El cortejo con los amigos del P. Vincent

Père Vincent MACHOZI in memoriam: Trois ans après son assassinat

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Du 20 mars 2016 au 20 mars 2019, exactement trois ans depuis la mort brutale et inopinée du président mondial de Kyaghanda Yira-Nande, le Révérend Père Vincent MACHOZI. La justice congolaise n’a jamais rendu le compte de ses enquêtes au sujet de ce meurtre barbare. Et pourtant, l’on continue à s’interroger pour savoir pourquoi il a vraiment été assassiné si cruellement, qui ont exécuté ce forfait et qui est le bénéficiaire (profiteur) de ce crime scrapuleux et odieux.


L’opinion publique a été témoin des manoeuvres et des manipulations orchestrées par les institutions compétentes instruisant ce dossier animées uniquement par le souci d’enterrer toute vérité y afférant. Les témoins de premières mains et mêmes les suspets de première importance sont délibérément aidés par les autorités complices en vue de se soustraire du périmètre judiciaire. Le prévenu le plus important, Mwami Abdoul Kalemire III, a été arrêté mais sans faire avancer l’instruction judiciaire dudit dossier.


Cependant, Benilubero Online, pour sa part, a dû multiplier les efforts dans ses investigations parallèles. Au moins soixantes personnes ont été interviewées. Aujourd’hui BLO peut rassurer les opinions d’être en possession d’une banque de données amplément riche, quoi que non exhaustive, au sujet de l’assassinat planifié du Père Vincent. Des suspects, des complices et des commanditaires ont été répertoriés dans une chaine hiérarchique scandaleuse, partant des acteurs dénichés au niveau national – à Kinshasa -, au niveau provincial du Nord-Kivu, au niveau des territoires de Lubero et Beni, précisement à Butembo, à Beni, à Kasindi et à la collectivité chefferie des Bashu. BLO a cerné la stratégie d’évasion des coupables, jusqu’à localiser les fugitifs qui ont choisi trouver asile en dehors du pays, en Afrique, en Asie, en Europe et en Amériques.


BLO avait beaucoup espéré que le changement de régime à Kinshasa serait une nouvelle opportunité pour faire évoluer le dossier sur la table de la justice. Mais, grande est la déception de se retrouver devant un pouvoir de subordination qui ne saurait guère garantir la chance d’une investigation vraiment indépendante et objective. Dès lors, BLO hésite de mettre à la disposition du public les données de ses enquêtes qui risqueraient d’alerter les coupables encore restant d’emboîter les pas de leurs collègues dans le chemin d’exile.


Nonobstant, BLO envisage engager un Avocat sans Frontière qui doit entrer en contact avec les pays hôtes des criminels assassins du Père Vincent partout où ils se sont exilés dans monde. Il est impossible de taire ce dossier. Car, la mémoire du Père Vincent est plus que jamais plus éloquente dans le patrimoine qu’il a légué à notre socièté. C’est avant tout à propos de la grande organisation culturelle “le Kyaghanda”, mais aussi ce site de Benilubero Online ainsi que le Martyrologue du peuple Yira. L’évaluation de ces patrimoines au stade actuel fera l’objet des articles spécifiques au cours des prochains jours.

Que vive la mémoire des héros martyrs de la justice, la paix et la réconciliation!
Que vive la mémoire de l’illustre Père Vincent MACHOZI!

Brigitte K.
Editeur BLO

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*