Mr Kasereka Watsongo, Chef de la RTNC/Butembo sommé de démissionner

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

MINISTERE DE L’INFORMATION ET MEDIAS

RADIO TELEVISION NATIONALE CONGOLAISE

SOUS-STATION DE BUTEMBO BENI

 

MEMORENDUM DES AGENTS NOUVELLES UNITES A LA RTNC BUTEMBO BENI

Au Chef de la RTNC Sous Station de Butembo-Beni.

C’est avec regret que nous vous adressons ce mémorandum pour exprimer notre mécontentement relatif à nos conditions de travail et au disfonctionnement manifeste qui caractérise la RTNC sous station de Butembo-Beni.

En effet,

Etant donné que la sous station a interrompu ses activités depuis le 25 octobre 2010 à la suite de l’instruction d’interdiction de décrochage du signal sur les Matériels de Téléconsult signé par le Ministre National de la Communication et des Médias Lambert Mende Omalanga durant neuf mois environs et qu’à cette période les collaborateurs n’ont reçu aucun sous,

Etant donné que la reprise des activités obtenue en date du 28 mai 2011 grâce à l’implication personnel du Chef de l’Etat soucieux de garantir l’information de qualité et de caractère national à la population de Butembo, Territoires de Beni et Lubero ainsi que ses environs et du Ministre National des Affaires Sociales Actions Humanitaires et Solidarité Nationale, n’ a pas été effective à cause du disfonctionnement au sein de la RTNC Sous Station de Butembo Beni,

Attendu que la phase de service minimum déclenchée par le chef de sous station, à laquelle nous avons activement contribué jusqu’à présent dans l’ultime sacrifice c’est-à-dire sans recevoir aucun franc congolais à titre de rémunération, tarde à prendre fin,

Constatant que dans l’allure actuelle, tout porte à croire que le service minimum ne durera pas moins de deux ans,

Vu que, en dépit de cela, la sous station accumule de lourdes dettes et continue d’en contracter et que ces dettes ne peuvent être payées que grâce à l’effort des agents nouvelles unités appelés génériquement collaborateurs extérieurs,

Attendu que pendant toute la période de remboursement de ces dettes, les nouvelles unités continueront à en pâtir compte tenue de l’affectation de la majorité des recettes à ce remboursement,

Attendu que la prime des agents nouvelles unités est issue de la prime locale,

Etant donné que nombreux agents immatriculés travaillent le moins possible alors qu’ils perçoivent régulièrement leur salaire mensuel qui vient de connaitre une bonne majoration grâce au souci du Chef de l’Etat et du gouvernement à améliorer les conditions de vie des fonctionnaires congolais,

Constatant qu’en retour certains agents bénéficiaires de ce salaire ne rendent pas un service proportionnel à ce, au nom du principe « travail égal salaire égal»,

Nous déplorons:

  • L’absentéisme de la majorité des agents effectifs ainsi que l’ivrognerie et la saleté de certains d’entre eux au service,
  • L’existence au sein de la sous-station des agents fictifs détenteurs des cartes de service de la RTNC alors que la haute hiérarchie du pays est engagée dans un vaste programme des maitrises des effectifs de travailleurs,
  • La mendicité généralisée dans laquelle la quelle la RTNC sous station de Butembo Beni est maintenue alors que les radios privées savent se prendre en charge,
    • L’accaparement de la télévision par une poignée des gens qui se prévalent en être les seuls décideurs.

 

Vue la gravité de la situation,

Nous déclenchons dans quarante-huit heures une grève illimitée à dater de ce jour si ces revendications ne sont pas prises en compte

Toute fois nous voudrions reprendre le travail dans les conditions suivantes :

–          Que le Chef de la Sous Station, Monsieur Nestor Kasereka Watsongo démissionne de ses fonctions avec toute son équipe pour incompétence,

–          Que les nouvelles autorités de la sous station signent un contrat de service avec ses agents NU,

–          Que la sous station étudie les mécanismes de reconnaissance des NU pendant les 11 mois restés en souffrance (neuf mois de chômage et deux mois de service minimum),

–          Que soit initiée une enquête pour dénicher des agents NU imaginaires,

–          Qu’il y ait transparence dans la gestion financière,

–          Que les émissions locales télévisées redémarrent effectivement avec un programme tenant compte des attentes de la population,

–          Que se tiennent des élections pour le scrutin d’une nouvelle sous-délégation syndicale soucieuse aussi bien des agents effectifs que collaborateurs, étant donné que le syndicat actuel n’existe que de nom,

–          Que s’organisent des séminaires de formation professionnelle pour les agents,

–          Que tous les agents effectifs s’adonnent courageusement au travail conformément au salaire qu’ils reçoivent actuellement,

–          Que cessent les intimidations à l’endroit des collaborateurs,

–          Que le nouvel émetteur acquis grâce aux efforts du gouvernement provincial soit mis en marche en vue de permettre à cet outil public de rendre un service de qualité à la Nation congolaise surtout en cette période électorale pendant laquelle tout congolais, où qu’il se trouve a droit à l’information,

–          Que l’équipe technique en charge de la maintenance des matériels soit redynamisée,

–          Que des enquêtes minutieuses soient ouvertes sur la disparition restée sans suivi du graveur multi fonction généreusement offert à la sous-station par la Fondation Olive Lembe Kabange, première dame de la république,

 

Nous réclamons  

–          Que cesse l’impunité à l’égard des agents fautifs,

 

En outre, nous exigeons  

 

–    L’ouverture des enquête sérieuses sur la disparition de l’ordinateur de marque TOSHIBA 350GB issu du contrat RTNC/Butembo-Beni –Search For Common Ground, Centre Locale, ordinateur déclaré disparue au domicile privé du chef de sous-station,

–          Des éclaircissements sur les contrats signés avec les partenaires notamment l’UNICEF, FER EN BOIS, L’EGLISE ADVENTISTE, KAL & MANGO, etc.

Ainsi, puissions-nous savoir pourquoi le gouvernement provincial n’approvisionne plus la sous station en carburant.

Sans nous faire passer pour de donneurs de leçon, nous pensons avoir dit ce que nous pouvions pour que la RTNC/Butembo Beni rende valablement son devoir d’accompagnatrice du pouvoir et du processus électoral en cours en RDC en qualité d’outil public.

Sentiments patriotiques.

C.c :

– Monsieur l’ADG de la RTNC à Kinshasa,

– Excellence Monsieur le Gouverneur du Nord Kivu,

– Assemblée provinciale du Nord Kivu,

– Direction Provinciale de la RTNC à Goma

– Délégations syndicales de la ville de Butembo et du Nord Kivu à Goma,

– Maire de Butembo,

– Chrono

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*