Peuple Nande: Entre Mythe, Traditions et Modernisme

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Le soleil qui se lève à Lubiriha est une dance matinale qui inspire. Il faut filmer plus de 8 heures de temps pendant plusieurs jours sans arrêt. Les mamans vont au champ et les hommes aussi. Les rayons du soleil te disent d’aller affronter le parc des Virunga vers Ishango.
 
Vers l’Equateur, une zone du parc, on est mort de joie et de stupeur de savoir que l’on marche sur la ligne qui sépare le globe terrestre en deux. Une magie!!!
mais il pleut tous les jours qu’il faut du courage pour traverser cette solitude des marécages embellis par la musique douce des oiseaux
 
Arrivé à Ishango c’est la joie dans le coeur. Içi vivait une civilisation de plus de 500.000 ans d’histoire non encore bien racontée.
 
On se prosterne, presque, sur le site en touchant le sable et les fossiles d’escargots, des herbes mortes et les odeurs sauvages du lieu.
Seule une nonchalante pancarte vous annonce que le lieu est historique.
 
De loin passe une pirogue qui transporte les pécheurs à quelques pas des hippopotames.
 
La traversée du Mughongo w’ Endioka est de quelques minutes en pirogue. C’est une sueur froide qui descend du front en imaginant ce que les anciens Nande ont vécu en ce lieu.
 
De Kyavinyonge à Bunyuka, sur une moto…il faut avoir de la force et du courage !
 
Il faut encore et encore rouler, marcher, transpirer, baver et peiner avant d’arriver chez MUHIYI; le premier Nande qui s’est installé à Vitungwe. C’est le zénith de la gloire Yira chez les Bashu.
 
Au village des détenteurs de l’histoire, la visite du Kyaghanda est une épopée, une rencontre avec soi et l’histoire.
 
Ici et là sont encore gardés les gris-gris qui ont du pouvoir sur la nature. On peut arrêter la pluie ou la faire tomber quand on a plus besoin du soleil.
 
En quittant la vraie histoire Nande, une pensée vient se poser dans le cœur chagriné. Le Mont Ruwenzori n’a plus de neige d’ antan. Le réchauffement climatique l’agresse dans sa beauté et son mythe.
 
A Mutsora la population dit que la montagne des Esprits souffre du manque du sacrifice des chefs…!
 
A Butembo et Beni c’est la gloire et le courage du peuple Nande qui marque.
Malgré l’insécurité, malgré les morts de tous les jours, on travaille, on croit en l’avenir. Des belles maisons poussent de partout. Les filles et les garçons sont d’une beauté à vendre. Les mamans et les papas ne jurent que sur le "Buteke", la réussite!
 
Les Nande sont Myhtiques, Traditionels et Modernes.
Voilà ce que je raconte dans ce documentaire de 42 minutes.
  
Magloire Paluku
Kinshasa
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*