AJohnBaumbilia00

Nord-Kivu : UN VOTE-SANCTION ATTEND LES ELUS ACTUELS

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Au bout de quatre ans de leur exercice, les 42 Elus du Nord Kivu n’ont présenté que 25 Rapports de vacances parlementaires, 11 Edits (dont 8 budgétaires) tous des projets de l’Exécutif Provincial, aucun contrôle d’exécution budgétaire (…).Voilà ce qui a filtré des séances de restitution du bilan de l’Assemblée Provinciale faites successivement à Goma et à Beni par le Vice-président de cette institution au Nord-Kivu.

L’honorable Jean BAUMBILIA KISOLOMI qui poursuit en ces jours une tournée en Ville et Territoire de Beni pour le compte de cet organe délibérant de la Province, est parmi les rares députés qui viennent d’être revus par leurs électeurs depuis leur élection en 2006.

 AJohnBaumbilia00

Honorable Jean Baumbilia KISOLOMI, en pleine Communication

Les diverses allocutions du Vice-président de l’Assemblée Provinciale du Nord- Kivu commencent par rappeler les trois missions traditionnelles des Députés, à savoir : la mission de représentation, la mission législative et la mission de contrôle.

La curiosité des électeurs abandonnés dans l’insécurité et les tueries massives par leurs élus fait que nombreux soient ceux qui viennent l’écouter afin de tirer des leçons pour la prochaine échéance electorale.

 AvotesanctionBeni00

Aperçu de la population de Beni au Centre d’Accueil Protestant(CAP) à la séance de restitution organisée par l’Hon. Jean BAUMBILIA 

En dépit de quelques réalisations des Députés évoquées par l’Honorable BAUMBILIA, le travail est médiocre: 18 recommandations votées, 24 résolutions, trois(3) avis, une motion d’approbation faite au début de la législature, une motion de défiance contre le Gouverneur de Province déposée au Bureau de l’Assemblée Provinciale en date du 27 novembre 2007 votée et rejetée par la plénière en date 01er décembre 2007 et une motion de Censure contre le Gouvernement Provincial déposée au Bureau de l’Assemblée Provinciale en date du 09 octobre 2009 et dont le vote est suspendu jusqu’à ce jour.

S’agissant de la mission de contrôle, il s’observe qu’elle n’a pas été du tout exercée : 21 questions d’actualité, 3 questions orales sans débats, 43 questions orales avec débats, 2 questions écrites, 7 interpellations, 17 Commissions d’enquêtes, voila ce qui a été fait au bout de quatre ans à l’Assemblée Provinciale. Toutes ces informations sans rapport avec la situation catastrophique de la province et le vécu des citoyens ont ainsi révolté les participants qui se sont rendus compte que les députés n’étaient pas du tout préoccupés de leur securité et de leur bien-être. 

Parmi les ceux qui se sont livrés à notre rédaction, nombreux n’ont pas tardé à qualifier leurs élus de caisse de résonance des Exécutifs car leurs actions n’ont jamais eu d’impact visible sur la population. L’action des députés était, si l’on en croit la restitution du Vice-président Jean Baumbilia, à la solde de l’exécutif national qui s’est révélé être une caisse de résonnance des intérêts étrangers. Pour certains participants, les députés provinciaux et nationaux sont donc tous logés à la même enseigne car ils trainent tous derrière eux un bilan impopulaire.

A Mutwanga (Chef-lieu de la Collectivité de Ruwenzori, à l’Est de Beni), la population dénonce ainsi certains députés Provinciaux qui sont venus distribuer des houes (fragiles) à titre des dons, alors qu’un acte pareil relèverait de l’Exécutif dont c’est la charge. Une mise en garde a ainsi lancée contre les députés distributeurs des pacotilles : ils ne seront pas bien accueillis tant qu’ils n’auront pas expliqué pourquoi l’insécurité et l’impunité se sont installées durablement en Territoire de Beni.

 avotesanctionmutwanga00

Aperçu de la population de MUTWANGA lors la Communication

Au regard de cette restitution, la Société Civile du Territoire de Beni a saisi la balle au bond pour appeler la population à un vote-sanction au cours des échéances électorales prochaines. C’est ce qui ressort de la Concertation de la Coordination Territoriale de la Société Civile de Beni élargie aux représentants des différents Noyaux de Collectivités et Cités du Territoire de Beni.

Omar KAVOTA, Président de cette Structure qui s’est confié à notre rédaction ce matin a déclaré que la restitution faite par le Vice-président de l’Assemblée Provinciale du Nord-Kivu est on ne peut plus éloquent pour que la défaillance flagrante des Députés face à l’exercice de leurs missions constitutionnelles passe inaperçue. L’incapacité de contrôler l’Exécutif Provincial, l’absence des Rapports parlementaires prouvant la rupture des Elus avec leurs bases ainsi que l’incapacité d’initier des Edits sont des griefs non négligeables pour lesquels les élus actuels devraient répondre, ajoute-t-il. Et comme, ils ne peuvent démissionner d’eux-mêmes, ils récolteront ce qu’ils ont semé à la fin de la législature, à savoir, un vote-sanction. La Société Civile Benitienne appelle la population à la vigilance pour qu’elle ne se laisse plus dupée comme en 2006. 

Obède Bahati

Beni

©Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*