Nouvelles Br

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
1. Kasugho : Les FDLR ont saccagé Kasugho en Territoire de Lubero dans la nuit de Jeudi à vendredi. Bilan des attaques: pillage des plusieurs maisons et bâtiments de l’Université , incendie de la station de la Radio Communautaire  Tayna, etc.   L’attaque de Kasugho par les FDLR sans que les forces de la coalition Rwando-Congolaise qui sont sur place n’interviennent pendant l’attaque repose la question  des tenants et des aboutissants des opérations en cours contre les FDLR.  Les populations de Kasugho se demandent pourquoi les forces de la coalition rwando-congolaise qui sont sur place à Kasugho n’ont pas réagi pendant l’attaque et les pillages de Kasugho?  Contrairement à l’optimisme qu’affiche Kinshasa, plusieurs observateurs sur le terrain doutent du sérieux des opérations militaires en cours. Plusieurs beniluberois interrogés soutiennent les députés congolais qui demandent au gouvernement de Kinshasa de décliner toute la vérité sur les opérations militaires en cours. Sur le terrain, les opérations en cours donnent l’air d’un montage malsain visant à vouloir utiliser les FDLR pour étendre sur Beni-Lubero, et d’autres zones du Nord-Kivu,  les massacres des populations commencées par le CNDP de Nkunda dans le Rutshuru et le Masisi. Le fait étonnant est que Kinshasa reste sourd aux appels l’invitant à déployer au Nord-Kivu des forces de la police pour protéger les populations civiles  contre les éventuelles attaques des FDLR. Mais plus étonnant encore est le fait que les FDLR attaquent et pillent des localités où  sont présentes les forces de la coalition sans que ces dernières ne réagissent. De quelle opération militaire s’agit-il ? Au début, la coalition justifiait son inaction comme une opportunité qu’elle donnait aux FDLR de se rendre librement. Mais ne pas riposter quand ces FDLR reviennent incendier un village pose problème.
 
2. Gisenyi (Rwanda) : Nkunda est libre !
 
Les sportifs congolais partis à Gisenyi pour assister à un match amical de football opposant l’A.S. Virunga de Goma à une équipe du Rwanda, ont été étonnés de voir Nkunda assisté  librement, sans menottes, et sans gardiens de prison, au match dans la tribune d’honneur.  Conclusion des fanatiques sportifs de Goma : Nkunda n’est pas en prison chez lui au Rwanda. Les jours qui viennent aideront les congolais à mettre à leur place respective leurs différentes pièces qui manquent encore dans le puzzle Kigali-Kinshasa-Nkunda-FDLR-Ntaganda.
 
3. Butembo attaqué par des Hommes en Armes
 
Hier samedi 14 Février 2009, vers 19h30, les crépitements des balles ont semé la panique dans la ville de Butembo, notamment sur l’Avenue Goma. La Saint Valentin  qui avait bien commencé a ainsi connue une fin chaotique, les amoureux fêtards de la Saint Valentin préférant passer la nuit dans les différents lieux des libations.  Les rumeurs ont d’abord attribué l’attaque aux FDLR. Fini donc le temps où les attaques contre les populations congolaises étaient l’œuvre des Tutsi du CNDP de Nkunda…  Les assaillants ont pillé le domicile du déclarant MBALE de l’Avenue Goma. Mbala était heureusement pour lui absent au moment de l’attaque. Les assaillants ont   poignardé son frère, tabassant son épouse avant d’emporter dans leur fuite des sommes importantes d’argent. Vers 21h30, les radios ont diffusé des messages selon lesquels les assaillants n’étaient pas des FDLR mais des bandits armés en tenues militaires. D’après les radios locales, les assaillants auraient fait crépiter les balles pour se frayer un chemin pendant leur fuite.
 
4. Accident Mortel à Kyondo
 
Une camionnette HILUX de couleur bleue qui revenait de Kisunga-Kyondo chargée de sacs de Haricots, a fait un tonneau dans la descente Muhonongo, non loin du pont de la rivière Talihya, au niveau du croisement avec la nouvelle route de Kasindi. Bilan : deux morts (dont Kasero de Kyondo)  et trois blessés graves.  
 
5. Lutte contre la drogue et l’alcool
 
Les services spécialisés de la  Mairie de la ville de Butembo ont procédé à la destruction de plus de 116 bidons de 20 litres  d’alcool Mangwende  ou Rutuku et d’un sac de chanvre. Ces biens dont le commerce est interdit à Beni-Lubero avaient été saisis par les éléments de la Police Nationale Congolaise à Kisalala, sur la route Butembo-Beni. Ces marchandises illégales étaient dans un camion FUSO en provenance de la frontière Congo-Ouganda, notamment à Kasindi.  
 
Beni-Lubero Online
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*