00aaaaaaaoichaistem00

Oïcha : Le Dr Mukongoma enlevé à Oïcha donne signe de vie

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

D’après les sources proches de la famille du Dr Paluku Mukongoma enlevé le vendredi 1er juillet par des militaires Fardc, le Dr Mukongoma aurait parlé à son épouse pendant trois minutes au téléphone pour dire qu’il était encore en vie et qu’il soignait les officiers de ses ravisseurs en brousse. Le Dr Mukongoma aurait utilisé son propre téléphone. Il aurait aussi envoyé un sms à un de ses amis d’Oïcha pour dire qu’il était encore en vie. 

La question de l’identité de ces ravisseurs refait ainsi surface. Les témoins qui ont assisté à l’enlèvement du Dr Mukongoma disent que ses ravisseurs étaient des militaires congolais qui portaient des tenues neuves nouvellement distribuées aux Fardc, parlaient Swahili et Lingala et n’avaient pas du tout une physionomie ougandaise (autrement dit ADF-NALU). Si tel est le cas, pourquoi les militaires congolais se feraient-ils soigner en brousse ? Et si les ravisseurs ont pu opérer pendant plusieurs heures entre Mbau et Oïcha en plein jour pour enlever le Dr Mukongoma, où sont passées les troupes des Opérations Ruwenzori ? La confusion persiste dans cette région où la distinction entre forces régulières, rebelles étrangers, bandits, milices, etc. a disparu depuis longtemps. 

En attendant, les médecins de la zone de Santé d’Oïcha menacent d’aller en grève si leur Collègue, le Dr Paluku Mukongoma enlevé vendredi 1er juillet 2011 n’est pas retrouvé vivant le plutôt possible. Ils l’ont fait savoir à travers un Mémorandum déposé le samedi soir à l’Administrateur de Territoire de Beni.

Entre-temps on en sait davantage sur les circonstances de l’enlèvement du Dr Paluku Mukongoma, Médecin Directeur de l’Hôpital Général d’Oïcha, le vendredi 1er juillet 2011, à son lieu de service vers 4h de l’après-midi.

4 militaires Fardc roulant dans une voiture étaient venus chercher le Docteur à son domicile, dans l’enceinte de l’Hôpital, non loin du Bureau de l’ISTM (Institut Supérieur Technique Médical)/Oïcha, pour lui dire qu’un des leurs était gravement malade à Mbau, à 4 km de l’Hôpital d’Oïcha.

 00aaaaaaaoichaistem00

Aperçu-ISTM à l’Hôpital Général d’OICHA (au Chef-lieu du Territoire de Beni) 

Selon nos sources, la voiture utilisée par les ravisseurs était une voiture-taxi ravie au Parking d’Oïcha. Pour ravir la voiture-taxi, une femme d’une quarantaine d’années était venue chercher un taxi sous prétexte qu’elle avait un malade dans un état critique à Mbau. Le taximan a cru faire une course normale de taxi. Mais arrivé à l’endroit où devait se trouver le malade, il y avait un groupe des militaires qui ont pris en otage le pauvre taximan après l’avoir ligoté et bandé les yeux. La voiture ravie au taximan est celle qui a servi à l’enlèvement du Dr Paluku Mukongoma.  Quelques minutes plus tard, le taximan raconte qu’à l’arrivée du Dr Paluku Mukongoma, ses ravisseurs l’abandonneront avec sa voiture pour s’enfoncer dans la brousse avec le Docteur. Selon le taximan, les ravisseurs auraient pris la direction de BATUKAKA, dans la localité de KINZIKI (en Groupement de Batangi-Mbau, Collectivité de Beni-Mbau). Le Parc National des Virunga se trouve dans même direction. 

Certains paysans de la zone déclarent avoir aperçu le Médecin et un groupe de plus de 12 militaires Fardc.

Les dernières nouvelles obtenues de la Coordination de la Société Civile Territoire de Beni hier dimanche 3 juillet 2011, l’Administrateur de Territoire de Beni, Mr AMISI KALONDA, serait entrain de tout faire pour que le Dr MUKONGOMA soit retrouvé le plus vite possible et vivant. 

Obède Bahati

Beni

©Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*