00kainama00

Opération Ruwenzori: LES FARDC SUBISSENT LA FRAPPE DES ADF-NALU

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Les Opérations Ruwenzori seraient entrain de traverser leurs moments les plus difficiles dans leur 4e phase. En ces jours, nombreuses indiscrétions font état des revers subis par les FARDC à la suite de la contre-offensive des rebelles Ougandais de l’ADF-NALU. Dans les localités de NADUI, MAKOYOVA 1 et MAKOYOVA2 (en groupement de Banande-Kainama, Secteur de Beni-Mbau), au nord du Territoire de Beni (Nord KIVU), à la limite avec le Territoire d’Irumu (District de l’Ituri, en Province Orientale) où se poursuit la traque des rebelles ougandais, la situation serait entrain de tourner contre les forces de l’armée régulière.

 00kainama00

Aperçu de l’entrée de Kainama, Chef-lieu du groupement Banande-Kainama

Depuis dix jours passés, les nouvelles sur la ligne de front ne sont pas rose pour l’armée loyaliste, même si le Colonel Célestin NGELEKA, Porte-parole des Opérations Ruwenzori tente de cacher la face réelle au public en décrivant autrement les faits et en avançant des faux bilans. En vue de comprendre ce qui se passe, revenons brièvement sur ces récentes nouvelles :          

-Samedi 27 mars, vers 10heure locale, les FARDC sont tombés dans une embuscade leur tendue par les ADF-NALU dans la localité de MAKOYOVA1. Le Colonel Célestin NGELEKA qui confirme la nouvelle avance un bilan de 3morts coté FARDC, avant la réplique vigoureuse des éléments de l’armée régulière qui a mise en déroute l’ennemi, dit-il. Pourtant, certains Officiers-FARDC qui se sont livrés à notre rédaction sous couvert de l’anonymat annoncent qu’une dizaine d’éléments de l’armée ont péri au cours de cette embuscade. Les mêmes sources révèlent que les rebelles Ougandais ont réussi à repousser les militaires loyalistes jusqu’à NADUI (plus de 5km)-Ouest. L’équipement et la prise en charge des rebelles seraient bien loin supérieur à celle de l’armée indiquent nos sources. Ce qui démotive d’avantage les militaires, dont la plupart enregistrent 3mois de retard de paiement de leur solde, modique soit-elle.

00kainamamount00

              Aperçu de la Colline MAKOYOVA1  

Et, pendant que le Porte-parole des Opérations Ruwenzori parlait d’un repli-stratégique sur NADUI (après embuscade tendue, selon lui, à une petite équipe des FARDC en patrouille de reconnaissance à MAKOYOVA1), les éléments engagés au front ne cachaient pas ce qui leur était arrivé : la défaite, la perte de contrôle de MAKOYOVA1.

-Le matin de Samedi 02 avril 2011, les ADF-NALU délogent de nouveau l’armée régulière de MAKOYOVA1, car l’armée venait de s’y installer après que les rebelles se soient retirés de la localité quelques jours avant. Cette fois, les rebelles repoussent les FARDC jusqu’à contrôler la localité de NADUI où les forces gouvernementales s’étaient rétractées lors de la défaite précédente.

Nos sources parlent de plus de 50morts coté FARDC, dont une dizaine d’Officiers. Ce que réfute   catégoriquement le Colonel NGELEKA qui, tout en reconnaissant l’intensité des affrontements qu’il y a eu et la perte de 3militaires-FARDC (dont un capitaine et ses deux gardes de corps), martèle que les FARDC traquent sans relâche les ADF-NALU et contrôlent les localités de NADUI, MAKOYOVA1 et 2.

Or, à leur retour au camp de Mbau,    le comportement des FARDC partis en renfort à Nadui est, on ne peut plus, éloquent pour lire le sentiment de leur déception. A Mbau (Chef-lieu du Secteur de Beni-Mbau), la nuit de samedi à dimanche 03 avril était cauchemardesque pour la population. Les FARDC qui sont revenus de NADUI ont crépité des coups de balles entre 19heure et 5heure. Certains officiers qui ce sont confiés à nous, déclarent clairement que les éléments étaient fâchés contre la hiérarchie du fait qu’ils étaient en cour de munition sur la ligne de front sans être renfoncés et sans que la hiérarchie sans préoccupe, ce qui avaient occasionné d’importantes pertes dans leur rang et la récupération par les ADF-NALU des localités conquises. Ils indiquent par ailleurs que les hommes de troupe protesteraient contre la façon de leur prise en charge par la hiérarchie ou le Gouvernement.

Et ce qui a fait déborder le vase, c’est qu’à leur retour au camp, ils auraient remarqué que leur solde venait d’être de nouveau détournée par la hiérarchie. Les tirs à l’air entendus toute la nuit de samedi à dimanche dernier, n’était guerre l’assaut des ADF-NALU, à MBAU, comme d’aucuns le croiraient. Il s’agissait de l’expression de colère des Fardc face à tous ces désagréments.

Le porte-parole des Operations Ruwenzori, qui a visiblement intérêt à conserver son poste, en ventant la bravoure de son armée   persiste que les FARDC n’ont subi aucune perte. Il ajoute que ceux qui ont crépité des coups de balles toute la nuit de samedi à dimanche dernier sont ceux qui ont perdu la notion du règlement militaire, en dissipant les munitions de guerre pendant la célébration de leur victoire contre l’ennemie. Le Colonel Célestin NGELEKA a ajouté que 7 éléments qui se sont faits auteurs de ces actes sont mis aux arrêts et devront faire objet   des poursuites judiciaires. Le Général de Brigade Gabriel AMISI KUMBA dit Tango-fort (Chef d’Etat major des Forces Terrestre) venu séjourné à BENI depuis le soir de lundi mardi 04 au mercredi 06 avril dernier serait venu pour superviser paie de la solde des FARDC et faire condamnés ces militaires ayant fait que la vérité soit connue du dehors (ceux qui ont pris le courage de dénoncer tout haut leur sort, à Mbau). Ces braves militaires, qui pourront subir des condamnations pour museler les revendications internes, font tout de même le bonheur des de leurs collègues. N’eut été leur son de cloche, aucun sous ne serait encore perçu jusqu’à l’instant par les militaires engages dans les Operations Ruwenzori. Nous apprenons que le Général Gabriel AMISI qui s’est envolé pour RUMANGABO pour y rejoindre le Lieutenant General Didier ETUMBA (en visite ici pour des problèmes similaires) reviendra à Beni vendredi 08 avril pour faire suivi à ce qui a justifié sa visite en ce lieu, quand bien même le Colonel NGELEKA dit qu’il vient lancer officiellement deux régiments-FARDC à Beni.

Correspondance Particulière d”Eringeti

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*