Séjour de Joseph Kabila à Butembo

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Le séjour du président Joseph Kabila prévu initialement pour 12 heures a duré plus de 48 heures à la grande satisfaction de la population locale qui accueillait dans ses murs un chef de l’Etat pour la première fois de son histoire connue.

.

Arrivé le soir du jeudi 29/06/2006 à 18h00, à l’aéroport de Rughenda en provenance de Goma via Beni, le chef de l’Etat et candidat aux élections présidentielles a été accueilli par une foule immense et diversifiée composée de toutes les couches sociales de la ville avec à la tête le maire de la ville, à savoir, l’honorable Wabunga Singa, les autorités politico-admnistratives de la ville, les délégués de la FEC , etc.

.

L’avion présidentiel coloré au rouge et au blanc était convoyé par deux autres avions petits porteurs avec à bord des éléments de la garde présidentielle et les membres de la délégation.

.

Parmi les membres de la délégation, on peut noter la présence bien remarquée du Gouverneur de la Province , Mr Eugène Serufuli Ngayabaseka, leurs excellences Salomon Banamuhere, Vital Kamerhe, l’Adg de la Snl , l’ADG de la Regideso , l’ADG de la Rtnc , etc.

.

Le vendredi 30/06/02006, à partir de 11h30 heure locqle, le chef de l’Etat et candidat aux élections présidentielles a tenu un meeting populaire d’environ une heure au stade Tsaka Tsaka inondée par une marée humaine des congolais venus de tous les coins de la ville mais de Isale, Vitungwe, Vuhovi, Kyondo, Bunyuka, Luotu, Butuhe, Mwenye, Musienne, Muhangi, Malende, Kitovo, Kahamba, etc.

.

Dans son discours, Joseph Kabila a présenté ses condoléances à la population de Butembo qui au plus fort de la guerre d’agression rwando-burundo-ougandaise a payé un lourd tribut. Cette reconnaissance par le président de la République a consolé plus d’un citoyen de la ville qui se rappellent les centaines des personnes enterrées vivantes à Kalemire, les centaines des victimes des opérations 19 heures, et tutti quanti. Certains citoyens de la ville auraient voulu que le Chef de l’Etat annonce l’ouverture d’une enquête pour traduire les auteurs de ses crimes contre l’humanité, des criminels qui sans scrupules aucun battent campagne pour réprésenter dans le prochain gouvernement un peuple qu’ils ont traumatisé. Au lieu de parler de justice, Joseph Kabila a voulu félicité la population de Butembo pour son savoir faire économique en décrivant la ville de Butembo comme modèle d’autofinancement pour toute la R.D .Congo et comme première belle ville du Nord-Kivu avant Goma et Beni.

.

Comme toujours en pareilles circonstances, Joseph Kabila a fait plusieurs promesses à la population de Butembo, notamment, la construction d’un grand marché moderne après les élections, le don d’un groupe électrogène puissant pour alimenter la ville en électricité en attendant l’aménagement de la Centrale d’Ivugha, la réalisation des accords de Mbudi relatifs à la majoration progressive des salaires des fonctionnaires de l’Etat, la réhabilitation de la voirie urbaine de Butembo, etc. , des promesses qu’il réaliserait bien sûr s’il est élu Président de la République le 30 juillet prochain.

.

A l’issue de ce meeting historique, Joseph Kabila s’est rendu à Ivugha pour se rendre compte des besoins de la Centrale Hydro-électrique. Après, il a été visité les installations de la RTNC qui avaient été le cible des attaques armées non encore élucidées à ce jour. Pour terminer sa visite des sites importants de la place, Joseph Kabila a visité le chantier de la Mairie de Butembo.

.

Dans la soirée du vendredi, Joseph Kabila a prononcé son discours télévisé à l’occasion de l’indépendance à la nation congolaise à partir de Butembo.

.

Le samedi 1er juillet jusque vers 14 heures, Joseph Kabila a reçu en audience dans la villa CAFEKIT de la Colline Matanda , appelé communément District, plusieurs personnes et associations venant lui présenter leurs doléances. Après une visite bien chargée et bien accueillie par la population locale, Joseph Kabila et sa délégation a repris son avion présidentiel resté cloué sur le sol Yira pendant 48 heures, pour s’envoler de nouveau vers Goma via Beni.

.

De l’avis général de tous, Joseph Kabila a conquis les âmes des beniluberois. Il a cité le Bible une fois, il s’est présenté comme un enfant de Dieu « mutoto wa Mungu », il a même parlé le Kinande en saluant la foule venue à son meeting par « Mwabukire ».

.

Au passif de sa visite, plusieurs observateurs remarquent l’omission volontaire ou involontaire de la situation des groupes armés encore présents et actifs dans le Nord-Kivu, notamment dans le Rutshuru, le Masisi, le Walikale ; la non-mention de la justice pour les victimes de la guerre d’agression, le silence autour de la présence des militaires rwandais et ougandais au Kivu et en Ituri, la présence des recrus militaires congolais de Goma-Rutshuru-Masisi dans les camps de formation militaire du Rwanda, etc. Etant dans une région frontalière avec les pays agresseurs de la R.D .Congo, Joseph Kabila ne pouvait peut-être pas pour sa sécurité personnelle aborder les sujets brûlants susmentionés qui menacent toujours la paix et la sécurité de la R.D .Congo avant comme après les prochaines élections générales.

Kakule Mathe

Butembo

Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*