Murambaavant00

Nouvelle entrée massive des militaires rwandais au Nord-Kivu ?

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Selon des coups de fil reçus de Rutshuru et de Rubare, depuis deux semaines, on assisterait à des entrées nocturnes des militaires rwandais au Nord-Kivu par le poste de Rubare et la station de Lulimbi avant de s’engouffrer dans le Parc de Virunga par le Lac Idi Amin Dada ou Lac Edouard. Comme ces troupes rwandaises ne font partie d’aucune opération conjointe connue, certains leur auraient donné le nom de « Umoja Wao » (Leur unité à eux seuls). La récente vague d’incendies des villages de Muramba le long du Lac Idi Amin Dada serait ainsi interprétée localement comme une préparation lointaine de l’arrivée de ces nouvelles troupes rwandaises dont la mission exacte n’est pas connue du commun des congolais, ni de plusieurs députés provinciaux qui auraient été informés eux-aussi par les paysans de Rutshuru et de Rubare. L’heure est donc aux spéculations ! 
Murambaavant00

Une vue du village Muramba au bord du Lac Edouard avant sa destruction

D’autres nouvelles de Bunagana en Territoire de Rutshuru font état des réunions nocturnes de planification des attaques contre les populations non rwandophones de la place. Une de ses réunions dont les sources ne disent pas comment elles ont obtenu l’information du sujet du débat, aurait eu lieu le vendredi 08 octobre de 10h du soir à samedi 09 octobre matin. 

Des sources militaires font état du pillage à Walikale des armes et munitions de l’opération Kimia II par des troupes d’un certain Colonel Makenga, et Kabondo (tous deux de la bande à Bosco Ntaganda). L’opération en cours de préparation serait sous le commandement du frère du président Ougandais Salim Saleh pour consolider les rangs des Fardc issus du CNDP qui ne veulent pas quitter l’Est du pays pour des raisons faciles à imaginer. 

Les nouvelles ou rumeurs ci-dessus sont prises localement comme une réalité malgré qu’elles soient décousues. C’est la loi de la tradition orale bantoue. Ce qui en ressort est que quelque chose couve sous la cendres même si on ne sait pas encore exactement quoi. 

Pour certains, c’est l’heure de la proclamation de l’Indépendance de l’empire du coltan, pétrole, gaz Méthane qui a sonné. Pour d’autres, la proclamation de l’indépendance n’aura pas lieu de si tôt vu le véto de la Chine et la Russie soutenus par l’Inde et l’Espagne. Mais la région resterait entièrement sous l’influence du Rwanda et de l’Ouganda pour que tout en restant de nom une partie de la R.D.Congo, l’Est de la R.D.Congo continue de servir économiquement les alliés du Rwanda et de l’Ouganda, en attendant une occasion propice pour son autonomisation à la Kosovo. Le retour des refugiés congolais du Rwanda, du Burundi, et de l’Ouganda, participerait de ce projet à long terme. Il en est de même du débat en cours sur la révision de la loi électorale visant à remplacer la proportionnelle par la simple majorité pour diriger le pays, représenter une circonscription électorale, etc. Bref, selon plusieurs observateurs, les enjeux du moment n’ont que faire des élections de 2011. Ce qui est déterminant c’est ce qui se fait maintenant, ou ce qui se fera avant. 

Pour d’autres sources encore qui se disent plus informées, une multinationale britannique serait déjà à pied d’œuvre pour l’exploitation pétrolière de l’immense réserve qui part de Beni jusqu’à Rumangabo. Les forages dans le Lac ID AMIN DADA «on shore » et « off shore » devaient débutés avant 2011, c’est-à-dire au courant de ce dernier trimestre de 2010. 2011. Cette activité expliquerait la militarisation du Parc des Virunga pour sécuriser les prospecteurs et leurs matériels.

semuliki

Une vue de la rivière semuliki en Territoire de Beni

A Goma, une multinationale allemande serait prête pour l’exploitation du Gaz Méthane. A cela, si on ajoute le coltan et ses produits dérivés dont des gisements riches se trouveraient en dessous de plusieurs villages et cités de deux territoires de Lubero et de Beni, certains disent que les géants de l’Industrie Aéronautique mondiale sont décidés à s’accaparer sans lésiner sur les moyens de ce Koweit Nord-Kivutien sans désert, mais agricole, minier, pétrolier, touristique (Mont Ruwenzori), au climat tempéré, etc.

 Montrwenzori00

Une vue du Mont Ruwenzori en Territoire de Beni

En bon malin, le Rwanda qui a su convaincre par la légende de son armée les multinationales intéressées par l’Eldorado Est-Congolais, profiterait de l’occasion pour avancer son agenda territorial… On retrouve là, la thèse de la guerre dans la guerre. La guerre des multinationales qui visent les minerais et la guerre des rwandais qui visent la terre et les intérêts lies à l’exploitation des minerais de l’Est du Congo. Les congolais réputés BMV (Bière, Musique, Femmes) n’auraient pas réussi à convaincre les multinationales de ce dont ils sont capables dans le domaine de la securité du grand business qu’elles s’apprêteraient à développer dans l’Eldorado Est-Congolais. D’où l’idée de peupler autant que faire se peut l’Est du Congo des rwandais et des Ougandais qui auraient prouvés ce dont ils sont capables. 

Si cette spéculation se confirmait, elle expliquerait pourquoi les congolais de ce coin du pays sont abandonnés à leur triste sort, leur vie ne pesant plus grand-chose face aux intérêts économiques en jeu ! C’est cela le capitalisme du désastre, sans visage humain, et qui ne vise que l’intérêt. 

Vrai ou faux, quelque chose couve au Nord-Kivu. Comme dit un adage, il n’y a pas de fumée sans feu. Mais il n’y a pas de fatalité ! Tout dépendra des congolais qui ne doivent pas continuellement subir les événements ou remettre leur heureux dénouement à la magie des blancs ou des dirigeants politiques actuels sans leur participation active à la recherche des solutions aux problèmes qui se posent. A Bon entendeur, salut ! 

©Beni-Lubero Online 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*