de Beni-Lubero s’organiser dans d’autres paroisses les années à venir.
15h30′ : Fin de la Célébration Eucharistique
 
Le reste de la journée était un moment de joie, de partage, de rencontre, de cocktail, de danse avec une agrémentation de groupe RASTAPHARISTE SICHI de MAYAYA SANTA dans la salle Berci de Beni. L’entrée étant gratuite, toute la ville de Beni a vibré pendant six bonnes heures au rythme des JMJ Parallèles de Beni !
L’organisation était sans faute. Aucun incident sécuritaire n’a été signalé à la grande joie des participants et des organisateurs.
Ont élaboré ce reportage :
 
MATU JUNIOR, envoyé spécial de BLO-Jeunes de Butembo
Mapendo LIKO, envoyé spécial de BLO-Jeunes de Butembo
SERGE VUHESE VICHEV, le tout nouveau correspondant de BLO-Jeunes en Ville de Beni
Beni
Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*