Mr. Dunia MOHAMMAD est-il vraiment ressuscité après 4 jours à KALAU (Beni)

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Les habitants de Kalau sont encore sous le choc de la nouvelle de la résurrection de Mr. Dunia Mohammad qui s’est répandue ces derniers jours comme une traînée de poudre dans toute la contrée de Kalau, bourgade située à 15 Km de Beni, sur la route de Lisasa. Les plus incrédules ont cru que c’est un poisson d’avril mais les témoins de cette résurrection persistent et signent que Mr. Dunia Mohammad est bel et bien ressuscité de morts quatre jours après son enterrement.

Pour la petite histoire, Mr. Dunia Mohammad était mort mystérieusement dans le champ de Mr. Paluku KISONZORO de Kalau, le champ où il était parti déterrer des bouteilles de Mercure Rouge cachées dans une borne de maçonnerie érigée par les belges à l’époque coloniale. Pendant les excavations, Mr. Dunia Mohammad aurait rencontré des esprits maléfiques qui lui ont fait payé de sa vie sa recherche du lucre dans un domaine qui leur appartient exclusivement, un lieu où les mortels sont non admis ! C’est ainsi qu’après ces excavations non concluantes, Mr. Dunia Mohammad serait mort sans être malade, ou mieux sans souffrir d’une maladie connue.

Ayant appris la nouvelle lors d’une visite éclair à Kalau, un magicien du nom de SENGESENGE du Quartier Benengule de Beni, offrit ses services pour ressusciter l’infortuné Dunia. Après des incantations et sortilèges magiques et une danse sur la tombe exhibée par le magicien Sengesenge, Dunia serait sorti vivant du tombeau…. Dunia Mohammad qui était mort, enterré à Kalau, est aujourd’hui vivant. Comment est-il revenu à la vie loin des caméras du monde ? Quel lien y-a-t-il entre le magicien et le ressuscité ? Qui sont les témoins ? Quelle crédibilité donné à leur témoignage ? A part les témoins, personne ne veut croire en cette résurrection ou mieux cette ressuscitation de Dunia. Les plus critiques pensent à une histoire montée de toutes pièces pour accroître le prestige du magicien ou du ressuscité en vue de la fondation d’une secte. Les chefs coutumiers ainsi que les responsables locaux des églises chrétiennes de Kalau ont demandé à la Police locale de mener une enquête objective pour éclairer la lanterne des citoyens qui n’en croient pas à leurs yeux et à leurs oreilles. En attendant le résultat de l’enquête du Sous Commissariat de la Police de Kalau, les chrétiens qui se préparent à célébrer la résurrection du Seigneur le jour de Pâques se disent choqués par cette histoire de résurrection ou de ressuscitation.           

Esther Soki

Beni

Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*