No

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Rêver d’un temps où personne n’a faim et ou personne n’a peur ! Noël ! Rêver d’un temps où les armes se taisent, et où les récoltes offrent l’abondance du pain quotidien ! Rêver d’un temps où l’on rencontre des amis et où on en fait de nouveaux. Noël au Congo au seuil de la troisième république ! Rêver la paix, la paix de notre planète, la paix de notre pays ! Rêver que le Congo devient de nouveau le lieu où la vie est respectée. Rêver du Congo comme le lieu où Dieu vient toucher l’humus de nos terres pour lui faire porter un fruit de paix et de réconciliation ! Hélas ! Que bien des tragédies nous ont arraché notre capacité à rêver ! Rêver et croire que les armes, au moins en ce jour de Noël, se taisent ! Les armes de Nkunda, les armes de nos propres armées…et les armes qui font la guerre dans nos maisons…et dans nos cœurs ! Gloire à Dieu au ciel, paix sur terre aux hommes et aux femmes que Dieu aime !

 
Depuis quelques années, plusieurs familles ont été forcées à vivre Noël dans la brousse. Le « ramping » ! Personne ne peut s’habituer au ramping, cette expérience où l’on est forcé par l’insécurité à marcher sur son ventre. Ramper ! Imaginez encore en ce moment les nombreuses familles déplacées par les récentes opérations de Nkunda dans les deux Kivu. Imaginez nos compatriotes forcés à faire le « ramping », victimes de divers groupes encore armés en RDC, comme en Ituri. Ces images nous accompagnent aujourd’hui pendant que nous nous joignons à tout l’univers pour accueillir Dieu, non seulement à Bethlehem, mais chez nous. Pendant que nous chantons « Gloire à Dieu au ciel et Paix sur terre, » nous donnons une place aux victimes qui nous rappellent la tâche pressante de bâtir la paix en République Démocratique du Congo.
 
A tous ceux qui se sont habitués au discours du désespoir, Noël est le temps de croire que lorsque Dieu se fait l’un des nous, dans un petit enfant, tout n’est pas perdu. Tout n’est pas perdu tant que Noël ne se limite pas à un échange de cadeaux ou à de longues veillées en famille. Dieu dans un petit enfant nous rappelle aussi tous les petits enfants que certaines familles ont jetés sur les rues de nos villes. Noël nous rappelle que les vieux/vieilles que nous condamnons faussement comme sorciers sont aussi ce lieu où Dieu vient s’abriter. Mystère de Noël ! Noël nous rappelle que la vie de Dieu, entre nos mains, est en péril, lorsque la dignité humaine est bafouée. Partout où cette dignité est bafouée, la paix est en péril. Gloire à Dieu au ciel, Paix sur terre à tous les hommes et femmes que Dieu aime !
 
La paix de Dieu sur terre demande d’abattre les barrières, d’éliminer les conflits qui nous divisent, ou pire, opposent les individus et les peuples, pour construire un monde de justice et de paix. La justice et la paix en RDC est avant tout une responsabilité à cultiver dans nos familles et nos maisons, au lieu d’en faire la tâche des seuls politiciens. La justice et la paix dont nous rêvons pour le Congo trouveront leur fondement dans les cœurs qui savent redécouvrir la valeur de la vie humaine.
 
En ce jour de Noël, regardons Marie et Joseph dans leur capacité à accueillir dans la pauvreté le Dieu dont le nom est « Prince de la Paix. » Rappelons-nous que l’Emmanuel—Dieu avec nous—est le même Dieu dont le Royaume est comparable à un petit grain de sénevé qui devient un grand arbre où les oiseaux peuvent s’abriter. Rappelons-nous en ce jour de Noël que le petit grain de paix est confié à tous les congolais/ses pour bâtir un pays plus beau qu’avant. Avec Noël s’ouvre pour les congolais/ses la grande responsabilité de dresser « nos fronts longtemps courbés, » reprendre pour de bon, le plus bel élan, dans la paix. Mais bâtir un pays plus beau qu’avant ne peut se faire que dans la paix et la solidarité ! Pendant que les anges dans le ciel chantent « Gloria in excelsis Deo, » entonnons, nous aussi, l’hymne sacré de notre solidarité. Cette solidarité qui n’est pas l’affaire d’un président de la république ; elle est à la portée de chacun. Elle est possible où que l’on se trouve. Elle est possible que l’on soit pauvre ou riche ! C’est une solidarité plus forte que nos divisions tribales ou politiques. La vraie solidarité que Dieu vient affirmer en se faisant l’un de nous. Gloire à Dieu et paix sur terre ! Paix sur terre, joie dans nos cœurs, paix dans nos cœurs, paix dans nos familles. Joyeux Noël ! Paix en R.D. Congo !
 . 
P. Daniel Syauswa Musondoli , s.j.
 
Berkely University , CA ( USA)
 
Beni-Lubero Online 

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*