00afardcewololit00

Oïcha : Un collabo du Fardc EWOLO lapidé à mort est muté à Luofu

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

La justice se porte mal au sein de l’armée déployée à Beni-Lubero au point que plusieurs observateurs ne s’empêchent plus de dire que l’impunité est le mot de passe de cette armée qui persiste dans les violations des droits fondamentaux des populations civiles. En effet, presque tous les militaires et policiers attrapés en flagrant délit par la population parviennent à échapper à la justice telle que prévue dans la loi congolaise. Cette exonération des militaires et policiers malfaiteurs s’étend sur toute la province du Nord-Kivu. Depuis que les anciens du CNDP occupent tous les postes de commandement au Nord-Kivu, un membre ou collabo du CNDP arrêté ou pris la main dans le sac est souvent libéré sur ordre d’un tel commandant sans que justice soit faite. 

Le dernier cas du genre vient de se vivre à Oïcha devenu le ventre mou du Territoire de Beni où il ne se passe un jour sans qu’un crime ou un vol ne soit signalé.

Le Sergent Willy EWOLO ABO, Fardc de la Sixième Brigade, avait pendant sa lapidation le samedi 23 avril dernier, donné le nom de son complice dans les crimes commis en territoire de Beni-Lubero. Il avait aussi confessé être l’auteur de certains crimes commis dans la région, notamment :

–          l’assassinat de Mr Kasereka du Quartier Bakaiku, Cellule Mabapula, en date du 9 avril 2011.

–          Le vol à mains armées de 3 000 US$ chez Mr MUHINDO SONY du Quartier Pakanza d’Oïcha dans la nuit du Jeudi 22 avril 2011.

     – Plusieurs crimes à mains armées et commis dans la nuit sur la route Beni-Kasindi, Beni-Bunia.

Le chef de cette bande des criminels, à savoir, Feu Sergent Willy EWOLO ABO avait cité parmi ses collabos, le Colonel Katembo de FARDC comme co-auteur de ses actes ignobles.

 00afardcewololit00

Photo de Feu Sergent Willy EWOLO sur son lit d’Hôpital juste avant sa lapidation à mort/Oicha  

Certains observateurs se demandent pourquoi Feu Sergent EWOLO n’avait retenu que le nom de son collabo Nande ? Peu importe! Que Feu Ewolo se rappelle ou pas du nom du Colonel Katembo, la population d’Oicha demande que le Colonel Katembo soit entendue dans les dossiers d’assassinats et vols à mains armées commis par Feu Sergent Willy. 

Mais pendant que la population s’attendait à ce que la justice fasse son travail, elle a appris que le colonel Katembo a été muté d’Oïcha pour Luofu, au Sud de Lubero, une zone trouble déjà sous tension à cause des retournés du Rwanda. Pourquoi muter un Fardc tueur vers un lieu où l’insécurité est déjà signalée sans qu’il y ait même une interpellation de l’hiérarchie militaire locale? N’est-ce pas là un signe d’impunité, d’insécurité organisée, de terrorisme d’état au mépris de la justice? 

Obède Bahati

Beni

©Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*