PROJET D’ASPHALTAGE DE LA ROUTE KASINDI-BENI-BUTEMBO, POUR LA PACIFICATION ET LE DEVELOPPEMENT.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

 

Il a été récemment annoncé officiellement le lancement, dans une cinquantaine des jours, des travaux d’ingénierie dans le cadre du projet de l’asphaltage de la route Kasindi-Beni-Butembo. Le message a réjoui toute la population congolaise, plus spécialement celle du Grand-Nord du Nord-Kivu, d’autant plus qu’il s’agit d’une population meurtrie qui souhaite que divers projets consolateurs de ce genre puissent être exécutés dans la zone.

En effet, la population attend que cette route participe à la pacification de la zone. De cette façon elle redonnerait une lueur d’espérance, en ouvrant des connections déterminantes pour faciliter les transports et déplacements à l’intérieur de la région. En fait, toute cette zone est caractérisée par l’enclavement. Les routes de dessertes agricoles sont impraticables ou inexistantes.

Ainsi, le projet de l’asphaltage de la route Kasindi-Beni-Butembo est appelé à permettre de désenclaver plusieurs territoires de la zone. Il y aura, certainement, une diminution du coût de transport, des tracasseries sur la route, du coût de l’amortissement des véhicules, etc., sans oublier l’économie du temps, un élément important pour l’économie. Sur cet horizon, le projet devra donc soulager la vie quotidienne, en re-impulsant l’économie en général.

Les leaders du Grand-Nord encouragent les gouvernements du Congo et de l’Ouganda, ainsi que l’entreprise Dott Services Limited, chargée de l’exécution de ce projet ; et les exhorte à réaliser un ouvrage historique qui puisse s’insérer dans un lot des besoins pour un horizon élargi. En fait, les préoccupations sont nombreuses. Il faudra qu’à ce projet soient associés les défis réels pour l’édification de la paix et sécurité permanente dans la zone.

Par ailleurs, pour donner plus de valeur à ce projet, il conviendra d’y associer, sous forme d’urgence, l’asphaltage ‑ou ne fut-ce que la remise en état permanent de praticabilité‑ les tronçons routières suivantes :

Beni-Bunia-Mahagi ;

Beni-Goma ;

Beni-Mangina-Mambasa

Bunia-Mambasa-Epulu-Kisangani ;

Bunia-Isiro-Nyanya ;

Ishashsa-Kiwanja ; ect…

En définitive, la population meurtrie du Nord-Kivu et de l’ex province Orientale attend du gouvernement de la RD Congo et de ses partenaires que l’asphaltage de la route Kasindi-Beni-Butembo soit un démarrage d’une exécution ininterrompue de l’amélioration des voies de communication terrestre, facteur très déterminant pour la pacification et le développement.

 

Pascal Masumbuko

Beni

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*