MONUC et Gouvernement complices de la Balkanisation du Congo?

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Chers tous,
Vous Vous avez probablement lu l’article de l’A.F.P publié le 12 juillet sous le titre: "Sud-Kivu (RDC): 9 morts dans des accrochages entre soldats dissidents". L’auteur de cet article s’est basé sur le rapport fait par le major Gabriel Brosses et porte-parole de la MONUC sur les accrochages qui ont eu lieu dans les montagnes d’Uvira.
.
Je voudrais, avant tout faire une petite mise au point en ce qui concerne les faits. Il y a eu accrochages, certes, mais les combats n’ont pas opposé les hommes de Yakutumba à ceux de Bisogo. Ceux qui ont attaqué les éléments réfractaires de Bisogo sont bel et bien les soldats des FARDC commandés par un certain Major Mugema d’expression rwandaise sous les ordres du Général NAKABAKA. Attribuer cette attaque à Yakutumba étonne.
.
Les Mai-Mai sous le commandement du Colonel Yakutumba sont basés à Fizi et ils n’ont pas fait un tel déplacement. Ils ne comptent pas non plus quitter leurs positions tant que la question de Minembwe et des chefferies riveraines occupées par les Banyarwanda dits Banyamulenge n’aura pas été réglée soit à l’amiable, soit en utilisant la force. C’est après ce dénouement heureux qu’ils pourront aller là où le devoir patriotique les appelle.
.
En outre, ils ne se rendront pas au brassage aussi longtemps que la paix dans le Grand Kivu reste menacée par les allochtones et étrangers dont les ambitions sont connues de tous. Si Yakutumba et ses hommes se sont levés, c’est pour défendre la Patrie ceci avec d’autres combattants locaux au cas où le Grand Kivu ou le Congo tout court serait attaqué à partir de l’Est où ils sont basés. Ils constituent, par ce fait, le dernier bastion du vrai mai-maisme, lequel n’a pas droit à l’erreur.
.
Que la MONUC et le Gouvernement sachent (s’ils ne le savaient pas encore) que si les Mai-Mai ont pris les armes, c’était pour défendre l’intégrité territoriale du Congo, pays que l’Armée nationale (FAZ/FAC/FARDC) a abandonné à la merci des ennemis de la Patrie. Par conséquent, ils ne font pas partie des FARDC qui se distinguent par leur inefficacité sur le champ de bataille.
Il est de notoriété publique que cette armée n’a jamais résistée devant l’ennemi. Comment se peut-il que nous, Mai-Mai, puissions nous identifier avec une force qui n’en est pas une et qui fait la honte d’une aussi grande nation que la nôtre? Les Mai-Mai sont des vaillants combattants qui ne reculent devant aucun obstacle quand il s’agit de défendre la Patrie que nous ont léguée nos aïeux.
.
S’agissant du fond même de l’article en question, qualifier les Mai-Mai commandés par le Colonel Yakutumba de "soldats dissidents, réfractaires à la réforme en cours de l’armée en République démocratique du Congo" au même titre que les hommes de Bisogo est un acte délibérément tendancieux. Comme nous l’avons dit ci-haut, les Mai-Mai ne sont pas des soldats au sens que la MONUC ou le Gouvernement l’entendent. C’est méconnaître la genèse, la philosophie et les objectifs du mouvement.
Les Mai-Mai sont des civils qui ont pris les armes pour une cause qu’ils continuent et continueront à défendre jusqu’au jour où la paix règnera sur toute l’étendue de la RDC. Avant que nos frontières ne soient étanchement sécurisées, les vrais Mai-Mai ne déposeront pas les armes.
.
En outre, informer l’opinion publique que Yakutumba est sommé d’aller au Centre de brassage endéans quatre jours n’est pas un fait innocent. Nous voyons ici une campagne tendant à préparer les esprits à la guerre que la MONUC ou le Gouvernement veut livrer contre ce vaillant combattant et son groupe. En lisant l’article entre les lignes, nous pouvons entrevoir une attaque imminente contre les hommes de Yakutumba. On veut l’attaquer parce qu’il constitue un obstacle à un plan satanique mijoté contre le Kivu. On veut l’attaquer parce que Yakutumba commande la faction des Mai-Mai véritables qui sont restés fidèles à leur idéal premier. Ils redoutent cet homme du fait qu’il incarne aujourd’hui l’espoir d’une éventuelle libération de notre pays étant donné que les forces du mal ont réussi à démanteler et à fragiliser le mouvement sur toute l’étendue du Congo. Yakutumba dérange et risque de déjouer encore une fois les plans de l’annexion du Kivu au Rwanda et partant, les plans de la balkanisation du Congo. C’est pourquoi il devient la cible.
Par ailleurs, admettons que les deux chefs Yakutumba et de Bisogo soient dissidents; pourquoi s’acharne-t- on seulement contre le premier? Pourquoi y aurait-il cette politique de deux poids, deux mesures quant au traitement des deux réfractaires? Ceci montre clairement bien que ceux qui doivent subir les foudres de la MONUC ou du Gouvernement sont les Mai-Mai ou toute autre force qui se lève pour défendre la Patrie.
.
Vous avez beau cacher vos intentions réelles Messieurs de la MONUC et ceux qui travaillent avec vous pour vous faciliter la tâche de dépecer le Congo. Nous vous connaissons malgré les apparences trompeuses que vous affichez. Vous tromperez les naïfs. Et nous vous disons solennellement que vous ne réussirez pas à balkaniser le Congo de LUMUMBA. Votre mission est vouée à l’échec malgré tout votre arsenal et toutes vos astuces.
.
Dieu Tout-Puissant, Dieu de nos ancêtres nous protégera envers et contre tout. C’est lui qui nous a donné cet héritage que nous devons jalousement garder et défendre pour sa Gloire. Ne vous en déplaise.
Je profite de cette occasion pour inviter toutes les forces vives du Congo à appuyer l’action que Yakutumba incarne et mène pour l’intégrité territoriale de notre chère Patrie.
VIVE LE CONGO!
Salut.
.
Fait à Fizi, le 14 juillet 2007
.
Diffusé par MULENGWA .L.PAGIEL
.
CONSEIL NATIONAL POUR LA RESTAURATION (CNR)
.
Publié par Beni-Lubero Online le 15 juillet 2007

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*