carter200

Scrutin Présidentiel non crédible (Centre CARTER). Ce que le peuple congolais doit faire

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

La conclusion du Centre Jimmy CARTER (USA) à propos des résultats de l’échantillon des bureaux de compilation où ils avaient des observateurs est sans ambages : Le processus de compilation des résultats n’est pas crédible. A partir des quelques exemples, le Centre Carter démontre que les observateurs étaient empêchés de participer au processus de compilation, qu’au moins 2000 résultats des bureaux de vote de Kinshasa n’ont pas été compilés, 1000 autres résultats non compilés à travers le pays, etc.

En attendant les rapports d’autres missions d’observateurs, notamment celui des 30 000 observateurs de l’Eglise Catholique, la majorité du peuple congolais doit continuer d’exiger par tous les moyens le respect des résultats des bureaux de vote par un recomptage manuel bureau par bureau, circonscription par circonscription, province par province, de tous les résultats. En effet, à travers le pays, la majorité du peuple congolais ne se reconnait pas dans les résultats proclamés par la CENI. Si le centre Carter pense que plus d’irrégularités ont eu lieu au Katanga et à Kinshasa, il ne faut pas oublier la fraude massive a eu lieu au Nord-Kivu, Sud-Kivu, Province Orientale, etc. où les militaires travaillaient avec la CENI pour intimider les observateurs, décider qui doit transporter les bulletins de vote, qui doit être observateur au bureau de la compilation, etc. Le cas du Lt Col Kakolele Bwambale à Beni-Lubero et celui du Colonel Sherushago à Lubero en témoignent.

Avec une Cour Suprême de Justice qui est une caisse de résonnance des intérêts de la Kabilie, le peuple congolais doit faire tout ce qui est à son pouvoir pour se rétablir dans ses droits. Pour éviter de tomber dans les travers de la machine juridique au service des intérêts des usurpateurs et des multinationales, le peuple congolais ne doit pas attendre les consignes des hommes politiques pour agir. C’est la voix du peuple qui est la voix de Dieu. Le peuple congolais, souverain primaire doit se prendre en charge pour libérer le pays des griffes de la communauté internationale, de la CPI, qui en ce moment tentent de changer le discours sur la R.D.Congo en mettant l’accent sur la violence post-électorale au lieu de condamner la mascarade électorale. Le problème actuel de la R.D.Congo n’est pas la violence qui a déjà fait 8 millions des morts congolais et que la communauté internationale n’a jamais condamnée depuis 1996. Le problème actuel c’est la fraude électorale par la CENI au profit de Joseph Kabila. Le peuple congolais doit tout faire pour que la communauté internationale ne change pas le discours et n’utilise une petite bavure de l’opposition comme bouc émissaire de l’Hémocratie Kabiliste (le pouvoir par le sang de 8 millions des morts congolais). Par contre, personne n’arrêtera le peuple congolais. Ainsi, chaque province, chaque territoire, chaque ville, doit organiser ses manifestations contre l’usurpation du pouvoir en RDC jusqu’à ce que les élus du peuple congolais dirigent sans entraves la République Démocratique du Congo. 

La diaspora congolaise qui fait du bon travail dans les grandes capitales du monde, ne devrait pas oublier de soutenir les manifestations du peuple congolais dans toutes les provinces de la R.D.Congo. C’est cela la plus grande aide dont Etienne Tshisekedi a plus besoin aujourd’hui. 

Déclaration du Centre Carter sur les élections en R.D.Congo, 10 decembre 2011

carter200 

carter300

carter400

carter500

carterpic000

©Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*