Assassinatwillywabo000

Multiple assassinats et Kidnappings au Nord-Kivu autour de l’annonce des résultats de la CENI

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Dans l’attente de l’annonce des résultats très controversés de la CENI et juste après leur proclamation, on assiste en Province du Nord-Kivu à une recrudescence de la violence sous plusieurs formes. La petite accalmie de la campagne électorale était donc trompeuse. 

En territoire de Rutshuru, les populations non rwandophones sont toujours l’objet de plusieurs menaces. L’assassinat dans la nuit du Vendredi au Samedi 10 décembre 2011 du secrétaire de la coordination de la société civile et Défenseur des Droits Humains en Territoire de Rutshuru, Mr Willy Wabo (32 ans), sympathisant de l’UNC de Vital Kamerhe, a envoyé une onde de choc parmi les populations traumatisées par la CENI. Mr WABO avait dénoncé la fraude électorale dont étaient victimes les candidats de l’UNC en Territoire de Rutshuru. Il laisse derrière lui une veuve et deux enfants inconsolables.

Avant la proclamation des faux résultats de la CENI pour les présidentielles, les militaires issus du CNDP avaient arraché des antennes paraboliques des particuliers pour les empêcher de suivre les émissions sur les élections en R.D.Congo sur les chaînes étrangères et éventuellement la proclamation des résultats partiels de la mascarade électorale du 28 novembre 2011. 

En territoires de Beni et de Lubero, la chasse aux Mai-Mai et aux autres groupes des combattants locaux était devenue l’activité prioritaire des militaires issus du CNDP qu’on appelle aussi communément dans le jargon local «  Forces Armées Rwandaises Déployées au Congo » FARDC en sigle. 

– C’est ainsi que dans les après- midi du mardi 06 /12/2011, les hommes en armes et uniforme militaire des Fardc se présentant comme rebelles rwandais ont fait incursion dans la localité de MBUGHAVINYWA, au Sud du Territoire de Lubero où ils ont pillé les paisibles beniluberois de tous leurs biens. La dernière maison pillée était celle de la Maman MAVIRA ( 40 ans), une femme vivant seule qui a refusé de donner le peu d’argent qu’elle avait sur elle et qu’elle venait de gagner à la sueur de son front. Les témoins racontent qu’elle fut violée par trois de soi-disant rebelles rwandais dans l’avenue à côté de chez elle. Elle était tombée dans une inconscience par l’effet du viol. Avant de quitter le lieu du crime, ses violeurs l’ont égorgé comme une chèvre à la machette et on découpé en petits morceaux ses membres qu’ils ont abandonné dans la rue.

Pendant le pillage et l’assassinat de maman Mavira, les malfrats tentaient comme toujours de justifier leur crime par la réélection de Joseph Kabila. Ce qui n’était pas vrai car le territoire de Lubero a voté pour Etienne Tshisekedi wa Mulunda et pour l’opposant Bonane Lusenge de l’U.DE.C.F de Pierre Pay Pay à la députation nationale. Pendant l’enrôlement, d’autres tueurs de la région justifiaient leurs crimes par le fait que les beniluberois n’aimaient pas Joseph Kabila. Dans un cas comme dans l’autre, ils sont toujours victimes des tueries aveugles qui visent leur extermination. Il n’y a pas une autre explication que celle-là. 

– Le même mardi 6/12/ 2011, à Kiwanja en territoire de Rutshuru, un minibus en provenance de Goma était tombé dans une embuscade des coupeurs de route qui avaient pillé un à un les passagers de tout bien de valeur tels que argent, téléphone, bijoux, souliers, montres, etc. 

– Le mercredi 7/12/ 2011, trois présumés combattants d’un groupe encore inconnu dans la région ont été tués à Kalunguta sur la route Butembo-Beni par des militaires issus du CNDP. Les habitants de Kalunguta les auraient pris pour des tueurs parce que l’un de cinq combattants portait une arme. Les habitants avaient alors alerté les militaires du coin qui pour une fois étaient arrivés en temps sur le lieu du crime. Deux combattants réussirent à se sauver mais trois furent tués par balles. Des rumeurs courent que les infortunés seraient des combattants qui en voulaient plutôt aux forces d’occupation. Dossier à suivre ! 

– Le Mercredi 7/12/ 2011, le chauffeur d’un camion sur l’axe Butembo-Mombasa, en l’occurrence Mr Kambale Stuka alias Kisumu a été kidnappé par les coupeurs de route au niveau de Kabasha, sur la route Butembo-Beni, le jour de l’attaque de Beni-Ville. Plusieurs passagers de son camion avaient aussi été kidnappés à la même occasion. Ses ravisseurs exigent 30 000 US$ pour sa libération et menacent de le tuer si dans les 48 heures à dater de ce samedi 10 décembre 2011, ils n’avaient leur rançon en mains. Mr Stuka est habitant du Quartier MUTIRI à Malera. Ses ravisseurs parleraient un swahili avec un accent de l’Est de l’Afrique. La famille de Stuka ne sait que faire pour réunir une rançon de 30 000 US$. 

– Dans la nuit du vendredi à samedi 10 décembre 2011, le secrétaire de la Société Civile en Territoire de Rutshuru, Mr Willy Wabo, a été assassiné en son domicile vers minuit : cf. communiqué de presse ci-dessous :

 Assassinatwillywabo000 

Correspondances particulières de Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*