Nord-Kivu : Des Fardc issus du CNDP retournent au Maquis ?

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Depuis le début du mois de juin 2010, il s’observe un mouvement des troupes au Nord-Kivu. Selon les radios émettant dans la ville de Butembo au Nord-Kivu, le gouvernement de Kinshasa aurait finalement décidé de répondre aux desiderata des populations de cette province martyre qui demandaient depuis 2008,  le déploiement de troupes issues du CNDP dans d’autres provinces de la R.D.Congo qui n’ont pas de frontière commune avec le Rwanda, le Burundi et l’Ouganda. Notez que ces trois pays agresseurs de la R.D.Congo sont toujours soupçonnés par les congolais de soutenir militairement les rebelles et les milices rwandophiles qui endeuillent la partie orientale de la R.D.Congo.
 
La demande de la population était restée jusqu’à la semaine écoulée une lettre morte.  Le gouvernement de Kinshasa aurait finalement décidé de délocaliser les Fardc issus du CNDP de l’Est vers l’Ouest. Cette nouvelle est accueillie avec une grande joie dans la province du Nord-Kivu où les Fardc issus du CNDP se comportent toujours en rebelles poursuivant la conquête territoriale initiée par Laurent Nkunda.
 
Pour la ville de Butembo, les Fardc de relève viendraient du Bas-Congo.
Quelques éléments sont déjà arrivés à Butembo, à la grande joie de la population.
 
Mais la réaction des Fardc issus du CNDP à cette décision de Kinshasa ne rassure pas. Le moment est en effet inopportun. La rumeur répandue au Nord-Kivu était que les Fardc issus du CNDP se disaient prêts à se tailler leur mini-état à l’Est du pays et cela  par la force, au lendemain du 30 juin 2010. Cette clémence pour le 30 juin serait une récompense au gouvernement de Kinshasa qui aurait facilité jusqu’aujourd’hui la montée en puissance des Fardc issus du CNDP partout à l’Est du pays.  Comme pour confirmer ces rumeurs de balkanisation, certaines  nouvelles issues des Fardc congolais déployés au Nord-Kivu disent qu’effectivement  plusieurs Fardc issus du CNDP seraient entrain de se retirer de leurs camps militaire pour rejoindre leur ancien maquis le long de la frontière rwandaise où ils rejoindraient des militaires ou mercenaires arrivant nuitamment du Rwanda. Aux autorités congolaises et aux députés d’éclairer la lanterne de la population pour établir la vérité.  
 
Le point de rassemblement des troupes issues du CNDP pour Beni-Lubero est le Camp Militaire de Nyaleke en Territoire de Beni. Les beniluberois attendent ainsi de voir les Fardc issus du CNDP se mettre en ordre pour leur déploiement ailleurs qu’au Kivu à partir du Camp du Nyaleke. C’est serait une preuve de leur part qu’ils font partie de l’armée nationale et républicaine congolaise, avec comme seul commandant suprême, le Président de la République, Joseph Kabila.
 
Pour les analystes de la situation, le refus des Fardc issus du CNDP de rejoindre le camp de rassemblement peut donner lieu à des nouvelles hostilités à l’Est du pays.
Déjà, les Fardc issus du CNDP commenceraient à dire que le Gouvernement de Kinshasa n’aurait pas respecté les Accords d’IHUSSI selon lesquels, les Fardc issus du CNDP ne devaient pas être déployés ailleurs qu’au Kivu. Comme ces Accords d’IHUSSI n’ont jamais été rendus publics, on ne sait pas donner la référence de cette clause du non-déploiement des Fardc issus du CNDP ailleurs qu’au Kivu. Une faiblesse du gouvernement de Kinshasa c’est le traitement des dossiers intéressant la nation en dehors du parlement. En effet, cette clause des Accords d’IHUSSI qui risque de constituer un casus belli pour la balkanisation de la R.D.Congo ne devait jamais existée dans un accord de paix et de réunification d’un pays. Les parrains internationaux des Accords d’Ihussi ainsi que les négociateurs congolais sont à plaindre pour avoir ratifié un accord avec une telle clause.
 
Mais comme on dit, aucun accord n’a jamais été parfait. Ce qui compte c’est de permettre de faire évoluer les négociations. Peut-on dire que les accords d’Ihussi ont fait progressé le débat sur la paix au Kivu ?
 
Si l’on en croit les déclarations du gouvernement de Kinshasa, la réponse à cette question est positive.  La guerre serait finie et la paix (avec le CNDP et ses alliés)  serait revenue sur toute l’étendue de la république. Dans cette perspective, les congolais n’ont rien à craindre. L’armée congolaise étant devenue une et républicaine, le déploiement des Fardc issus du CNDP de l’Est vers l’Ouest se passera sans problème ! Les Fardc venant de l’Ouest pour assurer la securité à l’Est du pays seront dotés des moyens logistiques conséquents pour remplir leur mission dans ce ventre mou de la R.D.Congo.
 
C’est cela aussi le souhait des congolais ! Pour être rassurés, les congolais attendent de voir comment le gouvernement abordera la question des Fardc issus du CNDP qui retournent au maquis ! Sont-ils une bande d’aigris et d’indisciplinés pour reprendre une expression consacrée du gouvernement de Kinshasa? Et si oui, comment les ramener à la raison ?  A suivre !
 
©Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*