Quatre Beniluberois candidats au Poste de Gouverneur du Nord-Kivu

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
La conquête du gouvernorat du Nord-Kivu s’annonce rude pour les beniluberois qui ont choisi de se présenter en ordre dispersé. Toutes les chances étaient pourtant de leur côté si l’on tient compte de leur majorité au sein de l’Assemblée Provinciale. Sur les 46 sièges de l’Assemblée Provinciale après cooptation des chefs coutumiers, les beniluberois d’origine occuperaient normalement 25 sièges, ce qui représente plus que la majorité absolue requise pour faire élire un gouverneur de la Province. Mais, nous sommes en démocratie. Les calculs politiques ne se font aussi simplement comme une mathématique simple. Il y a d’autres enjeux en présence : la géopolitique, le Gouvernement Central, les Chefs des Confessions religieuses, les commerçants, les pays voisins, et la dynamique de la salle au moment du vote. L’heure est aux négociations entre les différents partis politiques, les groupes d’influence, les groupes d’intérêts politiques et économiques, etc.
Les candidats de Beni-lubero sont les suivants :
  1. Vahamwiti Mukesyayira (Mouvement Social Pour le Renouveau)
  2. Julien Paluku Kahongya (Forces du Renouveau)
  3. Kayisavera Mbake (Forces du Renouveau)
  4. Kenda Kenda (Indépendant)
D’après les dernières nouvelles de Goma, la Ville-capitale de la Province du Nord-Kivu où l’Assemblée Provinciale a été installée ce Lundi 18 Décembre 2006, les beniluberois candidats au poste de gouverneur de province proviennent de trois groupes d’influence, à savoir, la société civile, l’ancien mouvement rebelle de Mbusa Nyamwisi et les Indépendants. Une lecture rapide démontre que l’éternelle bipolarisation de la politique beniluberoise entre le leader politique Mbusa Nyamwisi et la Société Civile est celle qui arbitrera le sprint final de l’élection du gouverneur de la Province du Nord-Kivu, tout au moins pour la majorité beniluberoise. Mais attention ! IL y a d’autres prétendants au poste aussi déterminés à gagner par la débauche des électeurs de la majorité beniluberoise. La promesse d’une Jeep 4 X4 aurait été faite à tout député qui accepterait de voter pour un candidat de la minorité à l’Assemblée Provinciale dont nous taisons le nom par respect pour sa personne. Il y a aussi l’appartenance à divers politiques qu’il faut prendre en considération. Tous les beniluberois n’appartiennent pas a un seul parti politique. Tout dépendra de ce qui déterminera le vote des députés beniluberois : le parti politique, le clanisme, le clientélisme, le patriotisme, la conscience, etc. L’élection du gouverneur du Nord-Kivu est aussi pensionnant comme celle du Président de la République à cause de son incidence stratégique sur la sécurité de la Province et de toute la R.D.Congo. La résolution du cas du rebelle Nkunda et de ses troupes est déjà sur la table du prochain gouverneur de la Province du Nord-Kivu ! Apres l’installation de leur Assemblée Provinciale, plusieurs députés auraient demande, une plus grande autonomie qui leur permettrait de combattre la corruption et l’insécurité sans attendre Kinshasa toujours trop prudent dans la résolution du cas NKunda.
Vincent K.Machozi
Boston University (USA)
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*